JPEG - 65 ko
le double vainqueur du Dakar, n’a pas pu aller au bout de son rêve , ce rallye devait être le dernier.

Une triste nouvelle est tombée aujourd’hui, mardi 11 janvier 2005 : Fabrizio Meoni est mort pendant la onzième étape du Dakar ! Officiellement selon les organisateurs de l’épreuve, il s’agit d’un décès dû à un arrêt cardiaque, mais comme le précise le directeur Thierry Lavigne, « le décès a eu lieu suite à une chute après le deuxième contrôle de passage de la onzième spéciale à 10h15. L’hélicoptère est arrivé sur place à 10h36 et les médecins l’ont trouvé en situation d’arrêt cardiaque. Les 45 minutes de massage n’ont malheureusement servi à rien ».

Fabrizio s’était inscrit à ce dernier Dakar sous les couleurs KTM, tout en annonçant que c’était son dernier ; il voulait par la suite se consacrer à sa femme Elena et à son fils Gioele.
Né à Castiglion Fiorentino, en province d’Arezzo (Toscane), le 31 décembre 1957, il avait à deux reprises gagné le Dakar en 2001 et 2002. Spécialiste de l’enduro, il avait aussi remporté les rallyes de Tunisie (quatre fois), d’Egypte (cinq fois), le Doubai 2000, le Rally Inca et le Désert Cannonbal. Souvent « grande gueule » et fin stratège en course, Fabrizio était un grand garçon doté d’une extrême sensibilité. Il avait fait part dernièrement de sa volonté de créer une école à Dakar pour les enfants des quartiers pauvres.
Meoni est la 22e victime du Dakar. Il décède une journée seulement après l’annonce de la mort d’un autre motard, espagnol : José Manuel Perez, qui a succombé à ses blessures suite à une chute le 6 janvier.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité