Sujet

Nicolas
le 5 février 2016 à 18:20

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Ventes 2015, nouveaux modèles, réglementations sur le bridage en attente… Le président de KTM France, Éric Antunes, a répondu aux questions de Motomag.com, sans en éluder.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 9 février 2016 à 14:05

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

bah, je roule en ktm (entre autres) depuis plus de 15 ans (620 Duke, 950 SM, 990 SD, 950 SM) et franchement j’ai pas plus de merde qu’avec une suzuki ou une ducat’ (voire même moins ds ce dernier cas)... un joint de pompe à eau par ci, une roue libre de démarreur par là, bref, peanuts, et toujours pris en charge rapidement en concession, y compris sur des 2èmes mains. Si on ajoute à ça le plaisir que procurent ces motos au quotidien (duke cassé à 37000 -embiellage-, 1er SM à 45000 -paf le fossé-, SD revendu à 45000, le 2ème SM a ajourd’hui 55000), ben franchement, KTM, ça va bien :) bon, je n’ai pas essayé les 1290 Adv/sAdv/SDR, mais je vois pas pourquoi cette ’motorisation’ serait si catastrophique vu la qualité de fabrication ktm.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 février 2016 à 13:43

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

"KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux", pour justifier que les ventes sont en baisse depuis 2 ans. Oui, oui. La fiabilité, les problèmes récurrents de démarrage, de rappel en concessions des 1190 Adv, 1290 sADV, 1290 SD n’y sont absolument pour rien....
Comment se cacher derrière son petit doigt...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 9 février 2016 à 09:18

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

t’es chiant Marcel, du coup j’ai aussi lu les commentaires des lecteurs, ça m’a rappelé à quel point nos concitoyens pouvaient être stupides

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 9 février 2016 à 02:27
auteur
FRED

le 9 février 2016 à 00:53

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

bah pour que la formation soir efficace, il faudrait que son contenu soit approprié, et que la qualité de la formation soit controlée. Or, à cause du lobby d’une certaine partie de la profession qui préfère faire de la merde (c’est plus rentable...) et du manque de moyens pour les controles (forcement, ça rapporte rien), le resultat on le connait d’avance.

Imagine que pour devenir electricien, on t’impose une formation de plombier, et avec en plus une formation faite à l’arrache. Crois-tu que tu vas progresser dans dans la réalisation d’un tableau electrique conforme à la reglementation ?

Concernant les ventes de 125 neuves, elles ont baissé de 10% entre 2000 et 2002 (pas trouvé de chiffres plus anciens), pour ensuite remonter et atteindre leur apogée en 2007 (doublement par rapport à 2002). Puis ensuite une lente décroissance, ce qui est logique dans un marché : forte croissance des ventes pour répondre à un nouveau besoin, stabilisation, puis décrue puisque une fois le marché équipé, les ventes ne servent plus qu’à remplacer les produits usagés. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_de_vie_%28commerce%29

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 8 février 2016 à 22:24

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Fred, l’autophobie parisienne est postérieure d’autre moins 5 ans à la réforme de 1996. Et elle prouve aussi ce que j’avance : le nombre de pratiquants est lié au niveau d’emmerdement. En l’occurrence les contraintes sur l’auto en ont réduit la pratique au profit des 2RM.
Par ailleurs, avant 1996, un permis B pouvait conduire un 80 cm3 auto, mais, comme par hasard, l’offre était indigente. Et un B n’était pas systématiquement astreint à repasser le code. Mais en réalité, le véritable problème est plutôt lie à la nécessité de prendre un congé pour passer le permis ou la formation. Quand on est salarié, le nez dans le guidon, ce n’est pas toujours simple.
Cependant, je conçois comme je l’ai dit que ces deux obstacles ne sont pas de la même "hauteur". La formation 125 a moins impacté le marché qu’un examen.
Et bien sur, cela ne doit pas empêcher de se poser la bonne question : efficacité de ces contraintes en termes de SR !?

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 8 février 2016 à 20:38

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Marcel, pour 2 raisons :
- passer un permis, et suivre une simple formation, c’est pas tout à fait la meme complexité : moins d’heures, pas d’examen, pas de code à (re)passer
- parce quand on a ouvert le permis 125 aux automobilistes, il a concerné tous les automobilistes du jour au lendemain. Alors que quand la formation 125 a été mise en place, elle n’a concerné que ceux qui n’en conduisait deja pas. Donc, de fait, ceux à qui on a "interdit" de conduit une 125 sont soit ceux qui ne s’y intéressaient probablement pas, soit des nouveaux permis.

De plus, quand la conduite 125 a été ouverte à tous, cela se passait dans un contexte autophobe (cf la mairie de Paris), qui incitait à délaisser l’automobile, au bénéfice du 2 roues. Si les ventes de 2 roues ont explosé, ce n’est donc pas que grâce à l’ouverture de l’accès aux 125

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 8 février 2016 à 19:24

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Fred, dans l’autre sens, quand en 1996, on a supprimé un obstacle, en autorisant à nouveau, les permis B à conduire un 125, ça a boosté les ventes.
J’ai bien du mal à comprendre comment la réintroduction d’un obstacle, même moins haut, aurait pu ne pas compter dans les actes d’achat.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 8 février 2016 à 18:38

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Euh, plusieurs choses :
- Non Ludo51, ton raisonnement "motomag, donc la FFMC", cela ne colle pas. Dans motomag, c’est un journaliste qui s’exprime. Motomag, ce n’est pas la pravda, et si le journaliste en question s’exprime, c’est en sa qualité de journaliste, et non au nom de la FFMC. Il n’est pas élu, et ne représente en aucun cas l’avis de la FFMC. Evidemment, en général l’avis de motomag est proche de celui de la FFMC. Mais il peut parfois y avoir des divergence.
Par ailleurs, je ne vois pas en quoi il cautionne les prises de positions des importateurs, ce n’est d’ailleurs pas son role. Il rapporte leurs propos, et salue leur honneteté. Quelqu’un peut avoir avis exprimé honnetement sans que tu sois d’accord avec.

Maintenant au moins, les clients de yam et ktm savent à quoi s’en tenir. A defaut d’etre des collabos, on peut quand même constater qu’ils proposent très très vite de signer l’armistice en faisant bcp de concessions...sur notre dos.

- Par contre, je suis plus sceptique quant à la phrase de l’article "La formation de 7h pour les 125 cm3 a pénalisé les ventes plusieurs années durant…". J’ai souvenir d’un article, je ne sais plus si c’était à l’éoque de Passion Mutuelle ou dans Moto Mag, où on voyait clairement que les ventes avaient commencé à s’éroder vient avant la formation obligatoire de 7h.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 8 février 2016 à 15:43

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Trop tard pour moi , je viens de le faire ... !!!
J’ai pourtant hésité , et quand je vois comment évoluent les choses...
Autant je ne souscris pas aux qualificatifs émis par Marcel à propos des "deux Eric" , autant j’adhère à 100% à la réponse qu’il vient de faire !
Et je ne souscris pas non plus à la "bien-pensance" et à la caution apportée par le journal (et donc la FFMC) aux propos des importateurs Yam et KTM...

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 8 février 2016 à 12:29

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Désolé Nicolas, le patron de KTM ne propose pas le A2 jusqu’à 30 ans "par conciliation", il indique qu’il y est favorable. Et, quand bien même, depuis quand faudrait-il concilier quoi que ce soit ? Et sur le fond, en quoi cette mesure serait-elle susceptible de faire progresser la sécurité routière ? Si Eric Antunes dispose de chiffres que personne ne possède, qu’il les donne !

Je trouve déjà aberrant qu’il faille attendre 24 ans pour pouvoir conduire une moto normale, alors qu’on peut conduire un 38 T à 21 ans, et une voiture de 1200 ch à 18 ans !!!

Quant à l’autre Eric, le patron de Yam, et accessoirement président du CSIAM, il avait déclaré à votre micro que le contrôle technique à la revente ne le "dérangeait pas" et que l’obligation des gants était une "mesure aimable".

Ces gens-là ne sont pas défendables, qu’ils soient sincères ou pas.

Il est loin le temps où Motomag/FFMC appelait à lyncher publiquement Honda, qui voyait arriver d’un bon oeil le contrôle technique.

Ces deux-là peuvent toujours se brosser pour que j’achète un jour une KTM ou une YAM. [Je roule en Suzuki et j’en tire désormais, en plus de la joie que ma bécane me procure au quotidien, une certaine fierté !]

Avec des amis comme ça, nous n’avons pas besoin d’ennemis.
Alors oui, je maintiens mes propos, caricaturaux certes, mais à peine...

Qu’est-ce qui vous arrive, chez Motomag/FMMC, après avoir en 2015 estimé que l’obligation du gilet jaune sous la selle était une mesure d’équité par rapport aux automobilistes, voilà que vous accordez du crédit à des gens qui sont en train de nous savonner la planche ?!

Je me demande si je vais renouveler ma carte FFMC cette année...

Répondre à ce message
auteur
Nicolas

le 8 février 2016 à 10:24

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

Bonjour Marcel,
Eric Antunes ne demande pas le A2 pour tous. Il est contre cette mesure, c’est ce qu’il explique dans l’interview. Il propose, comme conciliation, d’étendre le A2 jusqu’à l’âge de 30 ans.
Les deux Eric dont vous parlez ont le mérite de s’exprimer, et sans langue de bois, sur des sujets sensibles. C’est à mettre à leur actif. Eric de Seynes, le patron de Yamaha Motors Europe, se montre régulièrement disponible pour échanger sur la dimension politique de son métier d’importateur de motos ; sans demander à relire ses propos, ce qui est à souligner.
Eric Antunes, le patron de KTM France, a répondu à nos questions avec franchise.

Qu’ils ne soient pas d’accord avec vous, c’est une chose, mais de là à les traiter de "jaunes" et de "collabo", ce sont des propos qui n’engagent que vous et qui sont contestables.
Personnellement, je ne vois pas le rapport. Le terme de "jaune" possède une signification précise et historique, en lien avec les luttes pour l’obtention du droit du travail et du respect des salariés. Des luttes violentes : des hommes sont morts pour ce combat. Quant au terme "collabo", je ne reviendrai pas dessus tant son poids dans l’histoire est pesant et sombre. Le rapport avec ce problème de retrofit 100 chevaux, relatif à la circulation à moto, est peu évident.
La liberté d’expression est un fondement dans notre démocratie. Cela implique que l’on écoute, que l’on laisse la parole à ceux dont l’avis est différent du nôtre.
Je remercie ces deux Eric de nous avoir livré leur point de vue avec franchise.
Bonne route
Nicolas

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 7 février 2016 à 15:34

« KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »

"J’étais favorable à la prolongation de l’âge de cette catégorie A2, jusqu’à 30 ans par exemple"

Il y avait le "jaune", comme le patron de Yam par exemple, il y a maintenant le "demi-jaune", le type, pas totalement collabo, mais un peu collabo quand même.
Que la Perrichon réclame le A2 pour tous, rien de surprenant. Et je ne suis même pas certain qu’elle le demande.
Mais qu’un constructeur moto le réclame, alors là franchement...

Tout ça ne nous dit pas pourquoi, on peut conduire une Bugatti Veyron de 1200 ch à 18 ans avec le permis A, et on doive attendre les premiers cheveux blancs pour conduire une moto de 60 chevaux...

Répondre à ce message