Six mois déjà que la concertation a commencé. Il est temps de prendre un peu de recul et de faire un premier bilan. Les cinq groupes de travail se sont réunis plusieurs fois depuis le mois de juin 2009. La FFMC prend le temps de poser le pour et le contre du dialogue établi entre tous les protagonistes du monde de la moto et les représentants du pouvoir en place.

Côté négatif, La FFMC regrette le manque de concrétisation de certaines revendications comme la circulation inter-files ou dans les voies de bus par exemple.

En positif, la prise en compte de la formation, le frein mis aux mesures « anti-motos », et surtout l’aveu de la méconnaissance des spécificités des 2RM dans certains domaines (constats d’accidents, imprécision chronique des statistiques…) rassurent sur l’avancée du débat.

Le grand avantage à noter est que la FFMC peut, grâce à ces rencontres, établir des liens plus solides avec le milieu de la Sécurité routière. Une position, qui avec le temps, renforce la légitimité de l’association de motards.

Difficile de tout dire en quelques lignes. Retrouvez l’intégral du bilan sur le blog consacré à la concertation deux-roues motorisés..

Publicité

Commentaire (0)

Publicité