Accueil > En attente de décision > Mortalité routière : la vitesse, toujours la vitesse…

Mortalité routière : la vitesse, toujours la vitesse…

mardi 25 avril 2006

Dans un communiqué du 12 avril, la Sécurité routière expose que, afin de voir la mortalité routière continuer de chuter, la vitesse sera la principale cible de son programme de sensibilisation pour 2006.
Ce programme se basera notamment sur trois campagnes distinctes sur les limitations à 50, 90 et 130 km/h. Un large aperçu de celles-ci est disponible sur son site.

Le communiqué loue aussi les mesures répressives mises en place depuis 2002 par le gouvernement. Rappelons que 500 radars supplémentaires ont été annoncés d’ici à la fin de l’année.

Nulle question de nier l’évident facteur aggravant que constitue la vitesse excessive lors d’accidents de la route. Mais déplorons qu’elle soit presque devenue l’unique axe de travail de la Sécurité routière.

Un accident est quasiment toujours dû à l’accumulation de différents facteurs.

Un radar mesure la vitesse. Rapide à mettre en place, efficace et rentable. La plupart des autres comportements à risques demandent surtout une réelle sensibilisation, et une formation accrue. Ce qui induit un lourd investissement financier, dont les résultats ne sont palpables qu’à long terme.

Le gouvernement avait annoncé, lors de l’installation des radars automatiques, qu’une partie de leur recette devait servir la formation. Les 204,9 millions d’Euros récoltés en 2005 sont-ils insuffisants pour mener campagne sur plusieurs fronts ?

G.A.


Voir en ligne : Le communiqué complet de la Sécurité routière

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?