Le vélo Hector Delta est, dans le concept, une bicyclette équipée d’une assistance au pédalage par moteur thermique, grosso-modo ce que l’on appelait jusqu’à la seconde guerre mondiale une BMA ou bicyclette à moteur auxiliaire.

La différence est qu’ici, le fonctionnement du moteur est synchronisé par un dispositif maison à la force moyenne utilisée par le conducteur sur le pédalier. C’est l’ensemble conjugué en permanence des deux actions (cycliste et moteur) qui permet de propulser l’équipage entre 30 et 40 km/h et de franchir des côtes à 30 % voir 40% selon le type de vélo utilisé. Certains prototypes utilisent des cadres de vélo américain (Felt), dit beach bike, à gros pneus, de toute beauté. D’autres, de VTC ou VTT.

JPEG - 84.2 ko

L’une des surprises, et non des moindres, c’est qu’Yvan Pessenti, l’inventeur du vélo Hector Delta, est soutenu dans sa démarche par le Commissariat à l’énergie… atomique ! (CEA). Doté d’un moteur 4-temps japonais de 25 cm3, fabriqué par Subaru, un Hector Delta consomme en moyenne 2,5 d’essence pour 400 km et seulement 300 km s’il est alimenté à l’alcool.

Compte-tenu de ses performances, l’Hector Delta est un cyclomoteur et n’est accessible qu’à partir de 14 ans. Le port d’un casque de type moto est donc obligatoire.

Renseignements : www.hectordelta.com

Publicité
Publicité