En images

Michel Gaudin : pas de moto dans les voies de bus ! Annick Lepetit : oui au stationnement payant Stationnement Paris : Annick Lepetit et Michel Gaudin

- Annick Lepetit justifie son point de vue par la circulation sur les trottoirs. « Beaucoup prennent la place des piétons, renchérit-elle. Je suis attentive avant tout à la circulation sur les trottoirs. Mais je ne veux pas lancer une polémique et créer un réflexe de repli chez les conducteurs de deux-roues à moteur. Nous en discuterons avant tout avec les représentants des usagers afin qu’il y ait consensus autour de cette question. »

Non aux couloirs de bus

Présent à cette réunion, le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, a réitéré son opposition à la circulation des motos et scooters dans les couloirs de bus de la capitale. « Nous n’y sommes pas hostiles par principe mais nous constatons une forte augmentation des immatriculations de deux-roues motorisés, a expliqué Michel Gaudin.

Nous devons nous organiser pour que les gens circulent en toute sécurité. Or, huit personnes sont décédées d’un accident de la circulation dans la capitale depuis le début de l’année 2009, dont cinq en moto ou scooter et deux piétons. Il nous paraîtrait dangereux de permettre aux deux-roues à moteur de circuler dans les voies de bus. Si on les y autorise en plus des vélos, nous allons vers un grand nombre d’accidents. »

Le préfet de police a conclu son intervention par une pirouette qui semble couper court à toute négociation : « Si on suivait tout ce qui nous était demandé, on mettrait tout le monde dans les voies de bus et alors, cela circulerait beaucoup mieux dans les voies normales ! » Très drôle, sauf pour les conducteurs casqués qui ne se sentent pas en sécurité au milieu des voitures et autres camions de livraison…

Chargement du lecteur...

Stationnement payant à Paris : notre analyse

Interview express de notre journaliste Nicolas Grumel (chef de rubrique Actu) qui analyse les déclarations de Michel Gaudin, préfet de police de Paris et Annick Lepetit, l’adjointe au maire de Paris chargée de la circulation. Pour les deux-roues motorisés dans les couloirs de bus, c’est niet ! Et l’avenir ne s’annonce pas plus réjouissant avec la menace d’un stationnement payant qui pèse sur les motos et les scoot…

Publicité
Infos en plus
Publicité