Sujet

David Anser
Lionel
le 28 décembre 2018 à 16:33

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Dans un courrier en date du 28 novembre, un chef de cabinet de la ministre des Transports confirme la « disparition des 2 et 3-roues motorisés et quadricycles polluants urbains ». Cette note d’Aymeric Lang fait suite à une rencontre à Chartres avec la FFMC Eure-et-Loir venue exposer les atouts du 2-roues en matière de décongestion et de dépollution des centres urbains. Manifestement les autorités ne sont pas convaincues.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
jcf

le 6 janvier à 13:14

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Les décisions administratives liberticides appellent tôt ou tard à des votes liberticides.
On en reparle en mai ?

Répondre à ce message
auteur
vincent

le 5 janvier à 08:51

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

La fin des ventes des véhicules thermiques en 2040 ?
J’aimerais bien voir ça, avec les avions et les paquebots + navires de commerce. Je parle même pas des camions. Et comment il va interdire les transporteurs étranger de livrer à Paris. Encore beaucoup d’annonces et peu de réflexion.
Ce sera un " sauf les ......" . Encore un qui va bien toucher avec les lobbys.

Répondre à ce message
auteur
Ksiribrib

le 1er janvier à 09:08

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

S’informer ne veux pas dire adhérer
Bonne et heureuse année à toutes et tous

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 1er janvier à 01:34

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Ouais enfin bon, Réinformation TV, ça sent quand même la tendance brune : il n’y a qu’à voir les sujets traités et la manière dont ils le sont… Pas ma tasse de thé… Vraiment pas. D’ailleurs, la « réinformation », avec la théorie du complot, c’est un des grands thèmes de la fachosphère sur Internet. Des gens à l’opposée totale de mes idées. Je sais qu’avec ces quelques lignes, je ne vais pas me faire que des amis, mais on est ici sur le site de Moto Mag, organe de presse de la FFMC, qui n’a jamais caché qu’elle n’appréciait guère l’extrême droite.

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 31 décembre 2018 à 23:02

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Et allez, il faut passer au tout électrique au nom de l’écologie ! De la fausse écologie, alors. Car en France, l’électricité est à majorité nucléaire, alors qu’il n’y a rien de plus polluant à long terme (entre des centaines d’années et des centaines de milliers d’années selon les déchets). Et l’écologie, c’est prévoir sur le long terme. L’écologie, ça commence par le fait de faire durer les choses, de les recycler, y compris les véhicules. Surtout que de plus en plus d’enquête tendent à démontrer que les véhicules récents sont encore plus nocifs que les « anciens » : émissions de particules tellement fines qu’elles traversent les parois des poumons sans être filtrées, allant se nicher directement dans le sang et par-là même dans le cerveau. Quant aux véhicules électriques dont les autorités ne cessent de nous vanter les mérites, là encore de plus en plus d’enquêtes tendent à démontrer qu’ils sont aussi sinon plus polluant qu’un « vieux » diesel. Voir par exemple cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=bY9zESWWbjI

Le véhicule électrique, c’est l’exemple parfait du green washing. Ça ne fait que changer le type de pollution et la déplacer, mais ce n’est en rien une solution d’avenir viable. Et puis, même si c’était viable, qui a les moyens de se payer un véhicule neuf ou récent « moins polluant » ? Sans compter qu’on peut aussi tout-à-fait avoir envie de faire autre chose du peu de fric qu’on a que de le mettre dans une putain de bagnole de merde qui coûte entre une à deux années de Smic au bas mot. Personnellement, je n’ai jamais mis plus de 1500 euros dans une voiture, et ça ne risque pas de changer de sitôt !

Et j’aimerais poser une question à nos chers dirigeants, ceux qui prennent des décisions pour notre bien : utilisation de verre, de métal, de plastique et autres polymères non naturels (des matériaux dont la production n’est pas spécialement propre), énergie nécessaire à la production… c’est quoi, le bilan écologique de la construction d’un véhicule neuf prétendument moins polluants ?! Et ce sans compter son cycle de vie. Car même un véhicule électrique émet des particules fines : bah ouais, il y a des pneus et des plaquettes de freins sur ces engins-là aussi ! Et sur un véhicule thermique, l’usure des ces éléments est responsable de 30 % des émissions de particules fines.

Bref, les véhicules neuf « moins polluants », électriques, hybrides ou autres, ce n’est qu’une manière de toujours nous vendre des véhicules neufs histoire de faire fonctionner l’industrie automobile… Moi qui me considère comme un écolo, un vrai, je ne suis pas près de lâcher ma « vieille » voiture et mes « vieilles » motos.

Sur ce, je vous souhaite à tous une joyeuse année 2019 !

Répondre à ce message
auteur
Ksiribrib

le 31 décembre 2018 à 18:58

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

En principe ce média est fiable

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 31 décembre 2018 à 18:04

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Si cette info est vraie - ce qui reste à démontrer tant on voit de fausses rumeurs qui courent sur la toile - bon courage pour faire comprendre ça à Miss Hidalgo !!!

Répondre à ce message
auteur
Ksiribrib

le 31 décembre 2018 à 09:37

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Trouvé cette info sur Réinformation TV, bizarre qu’on en ait pas entendu parlé

"L’industrie automobile allemande est dans les affres d’un nouveau scandale alors qu’on vient d’apprendre qu’une étude financée par Volkswagen, BMW et Daimler (qui fabrique les Mercedes) a consisté à exposer des singes à inhaler pendant des heures d’affilée les gaz d’échappement d’une Coccinelle VW diesel. Si les tests sur les animaux ont indigné l’opinion, il semblerait que la vraie raison de l’occultation de ces expériences vienne de ce qu’elles ont permis de constater : les émissions de gaz des voitures à diesel récentes sont plus dangereuses pour la santé que celle des voitures d’il y a 20 ans, plus « propres » que les neuves. Et ce malgré le fait que la Coccinelle testée comportait des logiciels permettant de réduire les émissions au cours des tests.

Les résultats de ces expériences menées aux Etats-Unis n’ont donc jamais été publiés. Ce n’est que mardi qu’ils ont fuité dans la presse allemande, en même temps que des courriels montrant que les scientifiques étaient inquiets du probable mécontentement des constructeurs automobiles face à ce qu’ils avaient mis en évidence.

Les vieilles voitures diesel ont causé moins d’inflammations chez les singes

« Cela me met un peu mal à l’aise d’envoyer tout ça sans approbation. Les résultats ne correspondent très évidemment pas à ce qui était attendu et je ne suis pas sûr de la manière dont ils veulent avancer désormais », affirme ainsi un courriel du directeur de recherche Jacob Mcdonald. Un autre courriel d’un chercheur de l’équipe parle d’« adoucir » les résultats.

Au cours de l’expérience menée en 2014, des singes ont été exposés pendant huit heures d’affilée aux gaz d’échappement d’une « VW Beetle » contemporaine et d’une Ford pick-up diesel construite en 1997. Le premier groupe de singes a affiché une inflammation plus importante de leurs organes internes que ceux exposés aux émissions du vieux tacot.

Occultation de tests gênants pour l’industrie automobile allemande parce que les voitures neuves sont moins « propres » ?

Selon Bild, le groupement des constructeurs allemands qui a mandaté l’étude a payé 649.000 dollars lors de la commande mais a refusé de payer un reliquat de 71.857 dollars parce qu’il n’était pas content des résultats. Aujourd’hui, les trois constructeurs allemands impliqués à divers titres prennent des mesures de renvoi des responsables ou tentent de se désolidariser de l’affaire qui fait grand bruit auprès des défenseurs des droits animaux, même si le recours à des singes pour ce genre d’étude est à la fois fréquent et efficace.

On dit moins que des années de réglementation et de mise en garde contre les effets néfastes du gaz d’échappement des voitures à gasoil, avec des exigences toujours plus lourdes et l’installation de filtres à particules au fonctionnement souvent désastreux, n’ont pas eu l’effet escompté, bien au contraire.

La question est posée : lorsqu’Anne Hidalgo chasse les voitures anciennes de Paris, mettant à l’amende ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter les derniers modèles prétendument « propres », cela a sans doute encore moins de sens que ce que l’on pensait.

Anne Dolhein

Répondre à ce message
auteur
hiboude

le 30 décembre 2018 à 12:52

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Même si les ministres changent, leurs administrations non, en dépit des réalités économiques du pays et énergétique aussi. bcp bcp de nucléaire nous permettrait d ’accéder a son rêve si enfin l’électrique en voiture ou en moto se mettait a fonctionner à l’achat populaire !
Mais c un rêve car comment croire que l’économie et le marché va basculer à l’électrique alors que l’hybride a trouvé déjà sa limite en ne fournissant pas plus de km "doux" et que l’avenir est sans doute dans l hydrogène (pas de limite de production et pas de révolution de production de nos énergies et de nos habitudes de conso de km a ravitailler.
Je crois que je vais finir par aller en ville avec mon cheval, oui ainsi je répondrai aux normes tout en emmerdant les biens pensant en circulant dolce sans bruit et autre échappement. Bon je ne doute pas que ce chef de cabinet aura l intelligence d inventer une taxe "Crottin" avec son potto de Bercy pour montrer que c’est lui qui dirige.
Par anticipation, je vais essayer de changer çà en votant aux européennes au printemps prochain et ensuite aux municipales. Et on va voir ce qu’on va voir... les écolos punisseurs vont prendre encore une claque dès les européennes après les gilets jaunes ; une claque électorale mais aussi au portefeuille €... je ne doute pas que là ils vont comprendre que le cadeau de 100€ c se moquer de nous et de faire de la politique alors qu on voudrait de la "real-politique".

Répondre à ce message
auteur
saxel

le 30 décembre 2018 à 03:11

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Expatrié depuis 2012 en Asie SE, notre pays et l’Europe continuent d’envoyer des millionS d’€ pour "aider" l’un de ces pays ; sans suivi complet de l’utilisation de cet argent...

Il y a donc une sur-abondance de 4x4 genre Tundra 5.7 l, Hummer, Q8, lexus V8 etc etc et vieux camions qui fument bien noir ... Comme chacun le sait , la pollution ne se déplace pas ... le contrôle technique ? c’est quoi ça ?

La grosse pollution, , y compris humaine, je la vois chaque jour ; et ils sont nombreux... ce n’est plus du tourisme de masse, c’est une invasion de pollueurs. Certains me comprennent...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 30 décembre 2018 à 00:58

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

fais gaffe quand meme, à l’echelle de la planete, tu en fais surement partie des 10% les plus riches...

Répondre à ce message
auteur
Totoche44

le 29 décembre 2018 à 18:08

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

10% de la population mondiale - la plus riche - est responsable de 45 % des émissions de CO2, normal qu’on emmerde les 90% qui restent et sont responsables des 55% des émissions...
L’avion, mode de déplacement des riches quoiqu’on en dise - est le transport le plus polluant, est-il remis en cause ? Et je ne parle pas des porte-containers de la mondialisation heureuse !

Répondre à ce message
auteur
bernard

le 29 décembre 2018 à 16:37

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

En effet, c’est LE problème...et l Europe avec moins de 8 % de la population mondiale pèse de moins en moins...

Le "Marché" rêve par exemple d’une Chine aussi remplie de bagnoles que nos pays...

Tout électrique ?? Quel réseau pourra supporter çà quand on va recharger tous en rentrant du boulot ?? Et produire avec quoi ??

Notez, dans ma p’tite Belgique, par exemple, des centaines de véhicules de la police, ou de l armée, ou des pompiers ne sont plus aux normes pour rouler dans Bruxelles, ou Anvers...mais là il y a dérogation. Cool !!!
J ai une fausse vieille, une Bullet qui fait 400 kms avec son réservoir de 13 litres, et un échappement pourtant plus noir que gris sec...
On apprend pas çà non plus en fac de droit !!

Bonne route à toutes zé tous en 2019 !!
Bernard

Répondre à ce message
auteur
Files_Walker

le 29 décembre 2018 à 14:34

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Et pour dégager ces gens, la meilleure solution sera le FREXIT avec l’UPR.

https://upr.fr

Répondre à ce message
auteur
Files_Walker

le 29 décembre 2018 à 14:29

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

En réfléchissant à ces propos délirants d’un chef de cabinet de la ministre des transports, il faut commencer par ne pas prendre pour acquis la propagande actuelle sur le réchauffement climatique qui serait dû à l’Homme.

Le CO2, qui est un piètre gaz à effet de serre par rapport à la vapeur d’eau, n’a strictement rien à voir avec le réchauffement.
S’il avait quelque chose à voir, il faudrait plutôt agir sur le fait que 15 porte-containers ou paquebots polluent plus que toutes les voitures du monde. Des cargos il y en a au moins 60 000.

Voyez cet article :

https://reseauinternational.net/lurgence-climatique-est-un-leurre-pour-le-controle-du-monde/

et cherchez aussi sur Youtube : "Henrik Svensmark le secret des nuages"

Il faut dégager ces gens qui prennent des décisions stupides.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 29 décembre 2018 à 11:50

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

zut, oublié un mot, "double tous les 50 ans"

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 29 décembre 2018 à 11:19

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

c’est surtout que tu peux inventer tout ce que tu veux, quand la population mondiale tous les 50 ans, et que du coup elle croit de façon exponentielle, ça ne changera absolument rien. Ou alors, il faudrait que notre consommation diminue dans les mêmes proportions. Et donc revenir à l’age de pierre d’ici un siècle...

Répondre à ce message
auteur
Ksiribrib

le 29 décembre 2018 à 10:07

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Visiblement nos gouvernants n’ont pas encore compris qu’avant d’interdir les véhicules thermiques, il vaudrait mieux mettre la pression aux constructeurs pour qu’ils sortent des véhicules presque plus polluants, puisque tout véhicule reste polluant, que ce soit à sa construction ou son recyclage ; nous les utilisateurs ne pouvons que "subir", que ce soit à l’achat, ou à l’utilisation.
Pour faire simple, on met la charrrue avant les boeufs, mais sans doute qu’à l’ENA ils sont trop intelligents pour qu’on les comprennent !

Répondre à ce message
auteur
sylvie

le 29 décembre 2018 à 00:37

2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Et aux chinois qui c’est qui va leurs dire

Répondre à ce message