Pour alléger sa moto, inutile de retirer du poids (passager, bagages, etc.), il suffit de l‘équiper des Roadsmart 3. Les nouveaux pneus sport-tourisme de Dunlop ont rapidement mis en évidence, lors de la prise de contact organisée mi-mars par le manufacturier aux alentours de Montpellier, des qualités de maniabilité telles que les motos de cette présentation semblaient sortir tout droit d’une cure d’amaigrissement.

La différence avec les Roadsmart 2, leurs prédécesseurs, est flagrante et perceptible dès les premiers virages, surtout sur les motos les plus lourdes. À basse vitesse, la vivacité de ces pneus n’a rien d’inquiétant et évite la désagréable impression de chute imminente que nous avions pressenti avec des montes concurrentes. Avec ces Dunlop, le contrôle est total, et l’effort sur le guidon minime.

Pour parvenir à ce résultat, Dunlop a essentiellement travaillé sur les profils. Le rayon de courbure du pneu avant a été refermé sur sa partie médiane pour gagner en vivacité alors que celui de l’arrière a été arrondi pour gagner en stabilité. Une synergie qui incite à remplacer le train complet lors du renouvellement de la monte.

Plus d’adhérence pour longtemps
Si les améliorations en termes de maniabilité sont immédiatement perceptibles, il n’en va pas de même pour la longévité, autre domaine de progrès revendiqué par Dunlop pour sa nouvelle référence. Les RS3 reprennent le type d’enveloppe de leurs prédécesseurs : monogomme à l’avant et bigomme pour l’arrière. À la différence près que les gommes employées des RS3 profitent des récentes avancées de la chimie (nano-technologies), celles-ci permettant d’obtenir des mélanges de gomme plus homogènes et plus résistants à l’usure. Parallèlement, la nouvelle carcasse, qui délaisse l’acier pour la rayonne, améliore la pression au sol afin de limiter l’usure de type « escalier ».

Pour appuyer ses dires, Dunlop a communiqué les résultats d’une étude réalisée par un centre d’essai indépendant. Le Motorrad Test Center a comparé sur des Yamaha FJR 1300 —moto réputée pour dévorer les pneus avant — la dégradation des Roadsmart 3 face à quelques concurrents : Michelin Pilot Road 4 GT, Pirelli Angel GT A, Bridgestone T30 Evo GT. Le résultat est sans appel, les RS3 devancent nettement ses rivaux, notamment pour le pneu avant (+82 % de km supplémentaires). Il aurait été toutefois intéressant de disposer en plus d’une étude comparable, mais réalisée sur une moto plus classique afin de vérifier si cet écart se confirme.

Fidèles à la philosophie du pneumaticien anglo-japonais, les RS3 ont recours à une carcasse rigide qui supporte sans peine les motos les plus lourdes, au contraire des concurrents qui conçoivent des versions renforcées pour les motos de Grand-Tourisme. Néanmoins, il existe deux versions « allégées » (180 / 190 x 55) destinées aux machines les plus dynamiques. Comme toujours, les Roadsmart 3 sont majoritairement fabriqués à Montluçon, seules quelques dimensions exotiques proviennent du Japon. Côté prix, les RS3 reprennent le tarif des RS2, ces derniers restant, comme les RS1, au catalogue mais à des tarifs sensiblement réduits.

Bilan
Lors de cette prise de contact, les Roadsmart 3 nous ont bluffés par leur maniabilité et leur tenue sur le mouillé. Et si les chiffres annoncés par Dunlop sur l’augmentation de sa durée de vie se confirment, ces Roadsmart 3 seront à même de décrocher le titre de meilleurs pneus de sport-tourisme. Il faudra commencer par les évaluer face à leurs concurrents, et notamment le nouveau Metzeler Roadtec 01, lors d’un comparatif.

Les dimensions disponibles

Avant
- 110/80R18 58V TL
- 110/80R19 59V TL
- 120/70ZR17 (58W) TL
- 120/70ZR18 (59W) TL
- 120/70ZR19 (60W) TL
- 130/70ZR17 (62W) TL

Arrière
- 140/70R18 67V TL
- 150/70R17 69V TL
- 150/70ZR17 (69W) TL
- 160/60ZR17 (69W) TL
- 160/70ZR17 (73W) TL
- 170/60ZR17 (72W) TL
- 170/60ZR18 (73W) TL
- 180/55ZR17 (73W) TL
- 180/55ZR17 (73W) TL SP
- 190/50ZR17 (73W) TL
- 190/55ZR17 (75W) TL
- 190/55ZR17 (75W) TL SP

Publicité
Publicité