Dans le décret du 6 décembre 2016 ainsi que dans la communication destinée à le faire connaître, la Direction à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) dit que la standardisation du format de la plaque d’immatriculation moto : « vise à protéger les usagers les plus vulnérables en généralisant l’ensemble du parc des véhicules à moteur à deux et trois roues et quadricycles à moteur non carrossés en généralisant le format unique de 210 x 130 mm des plaques d’immatriculation… »

C’est fort non ? Nous sommes administrés par un État qui laisse les routes publiques se dégrader, qui a éteint l’éclairage public des voies express périurbaines sur lesquelles nous sommes plongés dans le noir tous les soirs d’octobre à mars, qui laisse les sociétés d’autoroutes s’engraisser sur le dos des usagers, un État qui créé une ségrégation sociale et spatiale en interdisant aux vieux véhicules de rouler en semaine en ville, une administration publique qui a rendu incompréhensible la question de l’homologation des gants de motos tout en obligeant les usagers à ne plus porter que ça…

…et sa nouvelle trouvaille pour « protéger les usagers en 2RM », c’est d’avoir une plaque d’immatriculation à la taille idéale pour être bien lue par les radars automatiques. Et après, ils vont venir nous parler de « prévention » !

Monsieur le ministre de l’Intérieur, quand 65 millions de Français seront tous devenus des hors-la-loi, on fera quoi ?

Tribune de la FFMC à retrouver sur le site www.ffmc.asso.fr

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité