Accueil > En attente de décision > Le business des radars automatiques

Le business des radars automatiques

jeudi 1er septembre 2005

Dans son numéro N°886, de cette semaine, l’hebdomadaire Auto Plus se livre à une enquête en règle sur le buziness généré par les radars automatiques, censés faire baisser le nombre de morts sur la route.
Le résultat est édifiant. On savait déjà que le traitement des P.V. était confié à une société privée, ce que l’on apprend en lisant l’enquête de nos confrères, c’est que toute la chaîne du Contrôle Sanction Automatique (CSA), depuis la fourniture des radars, leur installation, le recouvrement des P.V. est confié exclusivement à des sociétés privés !

Bien entendu le plus gros gâteau est représenté par la fourniture des cabines automatiques, ce qui représente un joli magot de 42,5 Millions d’Euros qui profite à la SAGEM. Cette société construit la totalité de la cabine, pour la modique somme de 39.000 € l’unité, sauf la camera numérique, qui est « made in Japan ».

On apprend également que la mise en place et l’entretien de ces radars automatiques, échoit à la société AMEC Spie pour un montant de 41 millions d’euros. Le choix de l’implantation revient à la DDE, mais la décision est prise par le Ministère de l’Equipement seul, qui tranchera entre rentabilité d’un site et lutte contre l’insécurité routière. Mais au prix de l’installation on comprend que la tentation est grande de rentabiliser le site.

Enfin le recouvrement et l’identification des contrevenants est assurée par la société Atos origin pour un montant de 70 Millions d’euros.

On peut se poser la question de cette « privatisation » de la gestion des P.V. alors que c’est un domaine qui relève de la compétence de l’Etat, au risque de voir des dérives apparaître de plus en plus. En effet le traitement des réclamations et même l’assistance téléphonique sont confiés à des sociétés privées ! Pourquoi ces sociétés, dont le but est de faire de l’argent, chercheraient elles à préserver l’intérêt de l’usager de la route ?

Enfin cerise sur le gâteau, on apprend quand même que le jackpot est enlevé par les sociétés qui commercialisent les jumelles radars : la SAGEM (encore elle) et Mercura qui revendent la paire de jumelles, fabriquée en Allemagne, deux fois plus cher à l’Etat français !

T.L.


Voir en ligne : Auto Plus

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?