En images

En été si la température dépasse les 30 °C, circuler en ville peut vite devenir irrespirable, même pour un trajet court. Rien à faire, dans son blouson le motard transpire… Pour palier à ce désagrément, l’équipementier Segura propose un blouson aéré au style urbain, voire vintage, le Cortez, en coton jean Denim & hardmesh ventilé. Nous l’avons essayé.

Ventilation très efficace…
Les larges pans de maille quadrillée, devant et dans le dos, procurent une sensation d’aération optimum. Comme si le blouson était doté d’un circuit de refroidissement. C’est très agréable quand la température dépasse 25 °C, qu’on circule sous le soleil, et même à l’arrêt au feu rouge, on se sent plus léger, alors qu’au contraire, en enfilant le blouson on a eu la sensation qu’il était lourd. Sans doute à cause d’un tissu denim costaud.

L’équipement se montre astucieusement conçu car, malgré les pans de mesh « transparents », il propose 4 poches externes et 3 poches internes qui lui procurent une capacité d’emport suffisante pour une balade. Des zips aux poignets permettent d’ouvrir les manches pour aérer les avant-bras, et on peut aussi resserrer le vêtement à la ceinture.

Il est doté de protections d’épaule, de coude réglables et d’une poche pour dorsale CE. En revanche, il manque la dorsale « de série » (elle est disponible en option).

… presque trop ?
Dès que le mercure descend dans le thermomètre, on a vite froid. Et si le temps vire à l’humide, il est indispensable de prévoir une sur-veste de pluie, car ce tissu aéré ne présente aucune étanchéité. Ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on lui demande. Néanmoins, si son efficacité par temps chaud est réelle, la plage d’utilisation du blouson Segura Cortez reste limitée.

Look ravageur
Outre sa capacité d’aération, le point fort du Cortez reste son style. La coupe droite et le denim bleu apportent une sobriété qui contraste avec les pans de mesh presque brillants, attirant le regard dans la rue. Auprès des autres motards, son look a suscité des exclamations d’envie !

A chacun d’estimer si cet atout, comme la plage d’utilisation restreinte, sont à même de valoir la somme de 199,90 €, le prix de vente du blouson Segura Cortez. C’est 50 € de plus que le Macna Sunrise présenté ici même en juin dernier, et qui contient une dorsale en mousse.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité