Sujet

Fabien
le 10 avril 2013 à 15:25

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

À partir du 19 janvier 2013, le permis moto à l’échelle européenne rentre en application. Les néo-motards auront droit à un nouvel examen pratique. Voici, épreuve par épreuve, le principe et les différences par rapport à l’ancien « plateau ».

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 14 mai 2013 à 20:38

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

je ne suis pas contre le permis, je suis en train de le passer, après 3 ans de 125 pour aller bosser matin midi et soir et pour les balades. J’ai appris beaucoup de choses avec le moniteur le bsr n’existait pas (((mdr)) mais j’ai pris 4h de plateau de mon plein gré). De son avis, je suis nickel en circu mais le parcours lent peut me faire défaut. Au lieu de limiter les puissances, ils auraient du distinguer les scoot des motos. Désolée de montrer ici mon "racisme" mais trop souvent, je suis confrontée aux manques de civisme des scooteux, jeunes et moins jeunes.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 février 2013 à 23:18

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Il est à noter que le délire securitaire a crée pas mal de nouveaux emplois, et aussi boosté le commerce de produits ayant benéficié d’un intense lobying des fabricants, moi j’ai reçu mon permis (en 1966 en belgique) sans aucun examen à l’époque, je suis toujours en vie, et n’ai tué personne, cherchez l’erreur !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 février 2013 à 18:42

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Nouveau permis moto, les professionnels essaient de faire un permis qui forme les nouveaux conducteurs, bien ! Les permis EC et EB vont dans le même sens.
Mais le permis B lâche sur la route des "conducteurs" qui n’ont jamais pris un virage rapide, jamais fait un vrai freinage, ne sauront jamais reculer . . . Ne sauront pas qu’il y a d’autres usagers vulnérables.
Sans aucune limitation de puissance ou autre.
Quelle logique ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2013 à 00:59

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Pareil ! Je pense qu’il y a là abus de pouvoir ! On impose des choses à un public soumis, obligé d’en passer par là pour avoir le papier rose, qui ne sont pas obligatoires pour les autres. Achat forcé. C’est une façon détournée et sournoise d’en arriver à une certaine forme d’obligation, en tout cas pour les nouveaux permis. Voire pour finir par l’imposer à tous les autres. La vigilance s’impose !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 22 janvier 2013 à 12:57

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Et quid de l’obligation de porter un vêtement homologué (veste et gants norme CE) en plus du casque ?

Cela fait plusieurs fois que je dis sur des forums que cela ne peut être obligatoire puisqu’il n’y a pas d’obligation de port de ces vêtements une fois le permis en poche et le texte de l’article n’en parle pas... Je trouve que si cela s’avérait véridique, cela obligerait les gens à acheter un matériel dont ils n’auraient pas forcément besoin par la suite.

Et pourtant depuis que j’ai mon A1 (0 leçon, 0km sur une moto puisque passé avant la réforme de 1980) je pense pouvoir compter sur une main les jours où j’ai roulé sans gant et sur aucune avoir roulé sans casque... Faut dire aussi que j’ai fini ma carrière de cyclomotoriste en enfonçant le toit d’une voiture qui m’avait grillé un stop ! 2 semaine avant d’avoir mon DTMX !

100 000 bornes environs sur mes 125 et 10 ans plus tard, j’ai passé le A.

Pour le rapide, ça allait niveau temps mais il fallait revoir la technique. Ben oui, 10 ans de TT ça ne correspond pas trop avec la façon dont il faut conduire une moto sur la route, pas le droit d’être debout au lent, pas le droit de poser le pied au virage du rapide, position "bizarre" sur le GPZ, avec le corps bien trop mobile pour être honnête aux yeux de l’inspecteur (tiens, sont en grève...), sans oublier l’inutilité du béquillage, ben oui, je voulais une XTe puis un custom, où y a pas de centrale :)

J’ai d’ailleurs encore mis quelques années après cela pour avoir une façon de conduire plus "route" malgré l’abandon "routier" des Trails dès 1991. Plus conforme à ce qu’il faut présenter en passant le permis quoi... J’ai toujours mon 125 pour aller "dans les champs", pratique pour conserver des réflex anti-glissade que l’on apprend pas au permis...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2013 à 23:06

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Je suis pas tellement convaincu par tout ça. A mon époque, j’ai commencé par du 125, sans aucune formation préalable (si ce n’est quand même 2 ans de cyclo, évidemment sans BSR). Le permis B suffisait à l’époque. J’ai ensuite passé le A2, après environ deux ans de 125 (l’auto-école proche de mon domicile n’avait pas de 650 pour que je passe le A3).

Evidemment, j’ai eu le A2 les doigts dans le nez. Me suis acheté un 400 cm3. Puis quelques mois plus tard, un petit stage pour passer le A3. Là encore, une rigolade, j’avais quand même pas loin de 3 ans de bécane (5 ans de 2RM) derrière moi.

Pareil pour le B. J’ai en réalité commencé à conduire, faire des créneaux etc... à l’âge de treize ans. Evidemment à 18, en 12 leçons (fallait quand même pas trop désespérer les finances de mon auto-école), c’était plié.

Tout ça pour dire quoi ? Que je me suis en réalité formé sur le tas, et sans aucune formation initiale vis à vis du deux-roues (puisque les cours en auto-école m’ont juste servi à passer l’examen). Mon expérience personnelle (et celle de beaucoup de mes copains de l’époque qui ont eu le même parcours) fait que je fais beaucoup plus confiance à un long apprentissage sur le tas plutôt qu’à une formation même bien chiadée, qui donnera seulement l’illusion qu’on sait conduire, probablement la pire erreur...

L’accès progressif à la puissance (et surtout au poids, rapport à la gestion de la bécane à l’arrêt), ça c’est utile. La conduite accompagnée pour la bagnole aussi. Pour le reste, le permis et la formation telle qu’elle est pensée aujourd’hui m’ont toujours semblé à côté de la plaque. Trop lourde, trop compliqué, faisant des candidats des gens trop sûr d’eux, une fois le permis en poche.

Je m’étais d’ailleurs livré à quelques calculs sur le BSR. Et me suis vite rendu compte en furetant sur internet, que le ratio tués/parc cyclo n’avait absolument pas baissé avec la mise en place du BSR.

Rien ne vaudra jamais l’expérience... et la prudence. Que je pratique encore aujourd’hui dès que je change de véhicule, le temps de m’approprier ses caractéristiques (dimensions, comportement routier etc...). D’ailleurs, c’est un fait que les véhicules neufs ont un peu plus d’accidents que les autres...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2013 à 21:40

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Ce n’est pas la même chose, notamment pour le demi-tour qui faisait perdre bcp de temps aux élèves et qui n’a qu’un intérêt très restreint en matière pédagogique. Atteindre une vitesse de pointe à un moment donné n’est pas pareil que devoir maintenir une vitesse moyenne pour tenir un temps donné.
Pas forcément un permis plus facile, mais plus réaliste.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2013 à 20:05

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

ouais, pareil moi j’en peux plus, de tous ces kékés de 18 ans avec des bognoles de 450 chevaux voire plus !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2013 à 20:04

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

ptain faudrait savoir, Porsche ou Lambo ? trop dure la vie des jeunes maintenant, on sait plus quoi prendre comme bagnole !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2013 à 20:02

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Ben ouais t’as raison, d’ailleurs keskon en voit, des ptits jeunes en Lambo ! d’ailleurs j’en ai acheté 2 à mon ptit cousin, c’est les soldes.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2013 à 19:30

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Faudrait aussi qu’on m’explique qu’est-ce qui justifie qu’il soit notoirement plus complexe dans les épreuves ou le nombre de catégories ou encore l’âge que le permis auto...

Sa complexité est-elle proportionnelle à l’ignorance de nos élites en ce qui concerne tout ce qui a trait au deux-roues ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2013 à 19:25

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

En quoi le nouveau permis est-il plus facile que l’ancien ?

On fait apparaître un chronomètre dans l’épreuve lente. L’épreuve rapide est multiplié par deux. Et si la notion de temps disparait, la notion de vitesse apparaît, ce qui lorsque la distance est fixe, est strictement la même chose !

Je comprends vite (sans radar de préférence) mais faut m’expliquer longtemps...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 2 janvier 2013 à 12:22

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

non, ça s’appelle la responsabilité...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 1er janvier 2013 à 11:32

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

ne pas vouloir assurer, comme le font les mutuelles ou les autres, un jeune permis qui veut rouler avec une GSXR 1000, ca s’appelle aussi de la discrimination...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 18 décembre 2012 à 16:26

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Parce qu’un précédente étude européenne a démontré que ce n’était pas la puissance en elle même qui était dangereuse mais l’association inexpérience et puissance.

Ces 48 Ch me semblent plus cohérents que les précédents 34 Ch.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 16 décembre 2012 à 11:01

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

qu’est ce qui te parait le plus illogique entre modérer les ardeurs d’un jeune conducteur et lui mettre un avion de chasse entre les mains ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 16 décembre 2012 à 10:58

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ;-)

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 16 décembre 2012 à 02:01

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Salut BBT,

Moi j’ai eu - comme toi - mon permis A à 16 ans mais il y a 42 ans...

Si je suis passé par la case "Cyclo" (à 14 ans et demi) je ne suis pas passé ensuite par la case 125... Mais directement à une 600cc (BMW R-69 S)... Le permis était alors une formalité (z’allez jusqu’au feu rouge et vous faîtes demi-tour) mais j’ai eu la chance d’avoir un excellent "formateur" (je suis passé sous couvert d’une auto-école qui n’avait aucune moto et sur ma propre machine, amené en passager par mon formateur bénévole : un motard de la Police).

Personnellement, pour tous ceux qui n’ont pas la chance de passer par les conseils et la formation d’un professionnel de manière bénévole ; je pense qu’un permis plus "étoffé" a été une bonne chose et je ne suis pas contre la progressivité... Mais pas celle de la réglementation française actuelle ou l’européenne du "nouveau permis".

Pour moi, rapporté au kilométrage annuel moyen parcouru, le deux-roues le plus dangereux est le... CYCLOMOTEUR ! et ce même si on excluait de ce constat ceux qui sont des débutants en 2RM. L’absence d’une vraie formation y est pour beaucoup, mais pas seulement. Ces engins n’ont pas les performances tant en vitesse qu’en accélération, ni les capacités nécessaires de tenue de route et de freinage pour s’inscrire correctement dans les flots de circulation (d’où les débridages sauvages, dont certains sont très dangereux, d’autres en réalité en faveur d’une meilleure sécurité, selon qu’existe ou non sur d’autres marchés le même modèle en libre).

Second constat, ni la puissance dans l’absolu, ni la cylindrée ne sont déterminantes dans l’appréciation de la difficulté de conduite d’un véhicule. A contrario, le rapport poids/puissance (en ce qu’il agit sur les capacités d’accélération) et l’allure de la courbe de puissance sont, eux, largement déterminants et pas seulement dans le sens de l’élévation des performances. En effet, un "veau" exigera de son conducteur bien plus de sens de l’anticipation qu’un véhicule réactif. Or, s’il est un domaine où l’expérience - même avec une excellente formation de base - est le facteur principal de sécurité, c’est bien celui de l’anticipation dans la circulation (à force de voir les autres usagers se comporter)... D’où ma conclusion : pour un débutant : ni veau, ni suppositoire à camion !

L’âge par contre ne me semble absolument pas un vrai facteur de risque, tout dépend là de la formation.

Je vais même plus loin, un bon permis,, obtenu après une vraie formation de qualité, mais aussi un contrôle médical d’aptitude préalable, ne devrait en aucun cas faire appel à la notion d’un quelconque âge minimum.

Au final, selon moi, la bonne solution consisterait à faire passer un permis 2RM UNIQUE (pas des frais 36 fois pour un examen identique !) dès que l’apprenti conducteur en serait capable (médicalement et de par la formation reçue et avec autorisation parentale pour les mineurs) qui donnerait droit à la conduite de machines calmes mais pas "veaux" et de deux ans en deux ans permettraient à ceux assuré comme conducteurs principal ou secondaire dans une catégorie d’accéder à la catégorie supérieure - la division entre les catégories de véhicules se faisant en trois temps (ainsi par exemple un conducteur commençant à 14 ans n’aurait plus de restriction à 18 ans). En sachant aussi que quel que soit l’âge où l’on débuterait la progressivité resterait.

Je pense en effet que la discrimination par l’âge est une affaire purement commerciale qui s’appuie sur les élucubrations de psychiatres en mal d’analyse de libido (et en sachant que dans le petit monde de la psychiatrie, chacun tape sur la tronche de son voisin en défendant la dernière théorie en vogue à laquelle on adhère sans qu’aucune des dites, théories puisse s’appuyer sur ce qui est requis dans les branches de la science pour valider quelque chose !).

En profitent : les écoles de conduites, la filière du 2 RM (qui vend en quelques années plusieurs machines là ou une serait probablement conservée plus longtemps.

Et dire que nombre des "députés européens" actuels étaient de ceux qui hurlaient dans leur jeunesse qu’il était "interdit d’interdire" !

François

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 15 décembre 2012 à 19:09

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Les constructeurs ont du se dire qu’ils vendraient deux bécanes au lieu d’une. Une première, mid -size, à 18 ans, et une autre, une vraie, deux ans plus tard...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 15 décembre 2012 à 16:50

Nouveau permis moto : quels changements, quel examen ?

Bien vu ! tu démontres qu’il n’y a aucune logique dans les décisions de la Commission Européenne !

Répondre à ce message
Publicité