Sujet

Frédéric
le 22 mars 2017 à 12:10

Essai KTM Super Adventure 1290 S (+vidéo)

En 2017, KTM fait évoluer son fer de lance, le trail sportif 1190 qui devient Super Adventure 1290 S. François Barrois, essayeur à Moto Magazine, vous emmène faire un tour au guidon sur les routes corses.

Lire l'article
Tous les messages

derf

le 21 octobre à 00:34

Essai KTM Super Adventure 1290 S (+vidéo)

L’effet youpi c’est vite changé en grrrrr
bilan en 1 an et 31000 km modèle 2020 :
Disques avant voilés, 2 fois.
amortisseur qui fuit, 2 fois.
1 stator cramé.
Calvaire pour la prise en charge des disques, pour ktm c’est du consommable. D’après mon vécu, on change les disques 2 à 3 fois avant de changer les plaquettes... les premiers, voilés à la livraison (changé à 16000km) et les 2eme voilés à 7/8000. Ni sérieux, ni responsable, et la sécurité du client ?
Stator grillé, la moto sortait de révision, KTM, ok pour pièces et MO mais pas l’huile moteur ? Des oursins dans les poches, mesquin.
La concession a pris à sa charge l’huile. Merci, enfin des pro qui connaissent le sens du mot "service".

KTM France ? Une coquille vide.
Pas de réponse aux courriels laissés sur leur site.
Téléphoner ? Il faut déjà trouver le n°, les concessions ont visiblement ordre de ne pas le donner. Trouvé quand même, bingo. On tente, ça décroche, on ne peut (veut) vous passer personne pour vos problèmes de SAV. Mieux, on vous dit tout de go que ça ne sert à rien. On vous renvoie vers la concession, ça tourne en rond, à en attraper le tourni jusqu’au dégout.
Clair, la consigne à Sain-Priest c’est d’éviter la relation directe avec le client, stratégie d’évitement pour contourner responsabilités et engagements.

Faut le vivre pour le croire. 20000 euros de moto et d’options pour ça ? Cher les emmerdements.

Répondre à ce message