Accueil > En attente de décision > BMW : la moto plateforme de développement « high-tech »

BMW : la moto plateforme de développement « high-tech »

mercredi 22 février 2006

JPEG - 44.1 ko
Le proto BMW en action. Une machine annoncée comme puissante et légère. Les résultats de son étude se répercuterons potentiellement à toute la gamme... deux-roues, comme quatre-roues !

Dans l’esprit d’innovation qui l’anime depuis toujours, BMW franchit un pas supplémentaire. La marque bavaroise développe un nouveau prototype, véritable condensé de technologie.
Les ingénieurs de BMW Group ont choisi la moto pour tester les gestions moteur et d’aide à la conduite les plus dynamiques en conditions extrêmes. Performances et sécurité accrue sont les buts recherchés.
Cependant, les résultats de l’étude de ce prototype ne s’appliqueront pas uniquement à la moto.

La moto : un choix « logique »

« La dynamique des motos les plus puissantes, opérant aux limites de la physique, fait partie des phénomènes les plus complexes étudiés actuellement. Pour nos ingénieurs, la tâche est à la fois des plus sophistiquées et des plus fascinantes », déclarait Burkhard Göschel, directeur de la recherche BMW.
Les ingénieurs de la firme cherchent à tirer parti des contraintes extrêmes, notamment en courbe, que peuvent « encaisser » les motos de forte puissance et munies de parties cycles ultra-légères.

Il semble que ce soit avant tout sur la partie cycle et l’électronique embarquée que les ingénieurs travaillent. « Des systèmes de régulation du comportement longitudinal de la moto, comme le contrôle du patinage, équiperont en série les motos puissantes dans les années à venir. Combinés à l’ABS, ils feront partie de tout un concept intégré visant à améliorer la sécurité active de ces machines », affirme Herbert Diess, directeur de BMW Motorrad.

On ne sait par ailleurs pas grand-chose du prototype. Hormis qu’il réunit ces deux paramètres : puissance et légèreté.
On notera tout de même, au vu de la photo, qu’il semble équipé d’un cadre périmétrique et d’une fourche inversée sans rapport avec les Telelever et Duolever qui équipent bien des modèles de la marque. S’y ajoutent un freinage à étriers radiaux, un gros bras oscillant et une transmission par chaîne.

L’étude de ce prototype est voué à une utilisation routière des résultats récoltés. Mais, considérant la technologie annoncée pour son développement, on peut rêver d’une « béhème » en MotoGP… Utopique peut-être !

G.A.

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?