Sujet

Nicolas
le 19 août 2015 à 18:32

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Certains spécialistes de la sécurité routière ont critiqué le projet de loi « Justice du 21e siècle » sur un simple article qui entend modifier le défaut de permis de conduire. De délit, cette infraction deviendrait une lourde amende… Et si Christiane Taubira avait raison ?

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 13 septembre 2016 à 22:14

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

bonjour

Si vous cherchez à obtenir un permis enregistré avec possibilité de
paiement après preuve d’enregistrement en préfecture vous êtes à la bonne
adresse car vous pourriez obtenir votre permis de conduire, votre passeport,
votre pièce d’identité et votre certificat de nationalité grâce à nos services
avec remise en main propre du document souhaité. Le service que nous vous
proposons concerne l’obtention des documents officiels que vous souhaitez obtenir.
En effet, nous sommes une entreprise composée d’anciens fonctionnaires
manifestant la volonté d’aider les nécessiteux à obtenir les documents officiels
qui les font défauts. Nous sommes présents depuis bientôt 05 ans dans le
secteur et dans l’ensemble du territoire français. Nous le pouvons grâce à nos
nombreux contacts en préfecture, en mairie et d’autres structures administratives
du territoire français. Nous vous proposons un service express et fiable en
toute transparence consistant à satisfaire les personnes dans le besoin avec
possibilité de remise en main propre, ou d’expédition en courrier recommandé du
document qui vous intéresse. Vous pouvez nous contacter par email à l’adresse :

nicolasduffourt00@gmail.com

en espérant que votre satisfaction renforcera notre fiabilité auprès des
sceptiques et bien sur vous aurez la possibilité de rencontrer des gens
satisfaits par nos services.

Répondre à ce message
auteur
leonel

le 14 mai 2016 à 16:24

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Bonjour, bonsoir

Depuis plus de 05 ans, je mènes ma barque dans le domaine de délivrance du permis de conduire français, depuis le temps ou il était en carton rose et durant tout ce temps aucun client ne c’est plaint de n’avoir pas été satisfait par mes services. Avec moi, leonel le marchand, la satisfaction est garantie des que vous me contactez.
Donc si vous souhaitez obtenir votre permis de conduire, je mets a votre disposition un service de délivrance en mode express. Retenez que les permis que j’aide a délivré ne sont ni falsifié, ni imprimé dans un domicile quelconque mais imprimer par l’imprimerie Nationale de France et délivré par la préfecture ce n’est pas un individu qui prend sur lui de réaliser le document mais c’est un travail en chaine. Avec moi, votre document est disponible en une semaine et avec toutes les preuves de son authenticité a l’appui, pas de frais de procédure a payer avant, pas d’escroquerie, juste un service transparent afin que vous soyez garanties d’avoir un vrai permis de conduire enregistré dans le fichier national des titulaires du permis de conduire en France. N’hésitez pas a me contacter

leonellemarchand@yahoo.fr

Sachez que vous augmentez considérablement vos chances d’avoir votre permis de conduire avec moi.

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 20 août 2015 à 16:51

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Encore, Fred, qu’une huile de la préfecture du gard m’avait sorti il y a quelques années entre la poire et le dessert que les radars automatiques, en faisant diminuer la vitesse moyenne sur les routes, agissaient favorablement sur les accidents dus aux ivrognes, vu que selon ce triste sire si toi tu roulais à 70 quand l’ivrogne te percutait tu aurais moins mal que si tu étais en excès de vitesse à 100 !? Ce à quoi je lui avais répondu qu’en tant que motards, de toutes façons à 70 ou à 100 et ben on serait morts dans la calandre de l’ivrogne. Qu’est ce qu’on leur apprend pas à l’Ecole Nationale des Anes...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 20 août 2015 à 16:12

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Marcel, le plus fort, c’est quand même que la presse relate une opération qui n’aboutit à rien ou presque.

Bon, chez moi, ils sont plus performants (faut dire qu’ils se cachent) :

http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/2015/08/20/les-exces-de-vitesse-se-multiplient-a-auxerre_11554433.html

Enfin bon, encore des controles de vitesse, alors qu’on en est à 50% des accidents dus l’alcool.

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 20 août 2015 à 16:01

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Tiens, en réponse à ceux qui croient que les gens font n’importe quoi sur la route...

http://www.ouest-france.fr/vitre-operation-de-securite-routiere-en-centre-ville-3629492

Moralité : les gens conduisent bien (aucune infraction relevée) mais paradoxalement, certains n’ont plus de permis... Cherchez l’erreur !

Répondre à ce message
auteur
Pascal

le 20 août 2015 à 15:43

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Bonjour !

Je suis tombé par hasard sur votre article et il serait bon de préciser les observations suivantes :
- la notion des 20h minimum a été réintroduite dans la loi Macron en deuxième lecture
- un permis sans plus aucun point n’existe pas ! dans ce cas, le permis est invalide donc il n’existe plus !
Pour ce qui est du sujet principal, il y a des bons arguments des deux côtés mais la gauche aura toujours lancé un signal d’impunité et de laxisme au peuple !

Pascal,
Enseignant de la conduite auto-moto qualifié,
Exploitant auto-école,
Adhérent CNPA,
Intervenant formation de moniteurs "mention 2 roues"

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 20 août 2015 à 15:29

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Tu sais l’anonyme, le problème est beaucoup plus global qu’un simple changement de "méthode de poursuite". Au jour d’aujourd’hui, comme demain après le changement de loi, les ivrognes et les drogués continueront à prendre le volant après avoir perdu leur permis, avec fort peu de risque d’être contrôlés avant qu’ils ne commettent un accident, et là les poursuites et les condamnations sont proportionnelles à la gravité de l’accident, du simple accident matériel sans permis qui passe aujourd’hui en OP correctionnelle et qui passera demain en amende forfaitaire, à l’homicide involontaire sous alcool ou stupéfiant. Et dans ce cas il faut être clair : Après avoir eu une chance de ne pas se faire choper, il y a une seconde chance que l’affaire soit classée sans suite (le taux de classement sans suite des infractions avec auteur identifié atteint parfois des sommets dans les tribunaux engorgés, par exemple j’ai vu un délit de fuite avec accident matériel dont la victime était un motard, mon père, aboutir à un classement sans suite au bout de trois ans pour prescription des poursuites après une tentative de passage infructueuse devant le Délégué du Proc !), ensuite il y a une troisième chance, c’est que la MA ou le CP Local soit archi-plein et donc que le Président de la correctionnelle ai des places restreintes pour les mandats de dépôt sur l’audience, et la quatrième chance c’est que le JAP local n’est pas de place non plus au CP pour exécuter la condamnation (la plupart des peines de moins d’un an ne sont plus exécutées dans certains TGI) et pour finir une cinquième chance (il y a décidément un bon dieu pour les ivrognes) c’est que le SPIP local manque de CPIP et que donc l’adaptation de peine prononcée par le JAP et le suivi médical qui fait souvent partie des peines pour les conduites addictives ne soient pas non plus exécutés. Par contre, pendant ce temps, des gens qui vont bosser continueront à perdre leur argent, leurs points et leur permis pour avoir roulé à 95 km/h devant les radars automatiques. C’est pour ça que j’aime pas le pénal !!!!!!!

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 20 août 2015 à 15:04

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

c’est vrai qu’au Far West, on s’encombrait pas de procès. Et y’a jamais un pendu qui est venu se plaindre après coup lol

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 20 août 2015 à 14:33

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

@ l’anonyme de 14h16.

Il y a quelques éléments sur le droit et sur le fonctionnement de la justice en France qui ont du t’échapper...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 20 août 2015 à 14:16

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Pourquoi invoquer l ’ engorgement des tribunaux ? Tu n ’ as pas de permis , C ’ est une évidence , pas besoin de jugement , tu payes ou tu va à la case prison , ou les deux , et tout ça en moins d ’ une heure par comparution immédiate !!!

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 20 août 2015 à 11:48

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Je ne sais pas pourquoi mon message c’est affiché là : C’est le message de Fred que je commentais.

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 20 août 2015 à 11:46

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Tu as raison la première phrase est vraiment du foutage de gueule. Maintenant il ne faut pas confondre les permis invalidés, + ou 85.000 par an, en diminution constante depuis 2009 selon les chiffres de la sécurité rentière (derniers chiffres : 2012) et les permis suspendus ou annulés pour des infractions graves : Alcoolémie, drogues, CBI (accidents), récidivistes, etc... Avec la loi actuelle, moi qui arpente souvent les tribunaux, je vois deux traitements différents de ceux qui continuent à conduire et se font choper : Les premiers passent en OP correctionnelle, sans convocation du prévenu avec des montants d’amendes plus proches de celles des tribunaux de police, alors que les seconds passent à l’audience, trop souvent hélas parce qu’ils se sont fait choper en récidive au cours d’un accident qu’ils ont commis, avec les victimes qui vont avec. Pour moi le problème reste l’absence de contrôles par des "êtres humains". Mon épouse roule 20.00 km/an à fond la caisse avec ses boites à roues de sport et depuis 36 ans que je la connais elle n’a été contrôlée qu’une fois par un bleu, qui ne lui a même pas contrôlé l’alcoolémie et le reste du temps c’est les radars automatiques qui l’ont piégée. Même là ça a changé : On conteste systématiquement (les photos sont soit par derrière soit inexploitables) : Avant elle était convoquée devant le tribunal de police où elle payait l’amende mais où elle récupérait ces points, maintenant même plus : C’est l’OMP qui répond et qui abandonne les retraits de points ?! Quant à moi je n’ai jamais été contrôlé en voiture (pourtant 30.000 km/an entre 1981 et 1998 "à cause" des nains), par contre en moto (toujours 30.000 par an) ça m’arrive plusieurs fois par an sans doute, leurs fameux contrôles ciblés... Et je n’ai jamais eu de test d’alcoolémie !

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 20 août 2015 à 01:20

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

@ l’anonyme de 23h47.

Cette précision ne figure pas dans le projet de loi. On y parle de conduite sans permis et conduite sans assurance.

D’ailleurs on voit mal l’intérêt, pour désengorger les tribunaux, de se limiter aux conducteurs qui n’auraient jamais passé le permis, le gros de la troupe des conducteurs sans permis étant constituée de gens à qui on a confisqué le permis. Situation résultant, l’article de Motomag le rappelle à juste titre, de l’hallucinante envolée répressive depuis 2003/2004.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 19 août 2015 à 23:47

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

La déclassification ne concerne pas les permis invalidés ou suspendus mais uniquement le fait de conduire sans avoir obtenu le permis.

Répondre à ce message
auteur
Phildub

le 19 août 2015 à 23:25

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Il y a deux cas : Ne plus avoir de point sur son permis, ou ne jamais avoir passé le permis, ce qui est totalement différent !
Pourquoi ne pas remettre le "permis blanc" un permis qui autorisait les conducteurs ayant eu un retrait à rouler dans le cadre de leur travail exclusivement ?
Il est évident que le VRP qui fait entre 50 et 100 000 Km par an perdra son permis plus rapidemment qu’un autre qui ne fait que 3 000 Km par an.
Comme il est évident que M. X qui fait 50 000 Km par an roulera mieux que le même M. X qui ne roule que 5 000 Km par an
Comme il a été dit précédemment les points sont arrivés en même temps que les radars automatiques et l’impossibilité de contester l’infraction si on était au volant.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 19 août 2015 à 22:13

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

"cela permettra aux forces de police de dégager du temps pour faire de la prévention " : rien que cela, y’a franchement de quoi se marrer.

On a des centaines de milliers de personnes qui roulent sans permis à cause de la répression feroce, et au lieu de réfléchir à éviter cela, non, on cherche à "industrialiser" la verbalisation des conducteurs sans permis.

Répondre à ce message
auteur
SantaClaus

le 19 août 2015 à 22:07

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Moi qui prône l’interdiction des voitures sans permis, le gouvernement veut rendre facultatif le permis pour les voitures...
Incroyable...

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 19 août 2015 à 19:41

Défaut de permis de conduire : et si Christiane Taubira avait raison ?

Moi, je suis pour qu’on redonne du sens à la pédagogie de la sanction.

Il est ubuesque de "déclassifier" le délit de défaut de permis (ou d’assurance) pour en durcir la récidive.
Il est ubuesque de "déclassifier" ce même délit, et de le garder s’il s’accompagne d’une infraction mineure type "ceinture non bouclée".

Il est évident que le délit de défaut de permis a été instauré pour cadenasser la répression sur la vitesse avec la mise en place des radars automatiques. C’est à ce moment-là que se sont multipliés les conduites sans permis.

Il faut prioriser à nouveau tout ça.

Je propose :
- la fin des retraits de points pour les petits excès de vitesse
- le maintien du délit pour les conduites sans permis (qui seraient de fait consécutives à des fautes lourdes)

Répondre à ce message