Sujet

Eric
le 11 juillet à 13:51

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Deux « radars de pollution » ont été installés à Paris depuis juin 2018. Ils resteront en fonction jusqu’au 22 juillet à des fins d’études statistiques sur la pollution réelle des véhicules en circulation.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
FRED

le 13 juillet à 23:40

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

je n’ai pas dit le contraire de toi sur la 1ere phrase concernant le passé, je parle surtout de l’actuel, et a fortiori de l’avenir. Si sur les premières normes il n’y avait que du positif, j’ai l’impression que c’est de moins en moins le cas, avec de tous petits gains, et en plus des effets pervers importants.

Quant à l’electrique, entre le nucléaire, les énergies intermittentes (solaire et eolien) qui ne correspondent pas au besoin, y’a pas grand chose pour produire propre et de façon efficace. Sans compter que ça me gave qu’on nous pourrisse nos paysages à la campagne pour alimenter des batteries des citadins...
Le truc qui paraissait le plus prometteur, c’etait les hydrolienne mais apparemment, ils ont un peu de mal à les conserver en état de fonctionnement, dommage.

Répondre à ce message
auteur
Chapeau Pointu

le 13 juillet à 23:28

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Je pense au contraire que l’amélioration de la qualité de l’air constatée dans les grandes métropoles ces dernières années est en grande partie due aux progrès des normes (véhicules, mais aussi industries, etc...). Là où tu as raison, c’est que pour le transport, on touche aux limites d’un système : le moteur à combustion interne, surtout en utilisant comme carburant un truc aussi crado que le pétrole.
Le problème est qu’il n’y a pas vraiment d’alternative crédible. L’électrique est à peine mieux en CO2 si l’on prend en compte le cycle complet et les batteries.
SAUF peut être pour les petits trajets du quotidien (qui constituent l’essentiel de nos déplacements), car là, ... tiens, tiens ? Le deux roues motorisé en version électrique serait un progrès écologiquement parlant (pour résumer, mais je peux expliciter ;) )
Bref il y a là sans doute une opportunité à saisir pour le secteur du 2RM. Mais de toute façon sur le long terme (2030-2040), on ne s’en sortira pas sans réduire drastiquement la consommation d’énergie, et donc d’une manière ou d’une autre, les performances.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 13 juillet à 21:33

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

je n’ai pas ton enthousiasme quant à l’efficacité de rendre des normes plus sévères, en tous cas à un rythme que les constructeurs ont visiblement du mal à suivre. A chaque fois qu’on durcit, cela a des effet pervers : augmentation des particules en cherchant diminuer la conso des vehicules essence, augmentation des Nox (il me semble) en cherchant à eliminer les particules fines, etc. Je ne parle meme pas des consequences de tout cela en terme de fiabilité, avec une explosion des couts de reparation, rendant les véhicules economiquement irréparables, créant ainsi une forme d’obsolescence. On on ne compte plus les marques sujettes à des problemes d’injecteurs, de vannes egr, etc. Ni du cout d’entretien qui lui aussi va exploser.

Pour les produits "merde in china", effectivement c’est le role de chacun, mais cela reste bien irréaliste de croire que les gens vont accepter de payer un produit à son juste prix pour préserver les emplois et éviter ces transports inutiles. Et encore faut-il le pouvoir. cf les fermetures d’usines whirlpool etc. On ne laisse meme pas forcement le choix aux consommateurs. C’est quand même un peu hallucinant qu’on fasse payer plus cher le carburant au clampin qui prend son véhicule pour aller bosser qu’au gros cargo qui traverse le globe à longueur d’année.

Et globalement, je m’inquiete toujours de tous ces gens qui s’inquietent pour notre bien. Car ça se termine toujours en se retournant contre nous, que ce soit en nous faisant les poches (de façon directe ou indirecte) ou à grands coups d’interdictions.

Répondre à ce message
auteur
Chapeau Pointu

le 13 juillet à 21:05

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Fred, ta démonstration mathématiques sur le x5 des transports maritimes ne tient pas debout mais ce n’est pas grave parce que de toute façon, ce n’est pas du tout le sujet de cet article qui est de mesurer les émissions polluantes "réelles" du parc automobile. ;)

Tu dis que l’étude de l’ICCT a dévoilé ce que tout le monde savait, je te laisse seul juge de cette affirmation, je pense pour ma part qu’elle a été une révélation pour beaucoup de monde. Pas sur le fait qu’il y avait triche , mais sur l’ampleur de la triche. Résultat, ça a permis de faire bouger les choses, par exemple les normes ont été revues et sérieusement sévérisées.
Et les milliards d’amendes que Volkswagen (et quelques autres ) doivent payer, c’est pas une fable.
Et c’est peut être là le plus important, c’est une question d’équité et de justice vis à vis des constructeurs qui, eux, jouent le jeu (il y en a) et plus généralement de tous ceux qui font des efforts pour réduire leur empreinte énergétique/écologique et que le comportement de ceux qui trichent de façon indigne voire violent allègrement les normes en s’en cognant dans les grandes largeurs peut agacer...
Pour emprunter un dialogue aux tontons flingueurs : la justice, c’est un peu comme la sainte vierge faut la voir de temps pour y croire...

Enfin ton argumentation sur les produits (souvent "jetables") venus de loin à grand renfort de mazout et d’exploitation humaine est valide, j’y souscris entièrement. Mais les cons qui achètent c’est nous... :(
Ici aussi la prise de conscience peine à venir...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 13 juillet à 19:37

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Chapeau Pointu , ça a bien tout à voir, on parle de pollution, pas de gaz à effet de serre. Et le dioxide de souffre est un polluant majeur. Ou plutot, était puisque grace aux normes concernant les carburants automobiles, la concentration dans l’air urbain a été divisée par 3 à 4 en 15 ans. Idem pour le benzène (divisé par 3), les metaux lourds , l’ozone, etc. A coté de cela, il est prévu qu’à l’horizon 2050, le transport maritime représente à lui seul 17% des rejets de CO2. S’il rejette 17% du CO2, je te laisse imaginer les autres polluants.

Alors certes, rapporté à la tonne de marchandise transportées, ça pollue moins que l’avion ou les camions. Mais comme ça coute moins cher, il se développe. Donc au final, si ça rejette 5 fois moins qu’un camion, mais que du coup on multiplie par 5 les échanges, le bénéfice est nul. Or l’immense majorité des produits transportés le sont pour bénéficier du dumping des pays pauvres ou émergents. En clair, en exploitant la misère, on pollue ’à donf", on détruit des emplois chez nous et on entretient la misère et l’exploitation ailleurs

Quant à l’étude en question, elle n’a servi qu’à médiatiser ce que tout le monde connaissant un minimum le sujet savait déjà. D’ailleurs,, j’attends de voir les conséquences de tout cela. Quelque chose me dit que dans quelques années, ça va chialer parce qu’on transfert massivement le parc auto vers l’essence, on n’arrivera pas à tenir nos engagements en matière de rejets de CO2

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 13 juillet à 19:18

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Trop drole Eric, le mec qui croit que ça va changer quelque chose d’écoper alors qu’il est à bord du Titanic. C’est pas une question d’attendre que le voisin fasse, mais de dire qu’on commence par les causes qui, individuellement, produisent le plus massivement l’effet non voulu. Mais bon, visiblement, ce principe élémentaire t’es tout à fait étranger. je rappellerai, au passage, que la qualité de l’air dans les métropoles Françaises n’a jamais été aussi bonne depuis 100 ans (mais c’est vrai que le catastrophisme, ça fait vendre, et ça permet de faire gober n’importe quoi "pour votre bien")
Et, le pompon : "tu crèves la gueule ouverte dans les grandes métropoles et tes enfants sont asthmatiques dès leur naissance." Outre le fait que c’est à Paris que l’esperance de vie est la plus élevée (curieux pour des gens qui crèvent la gueule ouverte non ?), faut peut etre arreter de s’empiler comme des cafards hein ? Tu en connais d’autres des mammifères de notre taille qui s’entassent à raison de 20000 individus au km2 ? le souci, il est là hein. En Lozère, y’a pas de soucis de pollution, de transports saturés, de crise du logement, etc.

Répondre à ce message
auteur
Eric

le 13 juillet à 17:21

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

@Fred : ok, moi j’appelle j’ai des mots tout simples qui signifient qu’on ne veut rien faire parce que le voisin ne veut rien faire. D’autres nomment cela la "politique de l’autruche", "égoïsme", et que sais-je encore.Le principe est d’essayer de trouver un super héro qui va résoudre tous les problèmes d’un coup, plutôt que de trouver des gens ordinaires qui vont trouver une solution a une toute petite partie de ce même problème. Au final, je te laisse deviner combien de super héros nous avons découvert sur la terre. Pendant ce temps, tu crèves la gueule ouverte dans les grandes métropoles et tes enfants sont asthmatiques dès leur naissance. Mais c’est certain, Superman va arriver.

Répondre à ce message
auteur
Djaiill's

le 13 juillet à 14:36

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Ce type de mesure est tout sauf rigoureux, un véhicule va passer en accelerant, le suivant en freinant, le troisième en accelerant avec 5 personnes à bord... C’est pour cela que l’on fait des mesures suivant des cycles bien définis, alors ok, c’est pervers car non représentatif de l’utilisation, et bien entendu le constructeur va tout faire pour abaisser la consomation de carburant et les émissions, mais c’est l moyent d’obtenir quelque chose de comparable. Solution pour rendre les cycles plus représentatifs, placer des obstacles et systèmes ralentisseurs et imposer une vitesse moyene ...

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 13 juillet à 13:27

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Il n’y a pas que le CO2 dans la vie !!! Pour ce qui est de la pollution, si les moteurs "marine" ne produisaient que ça, on serait bien contents ! Mais là vous prouvez bien que vous passez à côté de l’essentiel de la question, car les autres rejets sont non seulement diablement toxiques, mais aussi produits en quantité phénoménales.
.
Quant à cette quasi-joie de voir une machine LAPI de plus sur le bords des routes, il y a une sorte de naïveté qui laisse la porte ouverte à tous les abus. Sans compter que l’avantage supposé et attendu pour les 2RM ressort de la pure utopie... ;-)

Répondre à ce message
auteur
Chapeau Pointu

le 13 juillet à 12:56

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Lonewolf, faudrait pas tout mélanger... et vérifier ses sources, Fred ;)
D’une part la question du transport maritime n’a rien à voir. Les rejets massifs en dioxyde de souffre qui ont été pointés par une étude de France Nature Environnement sont liés au fuel lourd utilisé dans ce secteur.
En réalité, le transport maritime ne représente que 2,2% des émissions de CO2 des transports (3% pour l’aérien), contre 93% pour les transports terrestres, il n’est donc pas absurde de hiérarchiser les priorités en terme de réduction de la pollution atmosphérique, même si je t’accorde que la question du fuel lourd reste prégnante.
D’autre part, combien ces 9000 personnes consommeraient-elles si elles étaient à la maison avec le chauffage (ou la clim). C’est quoi la consommation en fuel d’une ville de 9000 habitants ? ?
Enfin, ce "radar" n’a pas pour objet d’ "Accuser les usagers et consommateurs", mais au contraire, comme cela a été pointé avec le "dieselgate", d’identifier les constructeurs qui trichent avec la réglementation pour faire homologuer des véhicules qui en réalité beaucoup plus.

Et pour Fred (que je salue au passage) : Ben si justement, on a besoin de ces études. C’est le même organisme (CCIT) qui avait révélé le dieselgate.
Ce type d’étude serait même tout bénéf pour le deux roues motorisé puisque, de par la manière dont sont mesurées, en homologation, les émissions polluantes des 2RM (cycle WMTC), les motos sont "protégées" d’un scandale type Volkswagen, car le cycle théorique "colle" à la conduite réelle. Il a été défini (entre autres) par un motard du Tüv Rheinwald (pour la petite histoire). Impossible de tricher, donc... Les 2RM devraient donc ressortir gagnants de cette étude (sauf pour les petits deux temps qui ont longtemps bénéficié de normes moins sévères).

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 13 juillet à 12:38

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Et oui Eric, ne t’en déplaise, mais c’est le principe d’un diagramme de Pareto : quand on veut résoudre des problemes, on traite les 20% de causes à l’origine de 80% des problèmes, et pas l’inverse. Sans compter que le bateau de croisière, il est par définition inutile, il n’a pas pour but de transporter des personnes d’une point A à un point B, mais de faire des ronds dans l’eau juste pour le plaisir des passagers.

on pourrait aussi parler des cargos qui, en rapportant des produits de l’autre bout du monde, arrivent en même temps à polluer à mort et à détruire des emplois chez nous.

Si tu ne comprends pas qu’il est plus logique de chercher à solutionner la pollution de 10 bateaux plutot que celle d’un milliard de voitures alors que ces 2 groupes polluent à un même niveau, y’a comme un souci.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 13 juillet à 11:59

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Encore une fois, tu zappes.... Ces navires de la Carribean consomment 5.000 litres A l’HEURE quand ils sont à quai, à l’ARRET ! Quand ils les transportent, ces 6.000 passagers et 2.000 membres d’équipage, on consomme 25% de plus au bas mot (plus de 6.500 litres/heure) pour la propulsion. Donc rapporté au passager n’a pas de sens.
.
D’autre part, cette consommation produit des émissions d’une toxicité hautement plus dangereuse et massive, même rapportée à l’individu transporté, dans des proportions dantesques.
.
Cette pollution colossale est produite "légalement" en des lieux où, quelques mètres à côté, il te faut un vignette "Crit’air", un véhicule à l’Euro(x) et respecter des règlements drastiques, alors que tu pollue dans une échelle de milliers de fois moins... Ca chatouille pas la conscience, ça ?
.
Traiter avec une grande rigueur le problème d’un côté, sur un aspect qui doit représenter moins de 20% des pollutions totales, alors qu’on laisse un gouffre abyssal de néant réglementaire à côté, ça titille pas la conscience, ça ? Ca fait pas un peu "pansement sur jambe de bois", non ? Drôle de société actuelle, non ? Accuser les usagers et consommateurs, c’est quand même une drôle de façon de comprendre le problème, non ? Sans compter que c’est d’un cynisme (ou d’une bêtise) insondable....

Répondre à ce message
auteur
Eric

le 13 juillet à 09:29

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Donc, toujours le même raisonnement : je trouve quelqu’un qui pollue plus que moi alors je refuse toutes les solutions qui ne le concerne pas. Belle société que vous construisez avec votre égoïsme.

Par ailleurs, ton navire à 5.000 litres de fuel par heure transporte presque 9000 personnes. Je te laisse calculer les consommations pour les transporter en moto, en voiture et en bus. Mais on peut toujours trouver pire que soit, c’est le propre de ceux qui se cachent.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 13 juillet à 09:22

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

En meme temps, on n’avait pas besoin de ces "radars" pour savoir que les resultats en labo et en réel présentent un ecart important, c’est le propre de tout essai en labo. Ce qui compte, c’est est-ce qu’un véhicule euro6 en réel pollue moins qu’un euro3 en réel. Et la réponse est oui.

Pour ce qui est des "fumées", les derniers moteurs essences rejettent plus de particules que les diésel, conséquence de l’injection directe. Et bonjour les rejets de CO2. Entre les poumons et le climat, faut choisir.
Sinon, y’a la moto : ça consomme comme un véhicule diésel (bon pour le CO2) et sont en injection indirecte d’essence (bon pour les particules).

Et je reste très dubitatif quant à la capacité de ces "radars" a faire le lien direct entre un véhicule et la pollution générée, étant donné qu’il faut un peu de temps pour que les rejets parcourent la distance entre echappement et capteurs.

Répondre à ce message
auteur
Ksiribrib

le 13 juillet à 08:26

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

ces radars auront au moins le mérite de démontrer que les constructeurs racontent des salades quant aux émissions polluantes de leurs véhicules. Quant aux diesels actuels, je ne sais pas si mes informateurs sont fiables mais pas mal de garagistes "tripotent" l’intérieur des FAP bouchés avec un tournevis pour les déboucher vu le prix qu’il faut mettre pour les changer. Tant que l’on aura pas une bonne technique pour "traiter" les fumées des mazouteux....... ; il semblerait que les essences remplacent de plus en plus les diesels, et c’est déjà un progrès dans la lutte contre la pollution, j’ai bien dit un progrès, pas une solution miracle.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 13 juillet à 00:45

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Eric je ne parle pas de moi, ma voiture se porte très bien (pour le moment, croisons les doigts). Donc merci d’arreter tes jugements et ton ton condescendant genre "t’es trop crédule, tu ’es fait arnaquer par ton concess". Au passage, les véhicules essence sont eux-aussi maintenant équipés de FAP.

Quant au FAP qui ne se change pas et au catalyseur qui ne s’use pas, on se demande donc bien pourquoi ces pièces sont en ventes sur tous les sites de pièces détachées vendant des pièces d’usure. Si y’a des vendeurs, c’est qu’il y a un marché...

Merci pour le conseil "faire régulièrement de l’autoroute", c’est sur que qu’un automobiliste va aller rouler sur autoroute juste pour faire chauffer son FAP. Quant à la faire décolmater, on en revient au même : au lieu de le changer, faut casquer pour le faire entretenir —>€€€€€

c’est beau le progrès...

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 13 juillet à 00:25

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

@ Eric
.
Je crois que tu n’as rien compris au problème. Cette débauche de technologie s’épanche sur une toute petite partie du problème et laisse un gouffre d’inconnu pour tout le reste. J’ai une de mes nièces qui est 3ème officier dans un des deux plus gros navires de la Royal Carribean (et du monde, en passant). Il lui faut environ 5.000 litres de FUEL LOURD par HEURE à l’ARRET ! Un des merdes les plus atroces qui soient de ce point de vue. Ceci est brulé sans filtre, sans réglage pointu de la carburation, sans catalyseur ni aucun autre moyen de modérer les émissions délétères, que l’armateur a soigneusement pris soins de renvoyer le plus loin possible des passagers... C’est un simple exemple.
.
Par ailleurs, un LAPI à seule fin de "statistiques" ; personnellement ça me fait gerber. Déjà qu’aux fins de répression policière c’est au delà du supportable, alors les immatriculations et informations annexes encore une fois fichées, ça me saoule.
.
Enfin, si tu fais l’illusion que ce dispositif pourrait d’une manière ou d’une autre rendre justice à la moto, là tu te fourre le doigt dans l’oeil tellement loin que ton bras entier seul n’y suffira pas...

Répondre à ce message
auteur
Eric

le 13 juillet à 00:04

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Tu raisonnes avec des œillères, oui il y a toujours plus pollueur que toi. Est ce que pourtant cela justifie le fait de ne rien faire ?

Répondre à ce message
auteur
Eric

le 13 juillet à 00:03

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Un FAP ne se change pas, il se régénère quand il atteint la bonne température (500°C). Si tu dois le changer, alors c’est que tu utilises surement un diesel sur des trajets trop courts pour qu’il monte en température. Dis merci au vendeur Peugeot / Renault / Citroen de t’avoir vendu une voiture sans te demander ton type de trajet. Sinon, il faut faire régulièrement de l’autoroute ou le faire régénérer dans un atelier.
Le catalyseur ne s’use pas, il peut s’endommager suite a des chocs. Dans certains pays, on recommande de le vérifier tous les 160.000 kms, c’est pour dire.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 juillet à 23:58

Un radar anti-pollution fait son apparition à Paris

Savez vous combien pollue un "Super-tanker", un seul ?
Imaginez que 5 de ces derniers polluent autant que toutes les voitures existantes .............
On veut vraiment nous prendre pour des........ "Censuré"

Répondre à ce message
Publicité