Dijon (21) : Motard mal vu, motard foutu

JPEG

650 motards ont répondu à l’appel de la ffmc21, samedi 30 octobre pour défiler dans les rues de Dijon. On pouvait aussi noter la présence de motards venus de l’Aube et de l’Yonne.
Le cortège s’est arrêté environ 20 minutes rue de la Liberté pour faire signer des pétitions et distribuer des tracts. Une banderole avec inscription « feux de jour pour tous = motards en danger » a été également déroulée.
Le cortège s’est ensuite arrêté à la préfecture pour y accrocher aux fenêtres des cercueils avec l’inscription « motard mal vu = motard foutu », deux panneaux reprenant ce slogan ont également été mis sur la porte de la préfecture. Le cortège s’est ensuite rendu sur le lieu de l’installation en cours d’un radar automatique pour finir au lac kir.

Pour la ffmc21 E.EISENBERG

Besançon (25) : Opération commune

JPEG

Les FFMC 25 et 39 se sont regroupées samedi 30 octobre à Besançon (25) pour manifester leur opposition au projet d ‘allumage des feux de jour pour tous les usagers.
Le point de ralliement des 2 antennes était le parking d’un hypermarché de la ville. Les manifestants ont distribué des tracts aux automobilistes, leurs expliquant ainsi le danger d’une telle mesure.
Le cortège d’environ 300 motards s’est ensuite rendu vers les deux autres hypermarchés de la région pour effectuer la même opération.
Lors de cette journée, il a été agréable de constater que de nombreux automobilistes soutiennent la cause des motards mais beaucoup ignorent que cette mesure n’est pas encore obligatoire. Espérons que cette distribution de tracts aura permis de mieux informer les usagers de la route.

Laurent Camelin .correspondant 39

Nantes (44) 600 motards contre De Robien

JPEG

Plus de 600 motards se sont donnés rendez vous au Champs de Mars à Nantes samedi 30 octobre. Lors du défilé en ville, plusieurs arrêts ont été marqués pour distribuer des tracts et coller des affiches. Enfin les manifestants se sont couchés sur la chaussée des Cours des 50 Otages, l’une des principales avenues de la ville, où pendant une minute une sirène a retentit.

Ils ont rejoint la préfecture où une délégation était reçue pour la première fois, par le plus haut fonctionnaire du département, en charge de la sécurité routière, M Ziad Khoury.

A noter, la présence de Joseph Pornet*, scientifique en environnement qui a développé les effets néfastes de cette mesure pour l’environnement (rejet de gaz à effet de serre et impossibilité de recycler les ampoules consommés en surnombre). Il a remis un rapport documenté sur le sujet au directeur du cabinet du préfet.
Pour marquer leur passage, les motards ont peint et affiché sur les portes « Feux de jours pour tous = deux roues et piétons en danger ». Pour la mémoire de l’usagé sacrifié, un cercueil y a été déposé.

Le cortège s’est ensuite dirigé sur le périphérique nantais et à mené une opération escargot jusqu’à Porte de Chézine pour dénoncer l’implantation du radar automatique des plus rentables de l’hexagone
Une manière de montrer que « cette machine à engranger » dite pour lutter contre l’insécurité routière sert aussi à remplir les caisses de l’état...

Alain LE POUPON - Correspondant 44

Site :
FFMC 44

*Article de Joseph Pornet

Les photos

Orléans (45) : distribution de tracts réussie.

JPEG

Pas de manifestation à Orléans, mais les militants de la FFMC45 se sont donnés rendez vous ce samedi 30 octobre à 13H dans les différents points de distribution d’essence le long de la RN 20. Outrepassant l’interdiction qui leur était faite, les motards sont restés et ont entrepris de distribuer des tracts et fait signer des pétitions.
Les réactions des automobilistes rencontrées étaient quasiment toutes unanimes « « ah c’est pour l’allumage des feux de jour.....nous aussi on est contre ! »

ffmc45

Clermont Ferrand (63) : Bon accueil des automobilistes

JPEG

80 motards ont répondu à l’appel de la FFMC63, ce samedi 30 octobre, afin d’informer les automobilistes sur les conséquences de la mise en place de l’expérimentation des feux de jour, et leur demander de boycotter cette opération. Quelques milliers de tracts ont été distribués aux carrefours sud de Clermont-Ferrand. L’accueil des conducteurs a été très compréhensif, beaucoup se déclarant d’ores et déjà décidés à ne pas participer à l’expérience jugée inutile et polluante.
’A moto ou à pied, les motards sont sympas, allez-y, vous avez raison.’

Gauthier Chapat. Correspondant 63

Publicité

Commentaire (0)

Publicité