Essai

En images

BMW G310R : boîte imprécise BMW G310R : belle gueule de roadster BMW G310R : placard digital BMW G310R : 3 hauteurs de selle BMW G310R : alternative crédible en mid-size
Article

Pour agrandir son spectre de clientèle en Europe comme dans les pays émergents, il fallait à BMW une moto de moins de 500 cm3 à moins de 5 000 €. Le constructeur bavarois étant une maison sérieuse, il n’était pas question de rebadger un modèle « chinois ». La G310R a été conçue en Allemagne mais sa fabrication est confiée à un partenaire indien, TVS. Avec cette machine d’entrée de gamme, BMW compte aller chercher le client dès la sortie de la moto-école et le fidéliser au plus tôt… Contact.

Trois couleurs
La BMW G310R est un joli roadster dans sa livrée trois couleurs façon BMW Motorsport. Les lignes sont agressives et la moto compacte. Une fourche inversée et un étrier de frein à fixation radiale lui donnent un côté « grosse moto ».

Dans les détails, elle reste néanmoins un véhicule économique : une épaisse peinture époxy recouvre des pièces en aluminium moulé, l’amortisseur arrière est des plus basiques, les leviers ne sont pas réglables et la carrosserie plastique est décorée avec des autocollants même pas vernis. En revanche les pneumatiques Michelin Pilot street radial sont un plus.

En selle !
Une fois en selle, le guidon tombe en main naturellement et la distance entre assise et repose-pied est étudiée pour une conduite relax. Contact, l’innovant monocylindre démarre avec un souffle très discret et le régime de ralenti se stabilise dès les premières secondes. Premier rapport enclenché et… le moteur cale. Déséquilibré, on retient sans effort les 159 kg de la moto. Les néo-pratiquants apprécieront. Mais pas question de démarrer sur un filet de gaz…

Le mono n’est pas très souple en ville (évitez de rester sous les 3 000 tr/min). Mais dès que l’horizon se dégage, le bloc s’exprime mieux, avec une belle plage entre 3 et 6 000 tr/min, et une franche poussée jusqu’aux 10 000 tr/min de la zone rouge. De quoi dépasser sur voie rapide sans trop d’appréhension.

Verdict
Face à une Yamaha MT-03 très « d’jeuns » et une KTM 390 Duke trop « racing » à l’usage, la G310R est une alternative crédible. Sa polyvalence et sa prise en main séduiront une clientèle sans trop d’expérience, masculine comme féminine. Le prix à payer pour se l’offrir est dès plus raisonnable, surtout avec l’offre BMW de LOA (location avec option d’achat) à 80 € par mois sans le moindre apport.

Rendez-vous en kiosque !

Comportement routier, moteur, prise en main, châssis… retrouvez l’essai complet de la BMW G310R dans Moto Magazine n°331 (octobre 2016). Pour ne rater aucun numéro, abonnez-vous en ligne !

Commentaire (1)

Fiche technique

BMW G310R (données constructeur)
Moteur
Type : monocylindre refroidi par eau, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée (al. x cse) : 313 cm3 (80 x 62 mm)
Puissance maxi : 34 ch à 9 500 tr/min
Couple maxi : 28 Nm à 7 500 tr/min
Alim./dépollution : injection/Euro 4
Transmission
Boîte de vitesses 6 rapports
Transmission finale par chaîne
Partie-cycle
Frein Av (étrier à x pist.) : 1 disque, Ø 300 mm (4 opp.) ABS
Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque, Ø 240 mm (1) ABS
Réservoir (réserve) : 11 litres (n.c.)
Poids annoncé : 158,5 kg
Hauteur de selle : 785 mm
Pratique
Coloris : noir, bleu, tricolore
Prix : 4 950 €

Publicité