Après 4 mois de commercialisation, le fameux carburant SP95 E10 (10% d’éthanol pour 90% de sans-plomb), décrié par nombre d’associations de consommateurs et écologistes et regardé avec méfiance par des usagers craignant pour la santé de leur moteur, fait un flop : il ne représentait, en août, que 7% du carburant distribué. En cause, un manque de pompes et de cuves disponibles mais aussi peu d’intérêt chez les consommateurs.

Publicité
Publicité