Poster un message en réponse à 18 000 km au guidon d’une Mash Two Fifty pour relier Pékin à Paris

Commentaire du 18 août 2016 09:58

18 000 km au guidon d’une Mash Two Fifty pour relier Pékin à Paris

J’ai essayé la MASH 400
Tout en regrettant l’astuce marketing visant à faire croire qu’elle est une 500, c’est à priori une petite machine bien sympathique et bien adaptée aux conditions de roulement de notre époque (elle tient le 130 avec un peu de réserve donc plus polyvalente que mon ancienne Enfield 500 moteur fonte gonflée)... Seul reproche un freinage déficient auquel il est facilement porté remède : durit aviation pour le "feeling" et plaquettes un peu plus tendres (modifications effectuées sur la machine d’essai par le concess "pour voir")...
En ce qui concerne les garanties ce n’est pas mieux (...)

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?