Occuper les places de parking auto.

JPEG - 33 ko
« Ce genre de manifestation est constructif car on montre que si on se met sur les emplacements des voitures, ça va être le chaos ». Jean-Marc, BMW K100

Pour se faire entendre, la FFMC-PPC a opté pour un type de manifestation original : les motards investissent une rue dans laquelle les places de parking pour les voitures sont rares, et donc très prisées. Ils attendent en double file que les places se libèrent, puis les occupent.

A raison d’une moto à la place d’une voiture, l’effet est garanti : la rue est vite saturée de 4 roues stationnant en double, voire triple file ! La difficulté d’une telle opération est de bien choisir la rue... Après une tentative peu fructueuse du côté de l’Opéra, le cortège de motos, scooters et cyclos a émigré vers la très commerçante, et très étroite, rue de Passy (16e arrondissement). Là, les motards ont déboulé au beau milieu d’une population aisée habituée au train train des courses hebdomadaires, toute surprise de ce défilé pétaradant.

Très remontés, les manifestants sont restés jusqu’en début de l’après-midi sur les stationnements des autos et les emplacements de livraison, mettant une sacrée pagaille dans cette rue d’ordinaire si calme ! Avouons qu’il y a de quoi s’énerver : « Je me gare sur les trottoirs en faisant toujours attention de ne pas gêner les piétons » raconte Jean-Marc sur son imposante BMW K100. « Mais je me suis récemment pris deux PV, l’un sur les Champs Elysées, et l’autre rue Ordener dans le 18e arrondissement !
Pourtant sur une circulaire datant des années 90, il est stipulé que les 2 roues sont autorisés à se garer sur les trottoirs dans la mesure où ils ne gênent pas la circulation des piétons. Si, partout dans Paris, on se mettait sur les places de parking des voitures, ce serait le chaos total ! »

Des PV pour tous les 2 roues !

JPEG - 34.8 ko
Frédéric est en colère. Il a reçu deux amendes pour stationnement sur le trottoir, alors qu’il n’a son scooter que depuis février 2004...Comment peux t-on dans ces conditions parler de décongestion du trafic ?

Les motards ne sont pas les seuls à se plaindre. Frédéric est un automobiliste, il a acquis en début d’année un scooter Piaggo 125 X9 pour se jouer des embouteillages parisiens : « J’ai récolté deux amendes pour stationnement sur le trottoir, dans le 1er et le 7e arrondissement, alors que j’étais garé en conformité avec la circulaire de 1994 ! Je ne manifeste jamais, mais là, c’est de l¹acharnement de la part des pouvoirs publics ! J’attends de la mairie qu’elle crée intelligemment des places de parking pour les 2 roues : sur les trottoirs larges, il suffirait de délimiter à la peinture des emplacements dédiés. Pas sous les arbres, évidemment, car les déjections des pigeons sont terribles sur nos selles. Mais c’est ça, la ville de Paris : les rares parkings 2 roues qu’ils font, ils les placent en dévers ou sous les arbres... »

Des emplacements de parkings faciles à créer

JPEG - 32.7 ko
Il y a désormais deux emplacements moto devant la Direction de la voirie de la ville de Paris. Il n’aura fallu que dix minutes pour les tracer...En refusant de créer ces places de parking, les Pouvoirs Publics laissent la priorité aux P.V.

La FFMC-PPC a participé à de nombreuses réunions sur le stationnement. La mairie a promis la construction de 1 000 emplacements par an, mais de nombreux observateurs sont d’accord pour dire qu¹ils ne les voient pas venir.

Entre Opéra et rue de Passy, le cortège a fait un détour par la rue du Louvre, où se situe la Direction de la Voirie de la ville. Deux emplacements symboliques ont été tracés devant l’entrée. « Nous leur montrons ainsi ce qu¹il faut faire : en dix minutes et un coup de peinture, un emplacement moto est tracé ! Dans Paris, il n’y a actuellement que 1 200 places pour 120 000 deux roues ! »

Aucun élu n’a daigné répondre à la mobilisation des motards. La seule retombée restera un article dans Le Parisien du dimanche 13 juin. « Il paraît que les élus réagissent quand Le Parisien se fait écho d’une manifestation » disait un militant... Aucun représentant de la préfecture de Police ne s’est non plus déplacé. Les policiers sont pourtant prompts à dégainer le stylo quand il s¹agit d’aligner les engins garés sur les trottoirs.

C’est ce qui s’appelle prendre les usagers pour des vaches à lait...

Pour plus d’infos : FFMC 75

Publicité

Commentaire (0)

Publicité