Régulier depuis le début du rallye, Sam Sunderland attendait son heure pour faire un gros coup. Objectif brillamment atteint le vendredi 6 janvier avec sa 2e victoire de spéciale sur le rallye, qui lui permet de prendre les commandes du général.

Perdus !
L’Anglais a été le seul à ne pas se perdre dans les dunes boliviennes, au contraire de Pablo Quintanilla, Xavier de Soultrait, Matthias Walkner ou Joan Barreda qui cèdent énormément de terrain.

Ex-leader en perdition
Joan Barreda, quant à lui, a vu le ciel lui tomber sur la tête. L’officiel Honda HRC s’est d’abord vu infliger une pénalité d’une heure pour avoir ravitaillé en carburant en dehors de la zone autorisée, avant de connaître l’enfer en se perdant après 150 km de spéciale, le 6 janvier. L’Espagnol cède 37 minutes au vainqueur du jour et plonge au classement général, à 1h12.

5 sur 5 !
À noter que Sam Sunderland est devenu le 5e vainqueur différent en 5 étapes chez les motos. Juan Pedrero, Toby Price, Joan Barreda et Matthias Walkner l’ont précédé et la course est aujourd’hui plus ouverte que jamais !

Côté quads, Kees Koolen a sorti la grosse attaque pour s’offrir sa première victoire sur le Dakar avec une large avance sur Gustavo Gallego.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité