En images

Bol d’Or 2013 : Metiss Bol d’Or 2013 : merci à eux Bol d’Or 2013 : chapeau au SERT Bol d’Or 2013 : le vainqueur du Superstock

Le GMT 94 finit à la place d’honneur, 4e : de légers problèmes électroniques dans la matinée lui coûtent sa place dans le top 3. Grosse casse moteur et abandon pour la Honda TT Legends. La CBR 1000 n°77, qui roulait en 4e position, a rendu l’âme sur le circuit nivernais. Elle laisse derrière elle beaucoup d’huile à l’origine de nombreuses chutes.

BMW jette l’éponge

Abandon également pour la BMW Motorrad France n°99. Le pilote australien Karl Murggerridge part à la faute en début de soirée. L’unique BMW inscrite en catégorie Superbike jette l’éponge.

Autre machine qui a fait parler la poudre, ou plutôt la poignée de gaz, la Honda n°55 de National Motos qui s’est longtemps frottée aux leaders. Mais une chute d’Olivier Four suivie de quelques soucis de surchauffe sont venus perturber tout espoir de top 5. Bien sûr, s’ils se sont bien battus, c’est surtout pour rendre un hommage appuyé à Pipo, l’ancien patron de National Motos décédé cette année. La CBR 1000 termine 8e, juste derrière la GSX-R n°2 du team R2CL.

Le Junior Team l’emporte en Superstock

Le Suzuki Junior Team LMS fait grimper son n°72 sur la première marche du podium Superstock. Non sans effort étant donné l’extrême résistance offerte par les Allemands du Team Penz 13 qui terminent deuxième. La troisième place revient au team Motor Events et sa Suzuki n°50.

Ce que l’on retiendra, c’est surtout la lutte sans merci à laquelle se sont livrés les cadors du SST. La 72, la Penz 13 et la Suzuki n°3 du team AM Moto Racing ont pratiquement roulé roue dans roue pendant toute l’épreuve, s’échangeant la première place aux gré des ravitaillements. La n°3, victime d’une chute dans la matinée, laisse filer le podium au profit de la n°50. Elle termine 5e des SST, juste derrière la n°67 de Starteam.

Mais le plus surprenant reste leurs positions dans le classement final : la Suzuki n°72 termine dans le top 5, la BMW Penz 13 finit 6e au scratch. Le team Motor Events n°50 et le Starteam n°67 s’adjugent respectivement les 9e et 10e places, loin devant nombre de Superbikes bien mieux préparées.

Open

Enfin, en Open, les deux seules motos au départ franchissent le drapeau à damier. L’atypique Metiss n°45 finit à une honorable 12e place, preuve que sa suspension triangulée peut se révéler efficace. La Ducati Panigale, victime d’une collision sous safety car, passe la ligne d’arrivée en 37e position.

La couleur du ciel en début de course à joué un rôle déterminant, les furtives gouttelettes de pluies ont mis les nerfs des teams managers à vif. Mais pour nous, humbles spectateurs, ce fut une course savoureuse à déguster, avec de nombreux rebondissements, des actes héroïques et des performances à couper le souffle. Un plaisir à suivre et, surtout à vous faire partager !

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité