Sujet

Axel
le 9 février 2011 à 22:31

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

Jamais une hypersport ne s’était autant rapprochée d’une moto de course. La RSV4 APRC SE (pour Special Edition), dotée d’assistances électroniques dernier cri, repousse encore les limites. Du tout bon sur piste ! Mais du très cher et d’une utilité fort limitée au quotidien… et en 100 ch.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 21 février 2011 à 20:32

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

- certe , mais il faut savoir que la ligne redactionnelle d’une revue ou d’un hebdo , surtout lorsqu’il intégre un contenu passionnel comme la moto a un fort impact sur ses lecteurs et a fortiori les plus jeune. motomag et avant , le pavé dans la marre a apporté la preuve qu’on pouvait faire du redactionnel tres informatif et passionnant sans apologie de la vitesse ni culte de la puissance .je parle la d’une époque révolue , depuis , repression oblige l’attitude des journalistes a changé, mais elle a longtemps été contestable. et dommageable pour la mentalité motarde en général.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 février 2011 à 19:57

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

Pourquoi s’emmerder à courir le 100m en moins de 10sec alors qu’on peut le faire tranquilement en marchant avec une bière à la main...
Le culte de la performance est partout depuis la nuit des temps.
C’est pour ça que les sportives seront toujours érigées comme des icônes et des must de ce que représente la moto.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 février 2011 à 16:23

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

D’accord concernant le culte de la performance que, pour ma part, je déplore (donc, pour moi, c’est "malheureusement" :). Mais je vais pas épiloguer. C’est vrai aussi qu’il faut souvent mettre bien plus cher dans une caisse pour obtenir un niveau de sensations (plutôt que performance) équivalent aux motos sportives. Mais ce n’est pas forcément la peine de taper dans les supercars très chères pour avoir des sensations, il y a des caisses performantes et presque "abordables" (c’est très relatif !), qui peuvent en plus être originales. Je pense à des trucs genre Subaru Impreza, Opel Speedster, Lotus Elise/Exige, etc.

Après, tu exagères un peu, les "boites a 4 roues" à plusieurs millions d’euros, j’en vois que dans les caisses de collec (Ferrari 250 GT California cabrio 1960-62 : 4,5 millions, la plus grosse cote que j’ai vu... gloups !). Dans les bagnoles modernes, ya bien la Bugatti Veyron (1,2 million ? un truc comme ça), mais après, les Ferrari ou Porsche vraiment sportives par exemple (celles qu’on peut comparer aux motos hypersport) dépassent tout juste 200 000 euros pour les plus chères. C’est vrai que c’est déjà très cher, surtout comparé à une Ducati Desmo RR qui ne coûte "que" 60000 euros ou une Aprila RSV4 Factory APRC 22000, donc... Mais une Lotus Exige (d’accord, ya pas 500 ch, ça monte pas à 300), ce n’est "que" 55000 euros. Bref, n’exagérons rien, même si au final, la bagnole est toujours plus chère que la moto, même de "prestige".

Pour ce qui est de cette Aprilia, comme je suis fan de belle mécanique, j’aime bien évidemment. Mais bon, faut admettre qu’elle est inutile sauf pour la piste et si tu veux de faire plaisir (et si t’en a les moyens !) ou la compet’. Un compé-client homologué, quoi !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 février 2011 à 10:40

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

Jeff ce "culte de la vitesse" existe partout. En fait on devrait parler du "culte de la performance" ! C’est tous les jours, au taf, au feu rouge, au resto, dans les fringues, etc... C’est toujours le meilleur, le meilleur, le meilleur.

C’est ce culte qui mene notre société. Heureusement, malheureusement, je n’en sais rien, mais c’est ce qui amene à mettre de telles machines sur le devant de la scene.

Là où les boite à roues atteignent des centaines voir des millions d’euros, tu as les meme prestations en becanes pour 2 ou 3 dizaine d’euros...

Ce qui fait que les personnes avident de se faire voir sous l’egide de la performance mais n’ayant pas les moyens financiers, se rabattent sur le monde de la moto.

Phenomene de société !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 février 2011 à 09:35

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

- d’accord avec cet aspect du probléme , mais ce que je critique dans les médias motos depuis plus de 38 ans , ç’est la domination de ce genre de moto au détriment de toutes les autres et le fait de l’eriger systématiquement en icone incontournable du monde de la moto , la presenter comme un must et un nirvana absolu en matiére de motocyclisme. ce qui crée une échelle des valeurs plus que contestable et a amené un culte de la vitesse a l’origine de bien des morts chez les motards et notamment les plus jeune , époque desormais révolue , mais depuis peu seulement.......

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 février 2011 à 14:11

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

une ferrari,c’est pas ce qu’il y a de plus pratique sur la route,mais ça fait rêver certains amateurs du genre,alors pourquoi pas la même chose en moto ?tout le monde n’est pas fan du même style de bécane ou de caisse,et en ce qui concerne la cote,si un mec n’a pas envie de perdre du pognon dans un véhicule,quel que soit le type de celui-ci,il est préférable qu’il investisse dans un ticket de bus ! la passion n’a t’elle pas ses raisons que la raison ignore... cela dit les gars,perso,je suis plutôt d’accord avec vous. v à tous salut .

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 février 2011 à 13:19

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

en MP, si vous la vendez à 10K€ d’ici 2 ans. Aprilia et BMW ont su remettre des motos de courses éfficaces et (presque) prêtes à l’utilisation sur piste, ce que certains constructeurs "orgueilleux" clâment encore à force de lifting, mais dont l’éfficacité est en retrait en regard de la RSV et la SRR. Désolé pour Ducati avec sa revue de la 1098R, mais là, y’a pas photo en termes de résultats, par contre pour le bling-bling de la Casa Mama... et la venue du 46, force est de constater qu’au lieu d’investir les 26 M€/Y dans la R&D, ils préfèrent la jouer Star Yaka Dumi. Bonne chance.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 février 2011 à 10:57

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

ce qui fait le bonheur de ceux qui achetent d’occas’ :-)

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 février 2011 à 09:18

Aprilia RSV4 Factory APRC SE

bien vu le fait de faire remarquer que ce genre de moto a fort peu sa place sur la route, ce que vos confréres qui paraissent le jeudi oublient bien souvent ! cela améne bien des desillusions a beaucoup de jeunes motards obnubilés par la plastique et les chiffres et qui se retrouvent avec un engin ingerable au quotidien que l’on retrouve en occasion 1 ou 2 ans plus tard avec 1200 km au compteur.et ayant perdu la moitié de sa valeur.

Répondre à ce message