JPEG - 48.2 ko
Des usagers de la petite reine se sont joints aux motards Nantais, dans leur protestation contre l’allumage systématique des feux de jour

« C’est un très beau succès, je pensais que nous serions moins nombreux »,constate Gilles Terrien, vice président de l’antenne départementale visiblement satisfait. En effet, les motards de Nantes ne désarment pas. Même si d’après les statistiques, le quart des automobilistes allumerait leurs codes de jours sur l’hexagone, Nantes, tout comme le département de Loire Atlantique sont bien en deçà.
Pourtant, ce rassemblement axé principalement sur la sensibilisation, aurait pu montrer une faible participation. Bien au contraire, les motards de Nantes semblent encore plus motivés, ils sont toujours aussi nombreux à se mobiliser sur le cours des 50 otages.

« De nouveaux députés et des sénateurs se joignent à nous et nous soutiennent », indique Denis Chaimbault, président de l’antenne. De plus, si Marie Françoise Clergeau (Députée PS et adjointe au Maire de Nantes) s’est prononcée plutôt contre, en s’interrogeant sur l’opportunité d’une telle mesure, « elle a également envoyé une question écrite au ministre des transports », précise Denis Chaimbault. Donc, « la question sera débattue prochainement à l’Assemblée Nationale » poursuit-il.

Sur le plan national, comme la FNAUT, la FFCT, l’UFC Que Choisir, la FUBICY, aussi l’association Robin des Bois sont des soutiens de poids. « Ce genre de manifestation citoyenne, statique, doit permettre à ces usagers, de se joindre à nous. Ainsi tous ensemble il nous sera plus facile de sensibiliser les automobilistes. » souligne encore le porte parole.

En effet, ce samedi après midi, les motards en colère de Loire Atlantique, ont permis, tout en tractant et distribuant l’autocollant, à apposer sur l’arrière du véhicule, de recueillir près de 300 signatures sur la pétition. Ils se sont ensuite dirigés à la Préfecture pour tagger de nouveau « Feux de jour pour tous = danger » où le cortège s’est dissous. Quelques membres de l’antenne ont poursuivi l’action aux abords d’une grande surface de l’agglomération où ils ont distribué un bon demi millier de tracts.

Le prochain rendez-vous nantais est fixé le 11 décembre 2004, à 14 h, cours des 50 otages.

Alain LE POUPON Correspondant 44

FFMC 44

Les photos

FNAUT

FFCT

UFC Que Choisir

FUBICY

Robins des Bois

Publicité

Commentaire (0)

Publicité