Accueil > En attente de décision > Prix du carburant : les motards du Mans contestent

Prix du carburant : les motards du Mans contestent

mardi 8 novembre 2005

JPEG - 16.4 ko
Etat voleur ?... en tout cas motard payeur !

Au Mans, samedi 5 novembre 2005, les motards ont manifesté leur ras-le-bol de l’augmentation du prix du carburant. Parti d’Antarès à 15h, le cortège a pris la direction du Mans pour rejoindre la préfécture vers 18h30 par la Rocade, avec un arrêt d’une demi-heure au rond-point de la Porte d’Océane, lieu de passage important de la zone nord de la ville.
En l’absence du Préfet, les organisateurs ont décidé d’immobiliser les motos. « Halte au Racket - Essence trop chère, motards en colère », affichaient les banderoles aux grilles de la préfecture. Les automobilistes rencontrés lors des arrêts ont soutenu les revendications des motards. Cette jeune antenne a fait le plein pour sa seconde mobilisation d’envergure.

D’autre part, 400 tracts ont été distribués au départ (ils contenaient même un bulletin d’adhésion à la FFMC !) pour bien expliquer aux participants les raisons de cette mobilisation. A savoir que, là où le consommateur continue de payer de plus en plus cher le carburant, l’État et les marchands d’or noir engrangent des bénéfices de plus en plus importants. Inacceptable.

« Je suis venue sans hésitation à l’appel à manif. On en a vraiment marre de subir des envolées du carburant. A chaque fois, c’est notre porte-monnaie qui y passe. D’ailleurs, je trouve dommage qu’il n’y ait que les motards qui soient assez solidaires pour se bouger ! Cela concerne tous les usagers de la route, et de toute la France », rappelle à juste titre une motarde et ambulancière.

Le Mans : 800 motards mobilisés

JPEG - 38.1 ko
« Marre d’être des vaches à lait qui passent à la caisse », le 5 novembre au Mans, 800 motards sont sortis du troupeau à l’appel de la FFMC 72.

Fabrice, coordinateur de la FFMC 72, se félicite de son côté de la participation des motards de son département. En effet, tout au long du parcours, le cortège s’est gonflé pour atteindre environ 800 motards sur 600 motos. « Encore une fois, les motards sarthois se sont fortement mobilisés à notre appel. Cela montre que personne n’est dupe sur le jeu de l‘État. Nous en avons ras-le-bol d’être pris en otage ! Nous demandons que le gouvernement mette en place une véritable réforme sur la taxation des carburants. Il doit engager une politique plus propice aux usagers de la route, avec notamment le développement des biocarburants et sans oublier le rôle fluidifiant des deux-roues en agglomération », explique Fabrice.

Le bureau de la FFMC 72.
Propos recueillis par Benoît Lacourte, secrétaire de cette antenne.


Voir en ligne : Infos FFMC 72

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?