Légalisez la circulation entre les files !
Problème crucial en Ile-de-France comme dans tous les grands centres urbains de l’Hexagone, la légalisation de la circulation des deux-roues entre les files de voitures dans les embouteillages… La FFMC bataille depuis des années pour que cette pratique soit officiellement autorisée. Une concertation organisée par le gouvernement a débuté mi-2009.

Les autorités ont reconnu que cette pratique était courante durant les débats mais, depuis des mois, tergiversent sur l’opportunité politique de l’officialiser légalement. "Un motard qui remonte les files, c’est une voiture de moins dans les embouteillages, expliquait Jean-Marc Belotti. Reconnaître la circulation inter-files en cas d’embouteillage permettrait de pouvoir l’intégrer dans la formation pour tous les permis de conduire."

Périph’ bouché !
Les motards en colère sont donc partis prendre le boulevard périphérique d’assaut. Ils ont neutralisé les voies intérieures et ont circulé dans files de voitures, causant une pagaille monstre autour de Paris et finissant par paralyser ce point névralgique de la capitale durant un samedi après-midi, traditionnellement dédié aux emplettes chez les Franciliens.

À la porte d’Italie, les motards ont bifurqué plein centre, passant par la place de la Bastille chère aux révolutionnaires, avant de s’arrêter devant l’Hôtel de Ville de Paris, rue de Rivoli, de descendre de leur machine et de s’attaquer au métro.

Les motards prennent le métro !
"Le secrétaire d’Etat aux Transports a dit récemment : Les motards ? Ils n’ont qu’à prendre le métro", déplorait Jean-Marc Belotti au micro. "Eh bien on le prend au mot et on y va !" Environ 500 casqués se sont rués dans les souterrains. Après avoir poinçonné leur ticket, ils ont bloqué une rame de la ligne 1 en gare Hôtel-de-Ville durant dix minutes, à la grande surprise des badauds !

Participation monstre
Après ce coup d’éclat, la manifestation s’est dispersée sans incident. La FFMC s’est réjouie d’une participation monstre des motocyclistes franciliens, mais aussi de ceux de la Somme, ou de l’Yonne, venus grossir les rangs du cortège parisien. La Sécurité routière et le secrétaire d’État aux Transports sont prévenus : si la répression continue de s’accroître sur les motards et que la circulation inter-files n’est pas légalisée une bonne fois pour toutes, ils transformeront à nouveau le C de Citoyen en celui de Colère !

Chargement du lecteur...

Manif FFMC : les motards en nombre.

Gros succès à la manif du 13 mars organisée par la FFMC. 40 000 motards sont descendus dans la rue. Et 40 000 motards en colère ça fait du bruit ! Même si les pouvoirs publics font parfois la sourde oreille, ils devront reconnaître cette fois ci certaines spécificités de la circulation en 2RM, comme les remontées de files.

 - 
Publicité
Publicité