En images

Quatre semaines après notre visite dans leurs locaux de Brisbane en Californie, nous avons appris la fermeture du fabricant de motos électriques californien.

Dans l’entretien qu’il nous accordait le 24 septembre (à découvrir dans le Moto Magazine n°352 de novembre 2018), Derek Dorresteyn, le directeur technique et fondateur d’Alta Motors nous affirmait que sa société se portait pour le mieux et s’apprêtait à faire son entrée sur le marché européen. Depuis, le constructeur a dû renvoyer tous ses employés chez eux. Aucun communiqué officiel n’a encore été émis. Seul signe de cette nouvelle très inattendue, la publication du mot « Thank You » sur le compte Instagram d’Alta avec la légende suivante : « Notre sincère gratitude va à tous ceux qui ont cru en Alta au fil des ans. Merci de votre soutien et de votre participation à #FutureOfFast. »

Ni nos contacts parmi les employés de la marque, ni ses pilotes officiels n’ont reçu plus d’informations. À deux jours de la Red Bull Straigh Rythm, le pilote de développement d’Alta, Darryn Durham, a décidé de maintenir sa participation à l’événement au guidon de sa Redshift.

D’après nos confrères américains du magazine « Motorcyclist », Alta Motors continuerait à chercher une solution de financement après que Harley-Davidson a mis un terme au partenariat signé en mars dernier. « Peu de temps après son retrait, Harley a révélé qu’il travaillait à l’ouverture d’une installation de recherche et développement dans la Silicon Valley » explique le magazine Américain.

Toujours d’après « Motorcyclist Online », Alta était parvenu à obtenir un financement de 27 millions d’US$ (23,5 M€) de la part Grassy Creek Ventures avant l’investissement éphémère de Harley. La société avait ainsi pu agrandir ses installations de R&D et continuer à développer ses plates-formes. Lors de notre visite, nous avions été impressionnés par l’activité au sein de l’entreprise… et la bonne humeur de ses employés.

La sortie de la nouvelle Redshift EXR 2019 très bien reçue par les essayeurs américains, mais aussi par ceux de Moto Magazine qui l’avait testée en exclusivité (vidéo à découvrir ici), présageait d’un avenir radieux pour l’entreprise. Et ses récentes victoires en championnat d’Enduro Cross US, mais aussi en montée impossible ne laissaient en rien présager d’une chute aussi précipitée que vertigineuse…

Publicité
Publicité