Essai

En images

Ducati DVT 1200 Multistrada S : sans cogner Ducati DVT 1200 Multistrada S : compteur complet Ducati DVT 1200 Multistrada S : gros trail routier Ducati DVT 1200 Multistrada S : bulle plus haute Ducati DVT 1200 Multistrada S : look sportif Ducati DVT 1200 Multistrada S : la concurrence

Depuis son apparition, le gros trail de Ducati n’a cessé d’évoluer. Pour 2015 et dans sa version S haut de gamme, la Multistrada se dote de suspensions pilotées Skyhook, de la centrale Bosch 9.1 ME et MSC (antipatinage et anti-cabrage paramétrables et ABS Pro), d’un tableau de bord TFT couleur, de commodos plus ergonomiques et rétroéclairés ainsi que d’un régulateur de vitesse. Côté protection et habillage, la tête de fourche est désormais plus large et reçoit une batterie de phare à leds adaptatives.

Diagramme de distribution variable
Mais la grosse nouveauté se loge dans les entrailles du twin de 1200 cm3. Pour une orientation tourisme, les ingénieurs ont civilisé le comportement à bas régime via l’emploi du DVT (Ducati Valve Timing). Ce système permet d’offrir une meilleure rondeur du twin à bas régime sans pour autant sacrifier ses performances dans les tours.

Le DVT, c’est quoi ?

Pour bien comprendre le DVT de Ducati, voici notre vidéo tournée au Salon EICMA de Milan, en novembre 2014.


Ducati Multistrada 1200 : tout savoir sur le... par Moto-Magazine

Que vaut ce modèle face à sa devancière, la version 2012 ?
La « Multi » s’avère toujours aussi intuitive dans la prise en main et se laisse guider sans forcer. Les premiers kilomètres révèlent un confort accru grâce à une selle redessinée et une bulle plus haute.

Le bénéfice du DVT se fait également sentir : quand le twin de la « 2012 » rechigne à monter en régime vers 3.000 tr/min, la nouvelle mécanique le fait sans un hoquet. Mieux, elle offre une souplesse inconnue jusqu’alors de 2.500 à 4.500 tours. Passé 5.000 tr/min, la poussée reste énergique, même ici en 106 ch. Sur les mécaniques « en full », les 160 ch annoncés impressionnent évidemment.

Électro-nique ?
Nous avons moins aimé les suspensions Skyhook, même améliorées dans leur version Evo. Face à la version 2012 dotée d’amortisseurs Öhlins traditionnels, la 2015 cherche son équilibre. Sur route dégradée, le conducteur sent en permanence l’hydraulique s’adapter de bosse en bosse sans pouvoir mesurer la réaction suivante, même si le comportement global s’avère bon. Des suspensions traditionnelles procurent un feeling plus franc.

Côté freinage enfin, la version 2015 corrige l’absence d’efficacité du frein arrière avec un système plus volontaire, alors qu’à l’avant le feeling et la puissance sont excellents.

Verdict
Cette nouvelle mouture de la Ducati Multistrada apporte du mieux avec une protection et un confort en hausse, des équipements plus nombreux et un twin bien plus agréable à bas régime. En revanche, nous ne sommes toujours pas convaincus par les suspensions dites actives, qui restent toujours en deçà de suspensions traditionnelles de qualité, même si leur assouplissement via le commodo est un vrai plus à l’usage.

Bientôt en kiosque !

Retrouvez l’essai complet de la Ducati DVT 1200 Multistrada S dans le Moto Magazine n°319 de juillet/août 2015 qui sort dès le jeudi 25 juin 2015.

Abonnez-vous !

Pour être sûr de le recevoir, une solution : abonnez-vous !

Commentaire (0)

Fiche technique

Ducati DVT 1200 Multistrada S (données constructeur)
Moteur
Bicylindre en L à 90° refroidi par eau, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée (al. x cse)  : 1198,4 cm3 (106 x 67,9 mm)
Puissance maxi* : 160 ch à 9.500 tr/min
Couple maxi* : 13,6 m.kg à 7.500 tr/min
Alim./dépollution : injection/Euro 4
Transmission
Boîte : 6 vitesses
Transmission finale : par chaîne
Partie-cycle
Frein Av (étrier x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
Frein Ar (étrier x pist.) : 1 disque Ø 265 mm (2 opp.)
Réservoir (réserve) : 20 litres (3)
Poids annoncé  : 232 kg
Hauteur de selle : 825 à 845 mm
Pratique
Coloris : rouge, blanc
Garantie : 2 ans pièces et M.O.
Prix : 19.890 € (standard : 17.590 €)
*version libre

Publicité