Norton dévoile enfin une machine dont on parle outre-Manche depuis des mois, la V4 RR. Sur Motomag.com on avait d’ailleurs commencé à l’évoquer en 2015, quand la renaissance de Norton était confirmée par l’obtention de subventions conséquentes (lire l’article en cliquant ici).

À cette occasion, les dirigeants promettaient une moto capable de rivaliser avec la Ducati Superleggera. C’est presque chose faite à la vue de cette V4 RR d’exception qui avance une puissance de plus de 200 chevaux pour un poids de 179 kg à sec.

La Norton est reconnaissable à son carénage en carbone, ici de couleur métallisée (elle était présentée au grand public du Tourist Trophy 2016 sous cet habillage) et à son réservoir lui aussi est en carbone. Mais c’est surtout à l’intérieur que cette V4RR est intéressante…

4-cylindres
Comme son nom l’indique, elle sera équipée d’un inédit 4-cylindres en V à 72° fait maison, qui cube à 1 200 cm3. Il serait capable, selon la fiche technique, de développer plus de 200 ch.

Cette machine d’exception possède des valves en titane, 3 modes moteur électroniques ou encore une boîte à 6 vitesses à cassette. Un shifter permettra de monter et descendre les vitesses sans toucher au levier d’embrayage.

Le châssis tubulaire en aluminium, avec moteur porteur, est inédit. Il a d’ailleurs fait son grand test lors du Tourist Trophy 2016 avec à son guidon l’Australien David Johnson.

La Norton Superbike a signé la 7e vitesse moyenne (204 km/h tout de même !). Côté suspensions, la V4 reçoit du full Öhlins avec une fourche NIX30 réglable et un amortisseur TTXGP.
Le freinage, quant à lui, est assuré par des étriers monobloc et des disques Brembo de 330 mm. Que de la qualité bien entendu…

Avec un rapport poids/puissance pareil, les assistances électroniques sont indispensables (et indissociable de toute hypersport qui se respecte…). Norton est ici à la pointe avec l’adoption de la centrale inertielle IMU Bosh (un standard désormais) qui sert l’ABS pro, le launch control, l’anti-wheeling, le contrôle de traction… Toutes ces assistances s’afficheront sur l’écran haute définition qui pourra se décliner en 7 couleurs…

Quant au prix, on reste une nouvelle fois dans l’exception. Sur le site officiel Norton, la machine est affichée à 28 000 £, soit 32 000 €. Avec l’import, le prix devrait bien évidemment grossir encore un peu. Mesdames, Messieurs, si vous êtes tentés, à vos chéquiers !

Pour toutes les informations en détail : rendez-vous sur le site www.nortonmotorcycles.com

Publicité
Publicité