Sujet

Nicolas
le 3 septembre 2015 à 18:26

Plan antipollution de Paris : « on continue à se battre ! »

Le coordinateur de l’antenne parisienne de la FFMC, Jean-Marc Belotti, invite motards et scootéristes à se battre contre l’interdiction de circuler. Il annonce une manifestation le samedi 10 octobre 2015. Interview.

Lire l'article
Tous les messages

FPW46

le 19 octobre 2015 à 16:45

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Rabah,

Sans vouloir être méchant, les pseudo-arguments des écolos de chez les Verts entendus x puissance n fois RAS LE BOL !... Convaincre moins de 1% du corps électoral sous prétexte que ses thèses abracadabrantes sont reprises par ceux qui nous gouvernent parce qu’elles les arrangent ne sert à rien... Il faut les combattre frontalement en les faisant passer pour ce qu’ils sont : des cons ou des escrocs !!

Pour moi la seule vraie richesse réside de ce que les êtres humains créent - je suis marxiste, je ne m’en cache pas... Je suis aussi quelqu’un qui croit que la science, la connaissance, la technologie utilisées dans le but de l’intérêt général (d’autres appellent cela le bien commun) sont la seule source valable de protection des êtres humains de cette planète... Je crois aussi qu’il est illusoire de vouloir tenter de créer "un îlot de socialisme dans un océan de capitalisme"...

Oui, on peut lutter contre certains gâchis, mais pas en prétendant qu’on peut s’isoler de la société dans laquelle nous vivons... Tu entretiens et répares tes machines toi-même, mais tu ne tiens pas compte du fait que c’est de plus en plus impossible au fur et à mesure que des modèles plus récents, bourrés d’électronique verrouillée apparaissent... Les machines ne sont pas éternelles quand on s’en sert... Et le coût (pièces, outillage... Etc.) d’une vraie ancienne devient de plus en plus prohibitif, sans compter le coût d’acquisition qui avoisine souvent celui d’un véhicule neuf garanti. Ainsi, bien que j’ai la chance dans mon coin d’être à proximité de Raoul Piston, le spécialiste de la BMW d’avant 1980, je sais de sa bouche qu’il faut compter 14000€ pour un flat 2 soupapes remis en parfait état ! Je sais aussi d’expérience que nombre de machines fussent-elles anciennes exigent des outils spéciaux aussi chers que les fameuses mallettes électroniques des mécanos des machines actuelles... Donc non-rentables pour le particulier...

On peut (et je suis le premier à le déplorer) regretter cet état de fait mais on n’y peut rien directement et à titre individuel !

Comme toi sans doute je suis opposé à l’obsolescence programmée et au gâchis qui en résulte... Mais au jour d’aujourd’hui il paraît que même chez Rolls-Royce ça existe ! A moins de changer la société d’abord qui pouvons-nous ?

Pas d’accord non plus sur l’idée que globalement le pékin moyen consomme trop... Il lui arrive de consommer mal (mais comme je te le disais les budget des gens moyens fondant comme neige au soleil c’est de moins en moins vrai), mais il ne consomme pas trop... Rien ne me fout plus en rogne que les conseils "de santé" comme il faut manger 4 ou 5 légumes ou fruits par jour quand on connaît les prix pratiqués pour ses denrées (alors même que les producteurs n’en touche que la portion congrue) ou encore les conseils de serrage de ceinture sur la viande (là encore voir le prix du kilo de bidoche) justifiant par un pseudo conseil de santé le fait de devoir en manger bien moins qu’avant ! Et si les poubelles débordent c’est surtout à cause des emballages que nous imposent les supermarchés (faut bien attirer l’œil dans un système de libre-service qui "économise" de l’emploi) et de la mauvaise qualité voulue de certains produits néanmoins de plus en plus chers (vêtements par exemple).

Quant à la vertu de l’industrie nucléaire où as-tu vu que je parlais de vertu ? Les faits que je cite sont vérifiables, tes soupçons sont à mon avis excessifs et sans fondement réel... Malheureusement la connerie humaine (dont Einstein disait qu’elle était une bonne représentation de l’infini) fait que des abrutis au nom de n’importe quoi peuvent vouloir s’emparer de matières radioactives pas pour faire une bombe atomique et encore moins une bombe à hydrogène mais une bombe "sale" dispersant par un explosif classique ces matières et irradiant des centaines voir des milliers d’innocents... Cela justifie amplement qu’on prenne certaines précautions - peu différentes en fait de celles prises par l’industrie des explosifs ou des munitions et des armes (mais on en parle moins et c’est moins spectaculaire en plus)... Mais l’industrie nucléaire n’a jamais pu cacher les accidents majeurs... Les seuls problèmes dont j’ai pu avoir connaissance en France concernait l’utilisation de personnels provenant de sous-traitants mal suivis sur le plan de l’exposition aux radiations et employés pour faire des économies de personnel qualifié. Une saloperie qui n’est pas particulière à la branche et relève d’une gestion de type capitaliste, imposée par les gouvernement de droite et de fausse gauche avant même la privatisation. Je trouve curieux qu’on se souvienne uniquement de Tchernobyl et pas de ce qui fut dénoncé à l’époque par des écolos plus courageux qu’aujourd’hui : le "TchernoBâle" de l’industrie chimique sur le Rhin... Ou encore de l’explosion d’AZF à Toulouse qui fit plus de dégâts et de victimes que les centrales nucléaires françaises durant toute leur existence au sein d’une entreprise nationale !

Alors réduction du temps de travail sans réduction de salaire (au contraire car la productivité a cru sans cesse) OUI
Arrêt des gâchis idiot et des surproductions agricoles (là c’est patent et réel) avec un effort vers la qualité au détriment des rendements (actuellement on produit au delà du nécessaire pour nourrir correctement toute la planète) OUI
Arrêt de l’obsolescence programmée et des fausses nouvelles générations de produits inventées par le marketing encore 100% d’accord

Mais arrêtons aussi le catastrophisme qui sert nos adversaires à convaincre le public de la nécessité de se serrer la ceinture pendant qu’ils se gobergent en se foutant de nos gueules ? Rien qu’en Alberta, les gisements de pétrole qu’on n’exploitaient pas jusqu’à, maintenant (trop d’investissement dans des outils plus performant pour l’extraction, il fallait faire monter les prix en hurlant à la pénurie pour que les consommateurs raquent) représentent 50 ans de consommation au rythme actuel... Et on peut être sûr qu’en 50 ans on trouvera une nouvelle source principale d’énergie dans la fusion pourvu qu’on fassent les recherches nécessaires (demande au pétroliers pourquoi ils freinent des 4 fers en ce domaine...).

Arrêtons de nous auto-accuser sans preuve et globalement (sans faire le tri entre exploiteurs et exploités) d’être responsable de tous les changements affectant cette planète.

FPW

Répondre à ce message

Rabah Kounine

le 19 octobre 2015 à 14:55

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

@FPW,

pas d’accord. Déjà, c’est pas en traitant de sectaires ceux qui ne sont pas de ton avis comme Jojo qu’on aura un débat, une confrontation de points de vue. Je ne suis pas d’accord avec les arguments de Jojo sur la pollution à Paris et les solutions qu’il préconnise, mais lui au moins, il ne nous insulte pas, même si il nous prend visiblement pour des gros primaires de gros motards bourrins... à ce titre, ta façon d’exposer tes arguments ne peut que le confirmer dans ses idées.

Sur la décroissance, je maintiens que c’est la seule solution, à condition qu’elle soit imposée à ceux qui nous pressent comme des citrons et le meilleur moyen de les y forcer, c’est d’arrêter de consommer leurs saloperies et surtout, de ne plus permettre à des politiciens qui leurs servent de représentants de commerce d’accéder au pouvoir et de s’y maintenir. Tu le dis d’ailleurs toi même quand tu écris que "la décroissance nous la connaissons aujourd’hui avec comme conséquence serrage permanent de ceinture (sauf évidemment pour les profiteurs), chômage massif, pouvoir d’achat en baisse et service publics et protection sociale sacrifiés..." Sauf pour les profiteurs, là est le problème.
S’agit pas de retourner à la lampe à pétrole, évidemment, s’agit seulement de moins consommer et de mieux répartir les richesses. Individuellement, ce refus de consommer et ce refus de se soumettre à la domination capitaliste passe aussi (je le crois) par la "désobéissance civile" (ou "résistance passive") comme mode d’action, tels que les a exposé Henri David Thoreau.

Sur le nucléaire, s’agit pas de le comparer au charbon ou d’autres sources d’énergies pour savoir si il est plus vertueux ou pas... si l’industrie nucléaire était réellement si vertueuse, il n’y aurait pas un tel secret sur ses activités et son contrôle total ne serait pas réservé à des instances dont les méthodes s’apparentent plus à celles en vigueur dans les dictatures que dans des démocraties.

L’Écologie ne doit pas être une fin en soi, c’est juste un vecteur mais même ainsi, ça devrait être un vecteur de progrès social... or, avecs nos écologistes qui gravitent autour du gouvernement (je rentre, je sors, je suis à côté, je reviens...), on en est très loin. Et leur première contradiction, c’est de prétendre parler d’écologie sans remettre en cause la croissance économique... et justement, pour revenir au sujet, de proposer comme solution "imposée" de racheter des véhicules neufs !

De mon côté, moi qui répare moi-même mes véhicules et qui les fait durer, me voilà catalogué comme un vilain pollueur par ces mêmes écologistes... un comble !

RK

Répondre à ce message

FPW46

le 19 octobre 2015 à 13:50

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Rabah,

Je maintiens les noms d’oiseaux parce qu’il me semble qu’on assez "débattu" avec ce type d’écolo de cours de récréation mâtiné d’énarques... On ne les convaincra pas plus que tu n’arriveras à convaincre les adeptes d’une quelconque secte pratiquant la manipulation mentale ! Ils sont archi-minoritaire qu’ils la ferment !!!

L’"écologie politique" est une escroquerie... En effet si la défense de l’environnement (mais en fonction des intérêts à court, moyen et long terme de l’espèce humaine, pas d’un "équilibre naturel" éternel et presque considéré comme d’essence divine, alors que l’essence même de la nature est une perpétuelle évolution - avec ou sans notre présence en tant qu’espèce) est importante elle est fondamentalement incompatible avec la loi du profit maximum (attention, çà ne veut pas dire que cette défense soit mécaniquement acquise dans une autre forme de société... hélas).

Par contre la "décroissance" comme solution MON CUL !... La décroissance nous la connaissons aujourd’hui avec comme conséquence serrage permanent de ceinture (sauf évidemment pour les profiteurs), chômage massif, pouvoir d’achat en baisse et service publics et protection sociale sacrifiés...

Le malthusianisme n’a JAMAIS été révolutionnaire et ne le sera jamais... ("Soyons réaliste demandons l’impossible" - Che Guevara).

Il y a encore (mais de plus en plus faiblement) surconsommation de gadgets stupides en compensation de ne pouvoir se payer un essentiel un peu durable et gâchis de toutes sortes (comme la destruction volontaire de produits alimentaires pour maintenir les prix), la grande majorité des peuples (y compris dans les pays développés) est en état de sous-consommation sur l’essentiel et la production de biens et de services utiles en recul pour satisfaire l’appétit d’investissement d’une minorité dans la pure spéculation financière qui lui rapporte plus (en monnaie de singe, certes).

Quant aux cibles favorites des "écolos" je tiens à montrer à quel point - pour la plus connue d’entre-elle - je veux parler du nucléaire civil elle est comme la muleta du torero et un bouc émissaire destiné à faire peur et oublier l’identité des pollueurs véritables...

Oui, les résidus terminaux des centrales sont dangereux mais ils sont confinables, contrairement aux rejets dans l’atmosphère des centrales thermiques qu’il faudrait mettre en service pour remplacer le nucléaire civil car les rendements du solaire et des éoliennes sont MINABLES et les panneaux solaires, fragiles et se détériorant vite (salissures atmosphérique, vent transportant des substances abrasives... Etc.), contiennent beaucoup de métaux lourds extrêmement polluants et dangereux dont personne - comme pour les pots catalytiques - n’a prévu le recyclage systématique dans des conditions de sécurité optimales.

Les vrais accidents nucléaires civils graves se sont produits à trois reprises depuis la mise en service des premières centrales :
1 - Three Mile Island USA : centrale aux mains d’un exploitant privé ayant rogné sur la sécurité pour augmenter ses profits
2 - Tchernobyl : accident majeur dans une centrale vieillissante d’une société soviétique tombée en déliquescence totale après les années dites de stagnation bréjnevienne
3 - Fukushima : idem que Three Mile Island avec les précision suivantes : pilotis des bâtiments calculé en fonction du "Tsunami moyen" et non pas du plus fort connu plus une marge de sécurité, piscine de confinement remplies au delà des normes de sécurité... Profit roi à l’œuvre !

En France l’électro-nucléaire est de loin la source majeure de production électrique (et cela n’a pas peu contribué à avoir des villes de moins en moins polluées sur le plan atmosphérique, bien moins que chez nos voisins avec leurs centrales thermiques en tout cas !) AUCUN accident majeur - tout au moins sous le régime E.D.F. en société nationale avec une forte culture de service public... L’industrie chimique ou la métallurgie ne peuvent en dire autant, même lorsqu’on regarde le problème des accidents de travail. Hélas l’Europe et les socialos nous ont contraint à privatiser E.D.F., ce qui offre évidemment bien moins de garanties de sécurité...

Les écolos mettent en accusation le nucléaire civil alors que c’est la loi du profit et (ou) l’absence de réel souci de sécurité publique et les économies sur la sécurité et non le nucléaire qui sont à mettre en accusation. Mettre en accusation l’objet au lieu de mettre en accusation les responsables ça sert qui d’après toi ?

Enfin , cerise sur le gâteau de la connerie proverbiale des militants écolos (et de la saloperie de leurs dirigeants), si on arrête le nucléaire et les recherches qui vont avec on fait quoi des déchets accumulés avec des demi-périodes de vie de plusieurs million d’années ? Alors que la mise au point de la fusion, qui, elle, ne produit aucun déchet est la seule solution théoriquement connue de les détruire !

Voilà pourquoi - entre autres - Rabah, je ne peux blairer ni les écolos, ni les gauchos de la décroissance... Pas de la rancœur, du réalisme !

FPW

Répondre à ce message

Rabah Kounine

le 19 octobre 2015 à 12:12

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Salut,
le problème avec Jojo, c’est pas qu’il soit écolo (c’est son droit et ça ne justifie pas de se faire traiter d’intégriste et autres noms d’oiseaux qui n’élèvent pas le débat), c’est qu’il ne semble rien avoir à redire sur ce train de mesures qui cache en fait un joli coup de pouce aux fabricants de bagnoles neuves. Parce qu’au bout du bout de ce plan à la con, le message des politiques est clair : " mettez vos véhicules anciens à la casse et achetez vous-en un neuf avec les normes qui vont bien, l’Etat va vous aider, on vous faire une petite remise" (prélevée sur les fonds publics, évidemment, et pas dans la poche des banquiers ou des gros pollueur qui sponsorisent la CPO21).

Et pendant que les discours dominants culpabilisent le péquin moyen qui a le tort de rouler dans ou sur un véhicule désormais déclaré indésirable en ville, les mêmes donneurs de leçons, politicards et lobbyistes, continuent de nous imposer un modèle sociétal fondé sur le profit à court terme, la compétitivité entre les individus, la mondialisation économique, la flexibilité du travail et des déplacements des salariés, bref, ce qu’ils appellent la "croissance"... "verte" selon les nouveaux termes en vigueur, mais croissance quand même.
Alors que la seule solution pour inverser la machine à saloper notre planète, ce serait la décroissance, une consommation en circuits courts, du boulot et des services publics en zones rurales, la réduction du temps de travail et le partage des richesses. Mais pour ça, faut une vraie volonté politique et elle est totalement inexistante chez nos politiciens qui ne rêvent que de se placer dans les bons fromages de la République.
La première mesure écologique, ça serait de balayer ces sacs à merde... et de ne pas les remplacer par d’autres arrivistes !

Quant à la catastrophe sanitaire avancée à Paris pour justifier ces restrictions de circulation, mhhh, faut voir : selon l’INSEE, Paris est l’endroit où l’espérance de vie est la meilleure.... OK, pas aux abords du périph’, mais on peut aussi se demander qui est allé construire des immeubles supplémentaires aux abords du périph et là, je parle des immeubles érigés alors que le périph’ était déjà là.

Répondre à ce message

FPW46

le 19 octobre 2015 à 10:21

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Fred :

>> Moi je dis qu’en sterilisant l’intégralité de la population, on arrive à zero morts d’ici un peu plus d’un siècle. Bah oui, en supprimant la vie, on supprime la mort...<<

On doit être dans un bon jour toi et moi car ta démonstration par l’absurde je la soutiens à 100%...

Cela dit, doit-on accepter un tel débat avec l’écolo-intégriste Khmer-Vert de service ???

Moi je pense qu’il y a surtout une chose à lui répondre... Quand prendra-t-on des mesures contre ceux qui gagnent du fric en polluant au lieu de s’attaquer à ceux qui polluent (et largement moins - voir les pourcentages donnés par Marcel) par obligation pour aller bosser et pour vivre tout simplement ?

Et si on ne le fait pas, alors que l’écologie de salon des bobos et les bobos eux-mêmes aillent se faire mettre !

F.P.W.

Répondre à ce message

FRED

le 18 octobre 2015 à 20:18

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

"on éviterait si on n’avait aucune particule fine" : je ne sais pas si tu te rends compte de l’anerie que tu ecris. Michael Jackson est de retour avec sa bulle. Même sans activité humaine, il y a des particules fines en suspension dans l’air.

Moi je dis qu’en sterilisant l’intégralité de la population, on arrive à zero morts d’ici un peu plus d’un siècle. Bah oui, en supprimant la vie, on supprime la mort...

Répondre à ce message

jojo

le 18 octobre 2015 à 18:04

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

1. étant un habitué du site airparif, je ne trouve pas un article montrant qu’il y a une baisse significative des PM à paris depuis 15 ans
2. "on ne passe pas sa vie dans son appart, fenêtres ouvertes, à respirer l’air du périph, on part bosser, on va faire ses courses, la nuit, on dort les fenêtres fermées" et c’est bien connu que dans magasins et les bureaux, il y a des filtres à particules fines qui ne laissent absolument rien passer. de mêmes les VMC des apparts empêchent miraculeusement toutes les merdes de rester dehors et on peut dormir tranquilles. pff ta légèreté montre que tu ne prends vmt pas le pb au sérieux, cher marcel ! de plus, j’ai pris l’exemple de l’appart au dessus du periph, mais même dans les apparts loin des gros axes, les PM viennent sans faire de bruit ni être visibles si bien que tu serais surement surpris si tu voyais les merdes dans les poumons de tes gosses (à moins que tu habites une tranquille maison à fontainebleau)
2 bis. "en zone urbaine, on est plutôt à 20-25 %." j’ai précisé JUSQU’A 50% car c’est effectivement le max constaté mais en moyenne selon airparif, on en moyenne en ile de france (donc + à paris) à 28% des PM10 et 36% des PM2.5
3. on est d’accord, il faut traiter les problèmes indépendamment. ce plan vise à s’attaquer à un quart ou un tiers des emissions urbaines. la part venant de l’agriculture industrielle (entre 6 et 18%) est effectivement à traiter, mais n’est malheureusement pas à la main de notre chère anne hidalgo
4. "De plus, cette étude (celle des 42000 morts à cause des PF) n’a pour l’instant été confirmée par aucune autre"
une autre étude fait par l’invs et portant sur un bassin de 12M de personnes (http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/06/particules-fines-vraiment-42-000-morts-par-an-en-france_1842963_3244.html) a montré que la surmortalité à cause des dépassements des seuils OMS amenait à 2900 morts avec la règle de 3 que tu affectiones tant, à 18 000 morts. et ce chiffre est le nb de morts qu’on aurait en moins si les seuils oms étaient respectés. Or, même avec les seuils OMS respectés, on aurait qd même des morts, donc ce chiffre est un très bas plancher du nb de morts qu’on éviterait si on n’avait aucune particule fine.

Répondre à ce message

Marcel

le 15 octobre 2015 à 00:38

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Jojo.

1. Va faire un tour sur le site d’Airparif, tu y verras que les émissions de PF baissent depuis 15 ans. Ce qui est normal, du fait notamment de l’évolution du parc auto (normes Euro), de l’interdiction du chauffage au bois comme énergie principale, etc.
2. De la même manière qu’on ne passe pas sa vie dans le métro, on ne passe pas sa vie dans son appart, fenêtres ouvertes, à respirer l’air du périph, on part bosser, on va faire ses courses, la nuit, on dort les fenêtres fermées, et la nuit toujours, le périph est relativement désert.
2 bis. Le taux de 50 % de PF issues du trafic routier, que tu cites (en réalité 44 %) ne correspond pas au taux urbain, mais au max du capteur d’Airparif implanté à côté du périph. Et il est clair que si on mesure les PF en zone industrielle, on mesurera essentiellement une pollution industrielle. Ce qui compte, c’est la moyenne sur une surface géographique correspondant à un bassin de vie - du fait du mouvement des PF et du mouvement des habitants - et là, en zone urbaine, on est plutôt à 20-25 %.
3. Ca veut aussi dire que les PF qui viennent des centrales à charbon allemandes, ou de l’épandage d’engrais, et qui sont la cause des derniers pics de pollution seront toujours là, même si on contraint la circulation automobile à Paris. On l’a d’ailleurs bien vu pendant la circulation alternée : forte diminution des véhicules en circulation, faible impact sur la pollution globale.
4. Du coup, ton 4. tombe un peu à l’eau. Tu généralises à l’ensemble des zones urbaines, un "jusqu’à 50 %" (en réalité jusqu’à 44 %) qui correspond à un capteur qui se trouve à proximité du périph, la voie la plus empruntée d’Europe. En zone urbaine dense, on est en réalité à environ 20-25 %, voire moins sur l’ensemble d’une agglo. De plus, cette étude (celle des 42000 morts à cause des PF) n’a pour l’instant été confirmée par aucune autre. L’OMS que tu cites par ailleurs, avait estimé, il y a quelques années, le nombre de morts pour l’ensemble de la pollution atmosphérique (dont les PF) à environ 7000 pour la France !! Difficile de croire que la partie puisse être plus grande que le tout. Résultats donc à prendre avec des pincettes, en attendant confirmation.

Répondre à ce message

jojo

le 14 octobre 2015 à 23:28

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

1. PM = https://fr.wikipedia.org/wiki/Particulate_Matter
quoi qu’il en soit, tu confirmes que les PM ne sont mesurées que depuis 2000
"si les PF ne sont mesurées que depuis 2000, leur baisse est également réelle depuis 15 ans" euh regarde à nouveau le graph page 16, il faut vraiment le pencher ton ordi pour la voir cette baisse : on était sous 15 en 2000 et on est au dessus en 2012...
2. "la pollution atmo d’origine routière ne représente que 14 % de la pollution atmo totale" oui 14% au niveau national et jusqu’à 50% en ville
"Pour info, le métro est plus pollué aux PF que le périph aux heures de pointe." ah le bel argument de maud de fontenoy. sauf que la majorité des franciliens ne passent qu’1h30 au max dans le métro, alors que les gens qui habitent proche du periph y sont 24/7 !
3. "En matière de PF, il est évident qu’elles ne restent pas bien sagement là où elles ont été produites" aaahh donc ça veut dire que si on limite les émissions dans paris, ça profitera aussi aux banlieues ? donc qui parlait d’une mesure anti-sociale pour parisiens bobos. si une vraie politique nationale, sur le modèle de la politique parisienne, était mené, ça aurait autrement plus d’impact que les expé ultra-locales de zones 30 qui sont évoquées dans le livret de 40M
4. "Faut en effet être très con pour affirmer que le diesel tue 42000 personnes. sachant que la pollution aux PF est due pour 14 % au trafic routier, on est vraisemblablement inférieur à 5000 pour la seule partie diesel"
et ne faut il pas être con pour faire une règle de 3 entre la proportion NATIONALE des PF et la mortalité : l’idée qu’il y ait une petite corrélation entre zone urbaine où les voitures représentent jusqu’à 50% des émissions et où habite la majorité des français ne t’a pas effleuré ?
5. http://www.bruit.fr/boite-a-outils-des-acteurs-du-bruit/sensibilisation-et-education-au-sonore/effets-sanitaires-du-bruit-loms-fait-dans-le-quantitatif.html?pop=1&print=1&tmpl=component

si tu veux en savoir plus :
http://pluzz.francetv.fr/videos/cash_investigation.html

Répondre à ce message

FPW46

le 6 octobre 2015 à 20:19

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Merci Marcel,

Ça confirme mon impression...

Les gouvernements successifs et leurs complices écolos ne s’attaquent qu’aux pollutions mineures et qui sont le fait de particuliers qui ne gagnent rien à polluer et très peu voire pas du tout aux pollutions majeures et même les encourage (développement du transport des marchandises par la route au lieu du fer et des voies navigables par exemple) pour ceux qui profitent et prospèrent sur la pollution...

Il fallait donc bien ne pas dire "amen" à tout pour les normes antipollution pour les motos et nous les faire payer avant que les vrais pollueurs qui gagnent du fric en polluant ne soient mis en demeure de prendre toutes leurs responsabilités...

CQ. mais F.D. comme disait le Concombre Masqué de Mandryka...

FPW

Répondre à ce message

Marcel

le 6 octobre 2015 à 19:14

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

@ FPW

Sous toutes réserves, je crois me souvenir que c’est 2/3-1/3 pour les particules fines.
2/3 pour les camions (poids-lourds, TCP etc...) et 1/3 pour les véhicules de tourisme.

Ce qui fait que la participation à la pollution totale aux PF des véhicules de tourisme, c’est 5 % !

Quand on sait ça, on comprend mieux pourquoi les interdictions de rouler en tout genre frappant les véhicules de particuliers n’auront qu’un impact très marginal sur la pollution atmosphérique totale.

Si on affine encore plus, les nouveaux diesels (FAPés) ne rejettent pas plus de PF que les essences traditionnelles. Et dix fois moins que les essences à injection directe, problème qui devrait être réglé en 2017 avec l’obligation de FAP sur toutes les essences. Et sur la pollution aux particules fines, sachant que les vieux diesels autos rejettent environ 100 fois plus de PF que les diesels FAPés, et que les nouveaux diesels ne représentent encore que 25 % du parc total, on voit bien que la quasi-totalité de la polution auto diesel provient des anciens véhicules.

Pour info, le taux de PF dans l’air à la sortie des pots FAPés est voisin du taux de l’air ambiant. Lorsque tous les pots seront FAPés, il n’y aura plus de pollution aux PF liée à l’utilisation des véhicules de particuliers.

Sachant encore que le renouvellement du parc auto prend environ 8 ans, on peut affirmer que la pollution aux PF d’origine automobile sera définitivement réglée à l’horizon 2020 (pour les camions, c’est autre chose). Et qu’en tout état de cause, les grands moulinets de Hidalgo sur le diesel n’auront servi à rien puisque le problème se sera réglé de lui-même (enfin avec le concours des normes Euro 5 et 6 quand même)...

Répondre à ce message

FPW46

le 6 octobre 2015 à 18:31

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Marcel,

Puisque tu m’as l’air de bien maîtriser les stats sur la pollution atmosphérique, existe-t-il un découpage plus fin permettant de dire dans les 14% attribués à la circulation automobile la part revenant aux poids-lourds et celle revenant au TC routier ?

Parce que moi je fais une différence entre Dupont-Durand, obligé d’utiliser sa moto ou sa caisse pour bosser ou aller faire les courses et Machin SA, transporteur routier, qui gagne du fric en polluant... entre-autres et ne paye JAMAIS en rapport avec les dégâts qu’il cause aux chaussées et probablement guère plus pour sa pollution atmosphérique...

FPW

Répondre à ce message

Marcel

le 6 octobre 2015 à 14:27

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

T’es pénible Jojo, tu m’obliges à répondre à tes élucubrations...
1. Je suppose que tu parles des PF (particules fines), les PM, je ne sais pas ce que c’est. Sur le fond, il est indéniable que la pollution atmosphérique a baissé depuis les années 70 - souviens toi des pluies acides en Allemagne par exemple. En réalité, on a les chiffres pour plusieurs polluants depuis 1990, début des mesures de pollution atmosphérique. Et sur 25 ans, on le voit clairement, la pollution baisse pour tous les polluants ; certains comme le plomb ont même totalement disparu (fin de l’essence plombée) ; si les PF ne sont mesurées que depuis 2000, leur baisse est également réelle depuis 15 ans.
2. La chasse à l’auto et à ses polluants ne produit pas de résultats significatifs pour une raison simple, c’est que la pollution atmo d’origine routière ne représente que 14 % de la pollution atmo totale. Les plus grands pourvoyeurs de pollution sont les villes elles-mêmes (le chauffage), les industries et l’agriculture. Pour info, le métro est plus pollué aux PF que le périph aux heures de pointe.
3. En matière de PF, il est évident qu’elles ne restent pas bien sagement là où elles ont été produites. Ca a été très clair lors des pics de pollution en RP en 2014 et 2015. Et, chez nous, ce sont naturellement les villes les plus éloignées de la façade atlantique qui paient le plus lourd tribu à la pollution. Donc effectivement, les conditions climato-géographiques des villes pèsent beaucoup dans la balance.
4. Faut en effet être très con pour affirmer que le diesel tue 42000 personnes. L’étude européenne a l’origine de cette estimation visait la totalité des particules fines émises et pas seulement celles du moteur diesel. Sachant que la pollution aux PF est due pour 14 % au trafic routier (et qu’elle intègre aussi les rejets des moteurs à essence), on est vraisemblablement inférieur à 5000 pour la seule partie diesel. Et encore cette étude, unique, est à prendre avec des pincettes.
5. L’OMS aurait réussi à montrer qu’il y a corrélation entre 1dB de bruit supplémentaire (imperceptible à l’oreille humaine, faut-il le rappeler) et la mortalité ? Tiens donc. Je demande à voir, car si c’est aussi sérieux que celle concernant la mortalité du diesel (machines de chantier utilisées en atmosphère confinée), on va bien rigoler...

Répondre à ce message

FPW46

le 4 octobre 2015 à 11:34

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Une fois de plus d’accord avec toi Marcel...

De plus qui a fait monter la part du diesel dans les parcs automobile, sinon ces mêmes politicards qui aujourd’hui veulent se faire les champions de "l’éco(N)logie", avec leur fiscalité facile mais débile sur les carburants !

Qui a fait monter le volume des déplacements et les a allongé entre domicile et travail au voisinage et dans les grandes concentrations urbaines ?

Les mêmes au nom du libéralisme avec la liberté laissée à la spéculation foncière, d’abord dans les centres-villes puis par cercle concentriques de plus en plus loin... On a ainsi substitué à une sociologie de l’habitat qui se stratifiait par le nombre d’étages à monter dans les immeubles une sociologie d’éloignement des "classes dangereuses" vers des banlieues de plus en plus lointaines

Quant à la Voynet, au minimum super "co-conne" écolo, n’est-ce pas elle qui, alors Ministre de l’Environnement avait proposé la mesure si sociale de monter les taxes sur le gazole de telle manière qu’il soit aussi cher que le super afin d’en diminuer la diffusion ? Bien entendu cette Ministre "de gauche" n’a jamais songé qu’on aurait pu faire le contraire et ramené le prix du super à celui du gazole !!!

Alors Rabah cesse donc de nous décrire des dirigeants écologistes politiques intelligents, sincères IL N’Y EN A PAS : il sont ou CONS (comme Voynet et les ensectés écologistes de base) ou pourris jusqu’à l’os comme ton apologiste de la pédophilie Cohn-Bendit qui est passé du pseudo-révolutionnaire extrême au social-libéralisme sans aucun état d’âme.

FPW

Répondre à ce message

jojo

le 2 octobre 2015 à 17:49

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

merci pour l’info, Marcel, j’avais qques minutes à tuer donc je suis allé feuilleter le livret "pollution pour les verts".
on y apprend que :
- l’air est de meilleur qualité qu’en 1970. sauf qu’il n’y a aucun graph sur les PM avant 2000, tout simplement parce qu’elles n’étaient pas mesurées en france avant. et puis de toute façon, se servir des années 70 comme référence d’une bonne qualité d’hygiène de vie, c’est comme si un mauvais médecin disait que son traitement inefficace était quand même moins pire que les bonnes vieilles saignées
- les zones "basses émissions" n’amènent pas à des baisses très significatives de la pollution aux pays-bas. la pollution locale n’est pas uniquement une problématique locale, sans blague, heureusement qu’ils y ont phosphoré autant
- dans les pays où on voit une baisse significative de ces zones (allemagne), cela est observé en utilisant des simulations avec des équations compliquées à comprendre pour le clanpin de base (c’est vrai qu’ils s’adressent à des automobilistes qui, à force de respirer d’avoir le cerveau mal oxygéné en passant 2h/jour dans des bouchons, n’ont plus les idées très claires)
- le diesel ne serait pas une spécificité française, sauf que le tableau qu’ils affichent se limitent aux 8 pays européens où le diesel est le + élevé. la france est donc 3ème derrière le luxembourg et l’irlande, mais à part ça, à 75% de dieselisation en 2012 contre 55% dans le reste de l’europe, on est presque comme les autres
- le chiffre de 42 000 morts par an du diesel avancé par ces cons d"écolos est très largement surestimé, mais plutôt "2900 décès anticipés dans 9 villes regroupant 12 millions de personnes". soit après règle de 3 = 18 000 morts par an. ça change tout !!
- parmi les propositions ultra-innovatrices de 40M : la pollution sera diminuée s’il y a plus de places de stationnement. alors que tous les urbanistes affirment désormais le contraire (+ de stationnement=+de voitures=+de pollution), 40M nous ressort une proposition digne de pompidou
- la baisse de la vitesse limite n’entraine pas une baisse du bruit : ainsi quand le periph est passé de 80 à 70km/h, on a baissé de seulement 1,2dB la nuit. un écart "imperceptible" à l’oreille humaine. sauf que ce n’est pas l’avis de l’OMS qui a réussi à quantifier en termes de morts anticipés 1 dB de plus en ville. Surtout, exploiter la baisse de 80 à 70 n’est pas très sérieux quand les assoces de riverains réclament des zones 30 sur tous les centre-villes
- et je termine sur le meilleur : après une étude très rigoureuse, il apparait qu’il "serait pertinent que les instances se penchent sur les règlementations liées aux émissions sonores des deux-roues". ouaw, une double page entière pour en conclure que le bruit est avant tout un problème des 2RM, ça c’est un scoop !

Répondre à ce message

Marcel

le 29 septembre 2015 à 19:34

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Jojo : "On ne peut pas faire moins subjectif"...

Ben voyons. C’est sans doute pour ça, que soit disant basées sur les normes euro, les nouvelles contraintes font que même les diesels à la norme euro 6 n’ont pas droit à la vignette verte, alors qu’ils rejettent moins de particules fines que les essence qui elles y ont droit.

Pourquoi ? Parce qu’après toutes les jérémiades sur le diesel, fallait bien donner un signe, tant pis si celui-ci est contraire à la réalité des chiffres.

La même "rigueur" fait que sont prises en compte les dates de mises en circulation et non pas le respect effectif des différentes strates des normes euro.

Enfin, Paris, en excluant les motos les plus anciennes, deviendrait la seule ville d’Europe à agir ainsi. Difficile de ne pas voir là aussi une certaine empreinte d’une certaine idéologie.

Répondre à ce message

jojo

le 29 septembre 2015 à 15:18

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

" interdire les motos d’avant 2000 au motif que ce sont des "engins de loisirs""
qui a dit ça ?
relisez le plan de la ville de paris : celui-ci ne se base QUE sur les normes EURO (critère sur lequel les motos sont en retard par rapport aux voitures), on ne peut pas faire moins subjectif

du coup, pareil pour la guéguerre "oui mais c’est le diesel qui pollue le plus", "non maintenant le diesel est propre"
les moteurs thermiques polluent, et empêcher un véhicule d’entrer dans une ville parce qu’il n’a pas la bonne norme, ce n’est pas de l’écologie punitive, juste une règle de bon sens basée sur des critères scientifiques

Répondre à ce message

Gallinéo

le 23 septembre 2015 à 08:29

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Il ne faut pas confondre
- écolo de salon ou de necessité,
- ecolo convaincu
- taliban de l’hôtel de ville de Paris
- motard ecolo

Si on n’est pas capable de faire la disctinction, le debat est forclos.
Bref interdire les motos d’avant 2000 au motif que ce sont des "engins de loisirs" releve de la categorie 1 ou 3 c’est bien tu Tablinisme et de la dictature du politquement correct.

Ceux et celles qui comme moi preferent rouler sur une machine ancienne (mais quasi neuve) qui coute moins cher qu’un velo electrique, font aussi un choix economique. Il faut donc leur interdire la ville, puis la campagne, puis tout. A Paris il ne reste plus que des bobos et des bourgeois qui vivent de leurs rentes (et n’hésitent pas à rouler en V8 essence non dépollué) . Qu’il continuent donc d’aller voter.

Répondre à ce message

Marcel

le 21 septembre 2015 à 13:17

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

@ Tigrou.

Ce n’est plus vrai depuis les filtres à particules. Aujourd’hui, un diesel rejette moins de PF qu’une essence à injection directe. Et par ailleurs il consomme moins, donc rejette moins de CO2.

Tokyo qui avait interdit totalement les diesels a modifié totalement sa politique : désormais, l’achat d’un (nouveau) diesel est encouragé.

Répondre à ce message

Tigrou

le 21 septembre 2015 à 07:26

Plan antipollution de Paris : {« on continue à se battre ! »}

Chacun sait que le diesel pollue plus que l’essence . Aux usa c’est le diesel qui est beaucoup plus cher l’essence, ce qui me paraît logique.
Et nous cest le contraire ! Cherchons l’erreur....
Sans compter quà une certaine époque (si mes souvenirs sont bons) , le gouvernement offrait une prime pour l’achat de véhicule diesel

Répondre à ce message