JPEG

Puis le cortège s’est ébranlé en direction de l’hôtel des impôts d’Amiens où des casques et des ampoules ont été brûlés symboliquement.
Les manifestants n’ont pas tenté d’entrer dans le centre ville, ni même tenté d’approcher de la Préfecture, bouclée par une compagnie de CRS. « De toutes façons on ne nous écoute même pas et on ne va même plus demander de rendez vous, cela ne sert à rien » a résumé Philippe Leduncq coordinateur de l’antenne de la Somme.

Carcassonne (11) : Une quinzaine de pères Noël ont fait signer la pétition

JPEG

19 décembre 2004 : une trentaine de motards, dont la moitié habillés en Père Noël, ont défilé dans Carcassonne en faisant entendre leur moteurs et klaxons, les rennes étant de repos avant un prochain week-end chargé !
Éparpillés sur la place centrale ou le marché de Noël accueillait les chalands malgré le mauvais temps, les Pères Noël de la FFMC 11 ont continué la collecte de signatures, la distribution de tracts expliquant leur position par rapport à l’allumage des feux de jour. Le Père Noël officiel du marché, la police municipale, tout le monde a pris le stylo pour dire non à cette mesure. l’AFP a dépêché un photographe pour commémorer cette action.

Les motards restent mobilisés et continuent à rallier à leur cause les automobilistes et feront de nouveau connaître leur position. Les rendez-vous sont pris pour le 29 janvier, le 26 février et bien sûr pour le week end du 27 mars. Qu’on se le dise !

Bruno DUPUY

Tracts sur Auxerre et Sens (89)

JPEG

Samedi 18 décembre, deux actions simultanées ont eu lieu l’une sur un hypermarché à Sens, l’autre sur le marché de Noël à Auxerre.
Environ 500 tracts ont été distribués sur Auxerre, et 500 signatures ont été récoltées au total sur les 2 sites. A Sens, l’action a été facilité par l’installation d’un petit stand. Toutes les personnes rencontrées ce sont montrées défavorables à cette mesure, de quoi se poser des questions sur le taux d’allumage des feux par 44% des automobilistes.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité