Un cortège au Parlement

Pendant ce temps, un cortège de plusieurs milliers de motards, réuni par la Fédération belge des motards en colère (FBMC), qui n’est pas adhérente de la Fema, et n’a aucun lien avec la FFMC, malgré la présence de représentants de l’antenne du Nord avec eux, rejoignait le siège des instances européennes. Une délégation déposait ses doléances à l’accueil, mais se disait déçue par cette tentative de contact avec la Commission Européenne.

Avertissement poli

A l’Atomium, les gens du Nord ont manifesté leur présence, dans le calme, sans en rajouter. « Nous lançons un avertissement poli à l’Union Européenne », a expliqué au micro, Wim van de Camp, euro-député hollandais du parti démocrate chrétien CDA, qui adore parcourir le continent au guidon de sa Harley-Davidson.

Optimisme de rigueur

Ce motard a ajouté qu’il ferait tout pour convaincre ses collègues au Parlement. Mais il pense que la partie sera difficile à gagner, face au puissant lobbying effectué par les Allemands qui ont un contrôle technique. Elle se gagnera devant le Conseil Européen, face aux Etats membres, autant qu’au Parlement.

Lobbying

En attendant, les motards doivent redoubler d’énergie pour se faire entendre, car ils font face à une opposition composée de professionnels bien organisés dans leur opération de lobbying. « Cette proposition est le résultat de fortes pressions exercées par les sociétés d’inspection des véhicules, des géants comme Dekra, TÜV et Autofore, qui s’attendent à une hausse des profits », résumait Aline Delhaye, secrétaire générale de la Fédération européenne des associations de motards (Fema).

Vigilance

Il ne fait aucun doute que les hommes politiques et les fonctionnaires de l’Europe auront entendu l’avertissement poli des conducteurs, qui ont manifesté dans les deux villes où siège le Parlement, Bruxelles et Strasbourg, mais aussi dans plusieurs cités du continent et notamment en France (lire par ailleurs). Ces citoyens en colère vont désormais laisser les députés travailler, mais au moindre signal négatif, ils sauront se mobiliser à nouveau.

Publicité
Publicité