Il s’appelle Helmut Knoerer, mais il est connu sous le pseudonyme de « juge accélérateur » en ses terres. Ce magistrat allemand est devenu très rapidement le héros du moment au pays de l’autoroute « free-speed ».

Depuis quelques semaines maintenant, Helmut Knoerer prononce presque systématiquement des relaxes pour les procès concernant les excès de vitesse. La semaine dernière par exemple, il a prononcé 42 relaxes pour des usagers de la route ayant été flashés avec un radar fixe ou mobile, dans son tribunal de Herford (au nord de l’Allemagne). Toutes ces personnes n’auront donc pas d’amende et pas de rajout de point (outre-Rhin, le système du permis à points est inversé).

Le juge donne son avis politiquement incorrect sans complexe. Cité par lefigaro.fr, il estime que « les contrôles de la vitesse servent à remplir les caisses de l’État plutôt qu’à améliorer la sécurité routière » et que « la plupart des radars sont positionnés à des emplacements destinés à piéger facilement les automobilistes pour remplir les caisses publiques plutôt que pour améliorer la sécurité ».

Cerise sur le gâteau, il estime que les contrôles de nuit n’ont pas d’utilité. Les routes étant dégagées la nuit, la vitesse n’est plus un facteur aggravant. Du velours. En bref, un juge qui joue à fond la carte du contre-courant (un peu trop peut-être), et sait habilement communiquer.

Ces paroles provoquent évidemment de vives réactions des associations de victimes de la route. Les décisions du juge devraient être revues par le parquet de Bielefeld, afin de peut-être inverser ses jugements.

Photo d’illustration

(Source : lefigaro.fr)

Publicité
Publicité