Combien de fois a-t-on entendu dire que la vignette Crit’Air était uniquement une affaire de Parisiens ? Et bien, c’en est fini de cette légende urbaine.
Après Lille, Strasbourg, Lyon, Grenoble et Annecy c’est désormais toute l’île-de-France située à l’intérieur de l’A86 qui sera priée de s’équiper d’une vignette Crit’Air pour 2019. De la sorte, les autorités pourront pratiquer une circulation différenciée sur un périmètre autrement plus vaste que le simple territoire parisien.

Extension du domaine de la zone
Telles sont les préconisations du plan « Air-Climat-Energie » qui définit une politique environnementale pour l’ensemble des communes du Grand Paris. Comme l’a indiqué à France Bleu Paris Daniel Guiraud, maire des Lilas et vice-président du Grand Paris en charge de l’environnement : « On est parti vers une zone basse émission en 2019, non plus seulement sur Paris intra-muros, mais à l’échelle intra-A86 ». Des restrictions de circulation s’appliqueront donc dans 8 mois afin d’interdire à terme les véhicules les plus mal classés par Crit’Air.

L’électrique semble toujours fantas(ma)tique
Si les diesel sont clairement dans la ligne de mire, le plan « Air-Climat-Energie » reste assez évasif sur le sort réservé à nos motos. Il précise toutefois que « les deux-roues électriques, notamment sous leur forme partagée, constituent une alternative pertinente dans le cadre métropolitain ».

Publicité

Commentaire (0)

Publicité