Chez Indian, il y a nouveauté et nouveauté. Point de nouveau modèle à attendre en 2017, au sein de la gamme du constructeur nord-américain appartenant au groupe Polaris. Plutôt des aménagements, et quelques évolutions.

Scout pour tous
La plus emblématique concerne une adaptation de l’Indian Scout aux contraintes du marché européen : pour séduire les jeunes possesseurs du permis A2 (injuste pour les motards matures), Indian propose désormais sa Scout Sixty, le modèle entrée de
gamme - de 999 cm3 tout de même -, dans une version 48 ch, grâce à un kit de bridage à installer par les concessionnaires.

Elle profite aussi comme sa grande sœur, la Scout tout court, de nouveaux amortisseurs (des éléments critiqués sur la première mouture), d’amélioration esthétiques (passages des câbles et caches pour l’axe de bras oscillant) ainsi que d’une meilleure position de conduite. Voilà de quoi remplumer la bête.

Sensibilité tactile
La marque annonce l’insertion d’un système info-multimédia, le Ride Command, un écran tactile « zoomable » de 17,7 cm, haute résolution (800 x 480 pixels) et relié au système audio, de série sur les modèles Roadmaster et Chieftain. L’ordinateur de bord est ainsi l’un des plus complet du marché.

Le Ride Command offre une interface intuitive d’informations multimédia (GPS, fonctions diverses…), avec les modes et raccourcis facilement accessibles grâce à cinq grands boutons-poussoirs.

L’écran tactile répond à deux doigts et accepte les gants, il est possible de zoomer en pinçant Pinch-to-zoom, comme sur un smartphone. Et de le jumeler, sans fil, avec un téléphone ou un casque Bluetooth.

Indian sort les peintures de guerre
Le reste de la gamme est disponible dans de nouveaux coloris. La ligne Scout compte sept peintures différentes ; la Chief Classic, jusqu’alors disponible uniquement en Pearl White, arrive en deux tons en 2017 ; la Chief Vintage se dévoile elle aussi en deux nouveaux coloris bi-tons ; la Springfield est pour la première fois disponible en deux tons ; enfin, la Chieftain revient avec cinq couleurs l’année prochaine, dont deux nouvelles.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité