En images

visuel
Le nouveau radar de Nantes installé à l’entrée de la ville, à Carquefou, sur la RN 23 est paramétrable à distance en orientation (dans les deux sens) et en niveau de vitesse, notamment par temps de pluie.

En effet, situé sur le terre-plein central de cette deux fois deux voies, limitée à 70 et relativement passante (20.000 véhicules/jour), notamment face à l’impunité de certains motards, ce nouveau radar « phase II » permet d’être « orienté dans l’autre sens », se réjouit Bernard Boucault, préfet de région.

En dressant le bilan positif de l’accidentologie, le préfet se félicite « que les radars ont permis une meilleure prise de conscience de la vitesse ». Tout en rappelant que le premier radar, Porte de Chézine (90.000 véhicules jour) « est passé de 500 infractions jour (début de la période estivale) à 150 aujourd’hui. » Moins juteux, le second installé sur la RD 723 à Rouans n’enregistrerait que 10 infractions jour.

Si, selon M. Boucault, le choix des emplacements de ces boites à images est effectué « suivant des études scientifiques et en fonction de la dangerosité de l’axe », ce dernier avoue cependant avoir recensé durant 2004 « une forte hausse (+233 %) des accidents des 45-59 ans (une population en principe expérimentée)  », et admet l’observation « d’accidents corporels graves qui seraient dûs, de plus en plus, à des fautes de comportement... »

Bien que la FFMC 44 se félicite de la baisse de l’accidentologie, Denis CHAIMBAULT, Président de l’antenne départementale martèle : « c’est une nouvelle opération de communication ou l’amalgame - vitesse = accident - est utilisée. » Et ce, « ... dans le seul but de faire oublier qu’un accident est dû à plusieurs causes et non à une cause unique et de masquer les carences de l’Etat en matière de sensibilisation, prévention, formation, continuum éducatif et d’amélioration des infrastructures routières ; les seules capables d’améliorer durablement la sécurité routière... »

Dans l’objectif des 1000 radars (700 fixes + 300 mobiles) sur l’Hexagone pour fin 2005, la Loire Atlantique en recevra donc 7 autres fixes et 3 autres mobiles...

Prochaines installations :
1 - RD 213 (juste avant le pont de Saint-Nazaire), sens nord-sud en février.
2 - RN 844 porte d’Orvault (périphérique nantais) en mars.

Alain LE POUPON - Correspondant 44

FFMC 44

Préfecture de Loire Atlantique

Commandez en ligne le dossier sur le "Business de la répression et le salon de la police...!" paru dans Moto Magazine

Publicité
Publicité