Sujet

David Anser
le 5 avril à 16:20

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

Après une phase de test de 5 ans, les policiers québécois vont avoir le droit d’utiliser des sonomètres pour contrôler le bruit des motos. Jusqu’alors ils s’appuyaient sur deux méthodes à la fiabilité incertaine : le test à l’oreille ou à la broche.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
paulovox35

le 29 mai à 20:01

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

bonjour,
ce qui est certain que le quidam moyen( non motard) ne supporte plus le ramdam des échappements libres. Le son aigu des 4 pattes ou sourd des grosses us (et assimilés).
Lorsqu’ils roulent de nuit combien réveillent ils de personnes ?
Je dois avouer que l’excuse "c’est pour que les automobilistes nous entendent" m’exaspère.
Balivernes cela veux dire que le soit disant motard roule bien au dessus de la vitesse limite. En général bien au dessus.
Sans compter que la mode est d’enlever le catalyseur, bonjour la pollution. (chacun doit faire un effort)
la sanction devrait ètre véhicule bruyant reste sur le côté (comme la grande vitesse)
"ma liberté s’arrète là ou commence celle de l’autre"

Répondre à ce message
auteur
Carl Dauvert

le 13 avril à 19:54

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

Bonjour tous, il faut faire attention aux limites de bruit imposées. Tout dépend de la façon de mesurer le bruit, et ce qui est mesuré.

Au Québec on mesure le bruit de l’échappement, pas nécessairement le bruit de toute la moto. (Bruit combiné du moteur, de l’admission, etc.). Le sonomètre est placé à 50cm, à un angle de 45 degré, aligné avec la position (hauteur) de la sortie de l’échappement, en stationnaire. C’est extrêmement proche. Le motocycliste doit augmenter progressivement le régime du moteur, au neutre durant le test. Le niveau de bruit de ne doit pas passer au dessus de la barre des 100dB

Je pense que ce test est très demandant, probablement plus que le test (Européen ?) fait en mouvement (80dB ?), même si la limite est supérieur en dB. La distance entre le source de bruit et le sonomètre étant beaucoup plus grande dans le test en mouvement.

De toute façon, motocycliste depuis plus de 40 ans, je n’ai jamais été d’accord avec les échappements trop bruyant. Il était temps qu’une législation soit mise en place. Mais d’un autre côté, les nouvelles motos sont trop silencieuses à mon goût. Mon nouveau CB1000R 2019 et ainsi que mon précédent, version 2013, font plus de bruit par l’admission que par l’échappement... Beau son par contre... ;o)

Voir le lien : (une bonne explication de la procédure au Québec)
https://saaq.gouv.qc.ca/saaq/documentation/projets-pilotes/mesure-sonometre-bruit-motos-et-cyclomoteurs/

CD

Répondre à ce message
auteur
David Anser

le 8 avril à 12:26

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

Il y a effectivement une différence entre la valeur d’homologation définie par la Directive 97/24/CEE qui fixe la limite à 80 db en dynamique et la valeur indiquée sur la "carte grise" qui est une valeur de référence mesurée à la moitié du régime de puissance maxi à laquelle se réfèrent les forces de l’ordre lors de vérification du bruit au bord de la route, en stationnaire donc.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 avril à 12:02

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

Lors de mon dernier (et unique séjour à ce jour chez nos cousins) j’ai surtout croisé des bandes de gros twins made de l’autre côté de la frontière et qui comme chez nous se croient obligés de faire plus de ramdam que la moyenne d’où durcissement des règles¸ étonnant non ?
J’ai pas eu l’occasion de tester le caribou à la broche d’ailleurs¸ dommage c’est orignal¸ pardon original :+)
Eric.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 6 avril à 21:08

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

Nikopol, ce sont 2 choses différentes. Toi tu parles de la valeur indiquée sur la CG, qui est une mesure à un régime donné, pour être facilement mesurable par les FDO.
La mesure d’homologation, si je ne me trompe pas, c’est une mesure à une vitesse donnée, sur le dernier rapport. Ce qui explique d’ailleurs que pour "tricher", les constructeurs ont souvent recours soit à des valves à l’échappement, soit à des rapports de transmission exagérément long, sur les bicylindres notamment

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 6 avril à 15:55

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

Et je viens de vérifier sur la carte grise de mon W 650 : il est homologué à 94 dB… Quid ?

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 6 avril à 15:52

Bruit des motos : le Québec en passe d’abandonner le test de la broche

Bonjour,

Je m’étonne du faible niveau sonore admis en France pour les motos (80 dB, c’est assez bas en fait). Si mes souvenirs sont bons, mon 750 GSX-R de 1990 était homologué à 93 dB et, selon vos propres mesures, un 600 R6 de 2007 culminait à 102 dB (un niveau élevé que vous regrettiez à l’époque, toujours si mes souvenirs sont bons). Ça fait une sacrée marge par rapport au niveau autorisé, sachant que tous les 3 dB, la pression acoustique est doublée (le double de 80 dB, c’est 83 dB et pas 160).

Répondre à ce message