Espace abonné

NOUS SUIVRE SUR LE WEB

flux RSS Motomag Nous suivre sur Facebook Twitter avec Motomag Google+ avec Motomag Chaîne YouTube Motomag

Abonnement et réabonnement à Moto Magazine et ses Hors-Séries

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Etapes et hébergements Moto Magazine

 Petites annonces 

Questionnaire occasion

Promo Boutique

Vos blogs

Créer un blog


Casque d’âne

ANNUAIRE DES MOTARDS

Fédération Française des Motards en Colère

En ce moment vous discutez de

Voir tous les débats de Motomag


Articles les plus lus

Thèmes les plus populaires

1937/1937
1785/1937
1436/1937
1344/1937
1242/1937
753/1937
707/1937
678/1937
573/1937
568/1937
555/1937
547/1937
498/1937
464/1937
356/1937
340/1937
318/1937
313/1937
306/1937
303/1937
277/1937
274/1937
233/1937
213/1937
motomag.com
Défense de la moto

Anti-contrôle technique : 1500 manifestants sous le soleil de Marseille

Sous la houlette de la FFMC 13 accompagnée d’une délégation des FFMC 04 et 05, ce sont 1500 manifestants, venus sur 1200 motos, sides, trikes, scooters et autres cyclos, qui ont exprimé leur refus du projet de contrôle technique de la Commission européenne. Une prise de rendez-vous a été obtenue avec un eurodéputé ; les autres sollicités n’ayant pas daigné répondre aux motards en colère.

 
 
Anti-contrôle technique : 1500 manifestants sous le soleil de Marseille

C’est sous la houlette de la FFMC 13 que les deux et trois-roues motorisés se sont rassemblés au Dôme, à Marseille, afin de manifester leur opposition au projet de contrôle technique les concernant et des extensions envisagées pour les autos, remorques et caravanes. Dès 14h, les engins affluent, en majorité des motards mais aussi de nombreux scooters et autres cyclos de moins de 125 cm3 ainsi que des trikes (CanAm et autres) et des sides. La délégation des FFMC 04 et 05, fortes de 75 motos, arrivent sous les bravos ; quelques-uns du Var nous rejoignent également. Mais point de « totos » ! Et y sont où les conducteurs autos ? Vont encore se réveiller après la bataille ?

Il est presque 15h et les organisateurs comptent autour de 1200 engins. C’est le moment de briefer le service d’ordre et de mobiliser les participants ; c’est Naïs Chauvin, coordinatrice de la FFMC 13, qui s’y colle avec ce qu’il faut de conviction. Les forces de police sont réduites à deux motards – un 3e ralliera ses collègues en parcours – et un véhicule banalisé des « RG ».

Suite de l'article >>>

EN IMAGES

Commentez l'article (3 commentaires)

Une petite correction pour la manif à Marseille, il y avait une Voiture, elle fermait la marche de la manif......... !

Consultez aussi :

Les actions en chiffres :

Les comptes-rendus des actions :

Tags

Manifestations - Colère - FFMC - Sécurité - scooter - Solidarité
Tip A Friend  Envoyer par email   Afficher une version imprimable de cet article Imprimer

15h, le cortège s’ébranle avec forces klaxons et rupteurs. Le 1er arrêt vient rapidement : le centre de CT Sécuritest est à proximité mais il est fermé le samedi après-midi ; il sera tout de même décoré au PQ. Une ½ heure d’ouvrage artistique et les manifestants repartent vers un 2e centre. Après le parcours par les rues étroites du centre qui étirent notre cortège sur presque 1 km, ce dernier utilise des avenues à 2 et 3 voies qui permettent de compacter le groupe. Il s’étend quand même sur 400 mètres.

Deuxième arrêt au centre Autosur – fermé aussi – et redéco au PQ, avec quelques fumigènes car l’ambiance est festive et les motards descendent plus nombreux de leurs montures pour participer aux travaux. À noter que ce centre de CT jouxte les locaux de l’Automobile Club de Provence mais toujours pas de conducteurs de « totos » pour s’élever contre le projet !

Un très gros bouchon se forme – la Foire de Marseille qui a commencé vendredi est à proximité ! Cette fois la police se manifeste pour nous demander de redémarrer car le bouchon ne fait que croître. L’ouvrage terminé, nous repartons direction Cantini, Castellane, Cours Lieutaud – grand classique – et terminus, La Plaine.

Les eurodéputés ne sont pas au rendez-vous. Parmi les sollicités, seule Mme D. Vlasto (PPE) a répondu et nous propose un rendez-vous le 4 octobre. Aucun retour des autres, notamment : J.-L. Bennhamias (Modem), K. Zeribi (Europe Ecologie), J. Roatta (UMP), M. Rivasi (Europe Ecologie), …

Après une dernière prise de parole – re Naïs – pour informer les motards et les remercier, la manifestation prend fin.

Texte et photos José Aznar - Correspondant 13

 - 26/09/2012

Nos derniers articles

Manifestations FFMC : le symptôme d’une mesure impopulaire

Le 12 avril 2014, plus de 60.000 conducteurs ont manifesté, en France, contre la limitation à 80 km/h des départementales. La FFMC maintenant va défendre le « non » devant les instances de sécurité routière.

Manifestation anti-inflation sécuritaire : la FFMC 66 ouvre le bal

Première salve d’une vaste mobilisation des conducteurs, près de 400 motards ont défilé à Perpignan, à l’appel de l’antenne FFMC 66, le 5 avril. Objectif, protester contre l’inflation sécuritaire programmée par le gouvernement.

Manifestation FFMC à Paris : vous y étiez ! (+diaporama)

Les motards se sont mobilisés en masse, le 1er février à Paris, pour demander de la place. Pour saluer cette belle mobilisation, voici une galerie de portraits de Motards en colère… mais sympa quand même !

3.000 motards à Paris se font entendre des candidats à la mairie

Un beau succès pour la FFMC ! Près de 3.000 motards selon les organisateurs (1.500 selon la police) ont manifesté le 1er février à Paris. Ils demandaient d’avantage de places de parking et l’arrêt des verbalisations excessives.

Contrôle technique moto : la FFMC 58 attentive mais pas attentiste

Afin de rappeler que l’opposition au futur contrôle technique européen pour les 2-roues motorisés est toujours d’actualité, et que les motards n’ont pas l’intention de céder, l’antenne FFMC de la Nièvre a manifesté le 12 octobre dernier. Environ 150 motards ont répondu à l’appel de l’association.

Nous suivre sur
le web