L’antenne du Lot-et-Garonne de la Fédération française des motards en colère (FFMC 47) a sévi une nouvelle fois dans le département du Lot-et-Garonne. Après leur action d’empaquetage de radars, le 30 décembre dernier à Agen, les militants se sont attaqués à sept radars automatiques des communes de Villeneuve-sur-Lot et Laroque-Timbaut, dans la nuit du 22 au 23 février. Il s’agit de quatre radars de vitesse, deux de feu tricolore et un de tronçon. Ils ont été enrobés à l’aide de film plastique, les rendant pendant quelques heures inactifs.

Pompe à fric
« Ce n’est pas une protection contre les intempéries, s’amuse Jérôme Pentolini, coordinateur de la FFMC 47. C’est un geste clairement revendiqué, car nous en avons assez de la politique de sécurité rentière qui vise à taxer les usagers de la route. Il faut savoir que plus de 50 % des radars fixes ne sont pas installés dans des zones accidentogènes. La route devient un impôt supplémentaire, c’est une pompe à fric, une taxe créée pour engraisser l’État ».

Action citoyenne
L’antenne FFMC 47 a tenu à signaler que cette action n’a nullement dégradé les radars, mais permis, pendant quelques heures, d’apporter un peu de répit aux usagers de la route.

 - 
Publicité
Publicité