En images

78e Bol d’Or : le GMT94 en embuscade 78e Bol d’Or : première victoire pour le YART ? Moto Magazine HS Tourisme 2014 : Haute-Marne insolite Moto Mag HS Tourisme 2014 : des virées de rêve

Yamaha
Le YART (Yamaha Austria Racing Team) rêve aussi d’accrocher le Bol d’Or à son palmarès. L’équipe autrichienne, vice-championne du monde d’Endurance, ne s’est jamais imposée à Magny-Cours. Igor Jerman, Wayne Maxwell et Rick Olson devraient en toute logique se battre pour le Top 4.

Une autre Yamaha ambitionne de remporter le Bol d’Or ce dimanche. Il s’agit de la R1 du GMT 94 emmenée par David Checa, Kenny Foray et Mathieu Gines. Christophe Guyot fera tout pour gagner : sa dernière victoire à Magny-Cours remonte à 2007.

C’est la dernière année que le Bol d’Or se déroule sur le circuit de Magny-Cours avant un retour au Paul Ricard prévu en 2015. Cette édition promet donc un gros spectacle puisque tous les acteurs voudront bien figurer avant de migrer vers le sud.

Kawasaki
À commencer par le team officiel Kawasaki SRC qui visera une troisième victoire consécutive sur le circuit nivernais. En plus du Bol d’Or, l’équipe dirigée par Gilles Stafler s’est imposée lors des quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans. Cette année, l’équipage est quelque peu modifié avec l’arrivée de Matthieu Lagrive (qui courait chez le GMT 94 lors des derniers 24 Heures du Mans) qui viendra épauler Gregory Leblanc et Nicolas Salchaud. Vainqueur des six dernières courses organisées sur le sol français, la
ZX10-R sera la machine à battre.

Suzuki
Pour contrer l’hégémonie des Verts, il faudra compter sur le champion du monde d’Endurance en titre : le SERT (Suzuki Endurance Racing Team). Il détient le plus grand nombre de victoires depuis que le Bol d’Or a lieu sur le circuit de Nevers Magny-Cours (2000). La Suzuki floquée du n°1 s’est imposée à 10 reprises, de 2001 à 2006 et de 2008 à 2011. Dominique Méliand, le team manager, pourra compter sur son chef de file, Vincent Philippe, huit fois champion du monde d’Endurance. Erwan Nigon et Anthony Delhalle seront ses coéquipiers.

Honda
Pour son retour en tant que team officiel, Honda a les moyens de s’immiscer dans le groupe de tête et pourquoi pas jouer la gagne. Le constructeur n°1 mondial revient avec des ambitions à la hausse et un engagement total dans ce championnat. Pour cela, Honda a engagé Julien Da Costa, Sebastien Gimbert et Freddy Foray, tous les trois ont déjà été vainqueur du Bol sur d’autres machines.

Les outsiders
Il faudra aussi surveiller les teams RC2L (Suzuki) avec Guy Martin, charismatique pilote du Tourist Trophy, le Bolliger Team Switzerland (Kawasaki), ainsi que le team National Motos et sa Honda n°55.

Superstock
Côte Superstock, les favoris sont : Starteam PAM-Racing (Suzuki), Penz-13 (BMW), Team Motor Events (Suzuki), le Junior team de Suzuki et enfin, le team Louit Moto 33 (Kawasaki).

Rendez-vous sur motomag.com, samedi 26 avril à 15h pour vivre le départ de ce 78e Bol d’Or.

En attendant, voici un extrait de ce qui vous attend.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité