La branche 2-roues de la Chambre syndicale des importateurs de motocycles (CSIAM) en France s’est félicitée, le 8 septembre, d’une légère reprise du marché tricolore des 2 et 3-roues motorisés, durant les huit premiers mois de 2016.

Faisons le tour des chiffres par catégorie :
- Le marché des moins de 125 cm3 (cyclo et scooters 50 cm3) augmente de 58 % par rapport à 2015, à 2 199 unités vendues en 8 mois. Bien, sauf que les scooters baissent de 6 % (945 immatriculations). Et que le marché s’assombrit : en 2017, la norme d’émissions polluantes Euro 4 et ses seuils drastiques pourraient sonner le glas des scooters 50. Les importateurs Honda et Yamaha France prédisent déjà la fin de la commercialisation de leurs modèles concernés.
- Les 125 cm3 sont en baisse de 4 % à 1 378 unités immatriculées.
- Le secteur des 250 à moins de 500 cm3 se porte mieux, avec une augmentation de 19 % par rapport à 2015, à 9 703 unités vendues entre janvier et août 2016.
- Les 500 et 650 cm3 stagnent à -4 % (21 047 immatriculations de véhicules neufs) ;
- entre 750 et moins de 1000 cm3, c’est mieux : +3 %, à 18 349 véhicules neufs immatriculés ;
- les plus grosses cylindrées progressent significativement avec +14 % à 24 019 immatriculations de véhicules neufs entre janvier et août 2016 par rapport à la même période en 2015.

« La confiance revient chez les ménages », constate Thierry Archambault, président délégué de la branche 2-roues de la CSIAM.
Les professionnels s’accordent à dire que la moto de loisir (grosses cylindrées, motos GT…) se porte bien ; en revanche, les véhicules d’entrée de gamme n’ont pas encore connu le redémarrage escompté.

La CSIAM prévoit une année 2016 durant laquelle le nombre de 2 et 3-roues motorisés vendus en France s’élèverait à environ 244 000 véhicules, ce qui correspondrait à une légère hausse de +0,6 % par rapport à 2015. Une reprise, après huit années de baisse continue (voir le graphique ci-dessous).

2017 devrait confirmer cette reprise, même si certains paramètres risquent de gréver l’optimisme ambiant chez les importateurs :
- la norme Euro 4 et ses seuils d’émissions drastiques va les contraindre à supprimer des modèles sur le Vieux Continent. Mais ça, c’est prévu, les constructeurs de motos ont eu le temps de s’adapter ;
- la parité franc/yen risque de poser problème aux importateurs de motos et scooters japonais. Elle est en défaveur des marchés européens, et aura un impact sur le prix de vente des véhicules.

Top10 des motos et scooters en France
Si l’on s’attarde sur les modèles les plus vendus entre janvier et août 2016, on constate que Yamaha conserve une place de choix, plaçant encore 4 modèles dans le Top10, dont deux motos, les roadsters MT.
Les Kawasaki Z800 et ER-6, pourtant plutôt en fin de cycle, se vendent encore très bien, tandis que la place de la BMW R1200GS, 8e, confirme la tendance croissante de l’usage de la moto comme un loisir et un véhicule de voyage et de découverte.

Top10 des ventes de motos en France de janvier à août 2016

Pos. Modèle Ventes Variation (%)
1. Yamaha MT-09 3 656 7,81
2. Honda Forza 125 3 655 -8,72
3. Piaggio MP3 500LT 3 579 -11,54
4. Yamaha Tmax 3 192 -23,16
5. Yamaha X-Max 125 2 826 202,25
6. Kawasaki Z800 2 724 11,18
7. Kawasaki ER-6 2 412 6,58
8. Yamaha MT-09 Tracer 1 933
9. BMW R1200GS 1 801 0,45
10. Honda PCX 125 1 559 -15,50

(Source : CSIAM)

Publicité

Commentaire (0)

Publicité