Le Grand Prix d’Argentine 2017, le 9 avril sur le circuit de Termas de Río Hondo, aura connu son lot de surprises :
- chute de Marc Marquez (Honda) pourtant installé solidement en tête de la course ;
- de même pour Jorge Lorenzo (Ducati), qui a percuté Andrea Iannone (Suzuki) dès le premier virage ;
- nouveau podium pour Valentino Rossi (Yamaha), histoire de célébrer dignement son 350e Grand Prix ;
- belle course de Johann Zarco (Yamaha) ;
- et bien sûr, deuxième victoire en deux courses pour Maverick Vinales (Yamaha).

Découvrez ci-dessous les déclarations des principaux protagonistes à l’issue de cette course.

Maverick Vinales (Yamaha), vainqueur et leader du MotoGP 2017
« Nous avons très bien travaillé. Nous avions déjà choisi nos pneus le matin et le niveau de grip s’est révélé bon tout au long de l’épreuve. Je me sens fort et Michelin fait un excellent boulot. Je suis content et confiant pour la suite. C’est comme si nous étions dans un rêve. Je dois remercier mon team et continuer ainsi ! »

Valentino Rossi (Yamaha), second en Argentine
« Mon mécanicien, Brent, m’avait dit sur la grille : “C’est ton 350e départ, essaie donc de faire une bonne course”. Je suis content, car j’étais compétitif ce dimanche du début jusqu’à la fin. Je me sens mieux physiquement, il faut dire que je m’entraîne dur. Du coup, j’ai pu attaquer tout au long de l’épreuve. Cette bagarre avec Cal était vraiment sympa, d’autant plus que j’ai réussi à le battre. Malheureusement, Maverick était un peu plus rapide. Mais ce résultat est important aussi bien pour moi que pour mon équipe, car nous signons au final un doublé. Je ne pense pas que ça aurait changé le cours des choses si j’avais dépassé Cal plus tôt. Du point de vue des chronos, Maverick était un peu plus fort. Par ailleurs cette piste est toujours délicate. Nous avons vu de nombreux soucis par le passé. Vous devez prêter attention aux bosses, aux portions sales, qui plus est lorsqu’il a plu la veille. Dans l’ensemble, c’était une bonne course, car nous avons inscrit de gros points et parce que je me suis senti bien sur la moto. »

Cal Crutchlow (Honda), 3e en Argentine
« Je tiens tout d’abord à féliciter Maverick et Valentino. C’est fantastique de retrouver le podium après ce qui s’est passé au Qatar. J’ai néanmoins fait face à quelques difficultés dès le départ à cause notamment de l’apparition de témoins lumineux sur le tableau de bord. J’ai gardé mon calme en sachant que je pouvais maintenir un bon rythme. Lorsque Maverick m’a passé, j’ai tenté de conserver mes distances, mais Valentino a comblé l’écart... J’ai essayé d’insister, puis ces témoins sont réapparus ; lesquels m’ont obligé à réduire la cadence. Commencer la saison avec un podium est excellent. La dernière fois que j’avais terminé une course, je me trouvais également sur le podium ! »

Johann Zarco (Yamaha), 5e en Argentine
« C’était une bonne journée et nous pouvons quitter l’Argentine avec la satisfaction d’avoir accompli du bon travail. Je me suis élancé depuis la 14e place sur la grille, mais cela ne m’a pas gêné. Mon feeling sur la moto était bon et je savais que nous étions en mesure de rouler correctement. Durant la course, tous les éléments se sont mis bout à bout, j’ai ainsi pu me battre et doubler mes adversaires. C’était également un défi à relever, car il y a eu de nombreux rebondissements dans mon peloton. J’ai gardé mon calme et j’ai attaqué lorsque je l’ai pu tout en conservant mon rythme et défendant ma place. À la mi-course, je me battais pour le quatrième rang, mais je n’ai finalement pas pu suivre Bautista, lequel a réalisé une bonne prestation. J’ai fait de mon mieux. Après la chute au Qatar, il était important de rallier l’arrivée et de marquer des points. Terminer dans le Top 5 est tout simplement génial et je suis ravi de ce résultat. »

Loris Baz (Ducati), 11e en Argentine
« Je suis déçu, parce qu’il y avait la possibilité de signer un bon résultat. J’ai légèrement raté mon départ, mais j’ai réussi à me positionner correctement au premier virage. Lorenzo a chuté sur ma trajectoire et j’ai dû l’éviter. Cette manœuvre m’a fait perdre beaucoup de temps. J’ai mis mes pneus à rude épreuve pour revenir. J’ai également perdu près d’une dizaine de secondes à doubler les pilotes me précédaient. Je suis parvenu à remonter dans le sillage de Jack (Miller) et de Karel (Abraham). Je n’ai pas été en mesure de les dépasser, car Karel perdait un peu d’huile et compte tenu de l’état de mes pneus, cela s’avérait délicat. En analysant l’écart qui me séparait du Top 5, je reste déçu. Malgré tout, nous dressons un bilan positif. Nous avons un très bon rythme et je suis convaincu qu’une place dans les six premiers était envisageable. Il faudra réitérer à Austin en évitant les mêmes pièges. Je ne me fixe pas d’objectif particulier si ce n’est celui de prendre du plaisir sur la moto. C’est ce que j’ai fait ce week-end et je pense que cela a fonctionné. Nous continuons à progresser ; il nous reste encore quelques détails à parfaire, notamment au niveau du grip arrière. À Austin la saison dernière, je m’étais senti à l’aise tout le week-end. La moto fonctionne très bien sur ce tracé et je suis persuadé que nous pourrons y dérocher un bon résultat. »

Marc Marquez (Honda), abandon sur chute en Argentine
« Je me sentais bien sur la moto. J’étais en mesure de maintenir un bon rythme. Nous avions nettement progressé en matière de settings durant le warm-up, lesquels m’ont permis d’avoir une certaine aisance. Cette chute était inattendue ; j’ai dû commettre une petite erreur qui m’a coûté cher. Heureusement, je vais bien, mais ce genre de maladresse me contrarie, car tout se passait bien. Nous devons faire l’impasse sur cet épisode et penser à la prochaine course à Austin. »

Jorge Lorenzo (Ducati), abandon sur chute en Argentine
« J’ai réalisé un bon départ et réussi à passer quatre ou cinq pilotes, mais l’arrivée au premier virage s’est révélée plutôt chaotique avec de nombreux pilotes cherchant à se doubler les uns les autres au freinage. Je me suis positionné à l’intérieur et je me suis retrouvé subitement dans la roue arrière de Iannone et j’ai chuté. Il est dommage de ne pas avoir été capable de passer le premier virage de la course, car j’avais un bon feeling sur la moto aujourd’hui. Nous devons aller de l’avant et continuer à travailler positivement comme nous le faisons déjà. »

photo : motogp.com

Retrouvez le compte rendu du GP d’Argentine sur Motomag.com

La prochaine course aura lieu du 21 au 23 avril 2017, à l’occasion du Grand Prix des États-Unis, troisième épreuve du championnat du monde MotoGP 2017.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité