En images

visuel visuel visuel visuel visuel
JPEG - 45.2 ko
Quai de la ligne à Avignon , les motards créent des bouchons à cause de leur nombre.

Poursuivant le mouvement débuté par les Marseillais le mois dernier, les Vauclusiens ont fait connaître leur refus de l’allumage des feux de jour, en organisant une manifestation régionale samedi 12 février 2005.
Venu des Alpes de Haute Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Gard, de l’ Hérault, du Var et du Vaucluse, environ 500 motards se sont rassemblés sur Avignon pour la quatrième manifestation régionale mensuelle.

La capitale Vauclusienne n’avait pas vu depuis longtemps, une telle concentration de motards. Denis, jeune adhérent de l’antenne du Vaucluse, en est agréablement surpris.

Après une distribution de tracts assortie d’une signature de pétitions appuyée par la « sono-motard » qui diffuse en boucle l’argumentaire de la FFMC, les manifestants se sont élancés dans un parcours dans les rues de la ville.

Le moment fort de la manifestation a été l’arrêt devant le seul radar de la ville d’Avignon, situé au Pont des deux eaux, sur la voie rapide qui vient de Carpentras. Munis d’affichettes, les motards ont recouvert la boîte « pompe à fric » de slogans vengeurs, rapellant leur refus du « Contrôle- Sanction automatisé », mais veillant à ce qu’aucune dégradation ne soit commise.

La manifestation s’est terminé par un bref entretien à la Mairie avec M. Philippe Debondue chargé de mission de Mme Roig ( Maire d’Avignon et Ministre délégué à l’Intérieur ) où un cahier contenant les 40 propositions de la FFMC, lui a été remis.

Prochain rendez-vous lors de la prochaine manif régionale, sous la houlette des militants de la FFMC 30. Le samedi 19 mars 2005 à Nimes, Rendez vous à 14h au stade des Costières.

Louis LE CARLUER correspondant 84

Publicité
Publicité