Sujet

Antonin
le 9 juillet 2015 à 13:34

Radars = pompes à fric ? Le débat est relancé par un article de presse

Non, les radars ne sont pas des pompes à fric et oui, ils sont placés dans des zones dites accidentogènes ! C’est ce qu’affirme la Sécurité Routière, en réponse à l’enquête parue dans l’hebdomadaire Auto Plus le 3 juillet 2015. On pèse le pour et le contre…

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Gallinéo

le 18 août 2015 à 14:52

Radars = pompes à fric ? Le débat est relancé par un article de presse

Bon des reactions intempestives se font sur les radars eux memes, avec de plus en plus de peinture ici ou là, des sacs poubelles, ou des coups de meuleuse. A Sollies POnt le radar a même été attaqué par les fourmis. Les braves tites bestioles. Le prefet a refusé aux fourmis leur permis de construire du coup. Vile vengeance....

Je rappelle deux elements de langage....

petit a-
- Europe, Allemagne, autoroute par beau temps, pas trop encombré, à 210 km/h tu te fais klaxonner parceque tu roules pas assez vite
- Europe, France, autoroute par beau temps, pas trop encombré, à 170 km/h : tu es un grand délinquant, voiture et permis confisqués, amende salée, casier judiciaire, fichage, empreintes génétiques (et tribunal si tu refuses) prélevées, en général tu perds ton boulot, et si tout va pas trop mal tu divorces. Pour faire bonne mesure les gendarmes et le substitut du procureur, qui ne payent pas leurs amendes routières, te sermonnent sur ton comportement associal. Si c’est les CRS, tu prends des coups et ils reluquent ta femme.
- et vive l’Europe unifiée.

petit b-
- Proportion des exces de vitesse constatés par système autamatique, compris entre 1 et 15 km/h : 80% . Ouh les gros méchants !
- Accidents causés par l’excès de vitesse ( 15 km/h maxi de la vitesse autorisée) : pas répertorié
- Accidents causés à cause de l’ancienneté ou la mauvaise réparation/entretien des véhicules 2 roues à moteur, 0.3%
- Accidents routiers causés par l’alcool : 70%
- Délits (routiers et autres) qui ont pour origine l’excès d’alcool : 3 sur 4
- Nombre de personnes qui circulent sans permis ou sans assurance : 1 million
- Vitesse comme cause d’accident : negatif. Excès de vitesse (inappropriée), seulement un cas sur trois et toujours cumulé à une autre cause (dont alcool ou inattention)
- Premiere cause d’accident sur autoroute en France : inattention, endormissement, alcool/stups (ou combinaison des trois).
- Risque de réchapper à un choc avec un véhicule lancé a 45 km/h : très faible. Avec un arbre sur un véhicule qui roule à 45 km/h, pareil

Qu’on arrete de nous prendre pour des demeurés.
Interdisons les arbres

Répondre à ce message
auteur
SantaClaus

le 14 août 2015 à 00:00

Radars = pompes à fric ? Le débat est relancé par un article de presse

A36 axe Belfort/Montbéliard, portion de 15km environ.
Axe au demeurant gratuit et très emprunté par les poids lourds circulant entre les usines PSA et les sous-traitants environnants.

Phase 1 : commencer des travaux d’élargissement à 2X3 voies ! Bien !!!
(Pour l’occasion, on passe la portion à 110km/h pendant les travaux)

Phase 2 : ne pas repasser à 130... Silence absolu.

Phase 3 : faire pousser pas moins de 3 radars fixes sur la portion !!! 3 sur 15km...

2X3voies royale limitée à 110 et sur-contrôlée = ???

Mais on ne s’arrête pas là : sorties plus que régulières des pandores dans les planques prévues à cet effet, je dis bien prévues à cet effet, je n’en démordrai pas ; et sur les multiples ponts, ou derrière les poteaux des ponts... C’est un terrain de jeu absolument prolifique !

Ça dure depuis quelques longues années, et ça n’est pas près de s’arrêter.

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 13 août 2015 à 21:24

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Bien vu encore une fois Nath,

Mais pour ce qui est de la "voie de décélération", l’implantation des panneaux de limitation en sortie d’autoroute est souvent telle qu’on est obligé si on ne veut pas risquer le flashage de ralentir sur la voie de droite de l’autoroute !!!

Çà c’est de la S.R. ("sécurité rentière") !

Et effectivement elle se fonde sur l’obnubilation sur la vitesse, elle-même révélatrice depuis le début d’une politique orientée uniquement sur la limitation des CONSÉQUENCES des accidents et non sur la NOMBRE DES ACCIDENTS - c’est-à-dire une priorité absolue à la sécurité passive - est caractéristique de la politique de S.R. en France... Elle est nuisible aux motards qui n’atteindront jamais le niveau de protection passive dont jouisse les gens circulant dans un véhicule carrossé, elle leur crée même des circonstances supplémentaires d’accident en les obligeant à rester dans les paquets de véhicules que la limitation généralisée provoque même sur des routes relativement dégagée... C’est la politique des autos-tamponneuses et les radar y jouent le rôle du forain percevant sa dime sur le tour de manège. Pour nous, motards c’est une catastrophe dont les pouvoirs publics cherchent à nous faire endosser la responsabilité.

Il faudra qu’un jour nos représentants se décident à en tirer les conséquences et à s’attaquer aux fondements même de cette politique de fausse S.R. au lieu de se contenter d’essayer d’en limiter les dégâts (avec chaque fois une remise en cause des - faibles - acquis).

FPW

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 16 juillet 2015 à 07:24

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Pas 52, moi je dirai plutôt 90%.
Jamais vu de "radar" devant une sortie d’école ?????? (par ex)
En fait, je suis contre tous ces engins "automatiques". (la constitution de 1958)
Un bonne patrouille de "Pandores" c’est mieux. Mais bon, ça rapporte pas assez.........

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 15 juillet 2015 à 22:51

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

oui Pénible, d’ailleurs, par un curieux hasard, les pays qui ont les meilleurs résultats en matière de SR sont ceux où les autoroutes sont gratuites.

Bon, par contre, tu seras gentil de garder pour toi ton idée de mettre des radars sur les RD...

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 15 juillet 2015 à 16:26

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

C’est la politique routière française dans son ensemble qui est une pompe à fric, parfois au détriment de la sécurité. Un exemple ? Les autoroutes. Les autoroutes européennes sont les voies de circulation les plus sures, les moins accidentogènes. On devrait donc encourager les citoyens à les emprunter, mais non, au lieu de cela en France on les rend payantes, encourageant les usagers à emprunter les autres artères... Plus accidentogènes. Et tant qu’à faire dans les grandes lignes droites ou il n’y a absolument aucun danger, planqué derrière un pilier ou un panneau, fleurissent les radars, histoire de pomper encore un peu plus de fric, alors que ces mêmes radars seraient plus utiles sur des départementales en des endroits accidentogènes.

Répondre à ce message
auteur
Rod

le 14 juillet 2015 à 10:06

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Le constat est sans doute contrasté. Il y a des mesures de sécurité routière comme la formation, la sensibilisation et pour sanctionner des comportements dangereux (faut encore se mettre d’accord sur ce que c’est). La mise en place des panneaux annonçant les radars automatiques ont redonné du crédit la sécurité routière. On se sent moins piéger.
Certains policiers font preuve de discernement, d’autres se contentent d’appliquer un règlement à la lettre et sans considérer les situations.
Et il y a aussi des mesures qui puent l’arnaque.
Au final, je crois surtout qu’il y a un déséquilibre avec de moindre moyen sur la prévention et formation. Et quand c’est la répression qui se charge de compenser ce manque, ça ne marche pas bien et on en arrive à créer des pompes à fric

Répondre à ce message
auteur
Jean P'tit Loup

le 12 juillet 2015 à 10:23

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Même si quelques radars sont placés à des endroits accidentogènes, je dirais que la politique générale du contrôle de vitesse est une pompe à fric, du fric facile sans trop de complications surtout depuis que j’ai appris que c’était géré par des sociétés privés qui ont elles aussi un pied dans la politique (Magouille ?) . Et on ne pourra pas dire que les "mobiles/mobiles" sont placés dans des zones accidentogènes, ils ne sont là que pour du flag sans distinction de dangerosité ou non.
On nous bride de tout coté, quelquefois, je me demande si je vais pas m’acheter plus souvent des chaussures et moins souvent des pneus.

Répondre à ce message
auteur
Philoup

le 10 juillet 2015 à 14:21

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Les radars bien placés se remarquent très nettement tellement ils sont rares : exemple de ceux de l’arrivée de l’A6 à la Porte d’Orléans. Il est pratiquement impossible de prévoir un éventuel bouchon (pourtant très fréquent) dans le petit tunnel de sortie de l’autoroute. Le 70km/h imposé m’y semble vital. Rarissime !

Répondre à ce message
auteur
Gayou972

le 9 juillet 2015 à 23:11

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Je n’ai qu’un seul radar a signaler celui de l’A6B direction Paris - Palaiseau : le radar est a 90km placé a 50m d’une zone 110km.
Pour ceux qui ne connaissent pas l’endroit : autoroute a 3 voie, au début en zone 90km (sur une bonne ligne droite)jusqu’au radar puis 110km après le radar...

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 9 juillet 2015 à 19:02

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Pareil !! Je peux donner les coordonnées d’au moins 4 ou 5 radars dans mon coin , sur des endroits où il n’y a JAMAIS eu d’accident depuis au moins 40 ans que je fréquente lesdits axes.....

C’est vraiment du foutage de gueule ou de l’incompétence manifeste !!! (voire les deux...)

Répondre à ce message
auteur
Nath68110

le 9 juillet 2015 à 18:20

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

C’est vite vu, près de chez moi, quand j’essaye de faire le bilan des 5 ou 6 radars que je connais, je n’en vois qu’un seul qui a été posé sur une route ayant connu de très graves accidents (départemental bordé de gros peuplier, un non-sens en soi mais bon...), le reste se trouve soit sur des autoroutes (réseau le plus sûr de france) ou sur de belles lignes droites avec un fort taux de passage.

La sécurité rentière a des chiffres, mais bon ce seront des chiffres bien choisies, voir pipeautés.

Faut surtout arrêter de bassiner les gens avec l’argument de la vitesse, renforcer les contrôles d’alcoolémies (et non pas de taux zéro car les dangers de la route sont loin du taux 0 et meme loin du taux légal), et peut-être interpeller les conducteurs en tout genre (auto, moto, vélo et autre) sur les règles élémentaires de conduites (clignotants qui ne sont pas là pas pour faire joli ? priorité dans les rond point ? priorité à droite ? s’insérer sans gêner dans le traffic ? la voie d’accélération faite pour accélérer et pas pour contempler le paysage ? la voie de décelerration pour freiner et pas au milieu de la voie rapide ?) On éviterait beaucoup d’accidents et de situations énervantes avec tout ça

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 9 juillet 2015 à 14:50

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

"qu’a-t-elle fait d’autre, pour résorber ces éventuels points noirs, que d’y installer un radar" : euh, je comprends pas ton raisonnement ? Pourquoi devait-elle faire quelque chose de plus, vu que les radars sont la solution à tous les maux ?

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 9 juillet 2015 à 14:38

« Radars : pompes à fric ? »... Le débat est lancé

Eh bien, si la sécurité routière est si sûre de son fait, elle n’a qu’à publier la liste des accidents sur 1 an, sur 5 ans ou sur toute durée qu’elle jugera utile, pour nous convaincre qu’il y a bien eu des morts aux endroits où les radars ont été placés...

Accessoirement, elle répondra à la question suivante : qu’a-t-elle fait d’autre, pour résorber ces éventuels points noirs, que d’y installer un radar ?

Et pour démonter l’argumentation de Autoplus, si elle ne veut pas donner les infos sur tous les radars de France, qu’elle reprenne seulement la liste des radars mentionnés par Autoplus comme étant "illégitimes" et qu’elle publie les chiffres ! Allez, courage ma grande !

Répondre à ce message