Annick et Christian ont l’âme voyageuse et n’hésitent pas à s’éloigner de leur base, Arras, dans le Pas-de-Calais (62) pour vivre leur passion. C’est ainsi qu’ils se sont retrouvés entre les 21 et 25 mai, sur la plage de Pendine Sands, au pays de Galles, à l’occasion de la Speed Week 2016. Au guidon de leur Peugeot 175 cm3 Bol d’Or de 1952, ils remporteront cinq records du monde de vitesse.

Beaucoup connaissent la Speed Week qui se déroule chaque année sur le lac salé de Bonneville, aux USA (lire notre reportage sur l’enfer de Bonneville). Pendine Sands, c’est un peu la même chose, à ceci près que l’épreuve se court sur le sable ("sand" en anglais), au Pays de Galles, dans le village du même nom. C’est l’un des cinq endroits au monde où s’affrontent des motards pour tenter de battre des records de vitesse sur terre.

De Bonneville à Pendine
L’histoire d’Annick et Christian commence en 2012. Pour découvrir Bonneville (USA) et le fameux Lac Salé, ils échangent leur maison avec une famille d’Utah. « Nous avons assisté aux épreuves de vitesse en spectateurs » raconte Christian. Ils rempilent l’année suivante, mais en accompagnant une équipe, cette fois-ci. Forts de cette expérience qui leur ouvre une porte vers une participation pour l’année suivante, ils sont bien décidés à revenir à Bonneville pour prendre le départ de la course mythique.

Courses annulées
Mais malheureusement, depuis deux ans, la piste, trop humide, n’est pas praticable. Les éditions 2014 et 2015 ont été annulées, et 2016 est également compromis. Cela ne les décourage pas pour autant. La relance de la piste de Pendine à l’Ouest de Cardiff, sur le littoral du Pays de Galles, leur permet de rebondir. C’est donc sur le sable qu’ils décident d’aller tenter leur chance avec leurs motos préparées, une Peugeot Bol d’Or 175 cm³ de 1952 et une Gima moteur AMC 4 temps culbuté, également en 175 cm³.

Juste à temps
Mais que d’énergie et quelle chaîne de solidarité pour y parvenir ! Les motos ont été trouvées par le biais des petites annonces. On est en octobre 2014. Pour la préparation, ils ont fait appel aux compétences de pointures reconnues. Déception, la Gima ne sera pas prête pour le rendez-vous. « Trop de soucis » confie Christian. Les efforts se concentrent donc sur la Peugeot qu’Annick et Christian se partageront. Réglages délicat, roulements à remplacer, bielle collée sur le maneton, rien ne leur sera épargné... Réseau et entraide leur permettront finalement de trouver une bielle neuve d’origine. Il ne leur reste plus qu’à préparer la moto pour qu’elle réponde aux exigences du contrôle technique pré-course : coupe-circuit, carter de chaîne, butée et amortisseur de direction de rigueur. Coup du hasard ou miracle, la machine est prête la veille du départ.

Ambiance « british »
Annick et Christian se retrouvent à Pendine, au milieu de la cinquantaine de participants : Anglais, Irlandais et autre Ecossais… Ils ne sont pas les seuls Français. Trois équipages hexagonaux sont présents, dont les fameuses Triplettes de Bonneville (qui rêvent d’aller sur le lac salé au guidon d’une Zündapp KS50).
Les épreuves sont très simples. Il y a le km, le mile et le mile et demi, et chacune d’entre elle se décline en catégories selon la cylindrée des machines engagées. Avec leur 175 cm³ Peugeot, Annick et Christian vont s’illustrer en remportant cinq records du monde de vitesse dans deux catégories. Faisant tomber au passage un record de 2011 détenu par un autre Français. De quoi donner de la motivation pour revenir l’an prochain, mais avec les deux motos cette fois. Christian et Annick ont déjà hâte d’y être.

Dans la Boutique Motomag.com

- Découvrez le « Carnet de voyage des triplettes de Bonneville »
- À voir le film « Burt Munro » avec Antonny Hopkins

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité