Sujet

David Anser
le 7 septembre à 16:51

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Les autorités ont fait part, en février dernier, de leur souhait de confier la conduite des voitures-radar à des sociétés privées. Des tests d’homologation ont été menés en Normandie. Mauvaise nouvelle : ils seraient concluants. Ces pièges à conducteurs roulants devraient donc essaimer sur le territoire.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Bingo

le 19 septembre à 18:07

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Police, milice...
Et fais du zèle tu auras de l’avancement
Tu gagneras de l’argent à faire chier les gens !

Répondre à ce message
auteur
RR

le 17 septembre à 23:42

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

A Propos d’appel d’offre, Motomag, FFMC, Autoplus :

Développement d’une application de navigation sur smartphone :
La camera arrière du smartphone vise la route.
Un système OCR lit les plaques d’immatriculations.
Sur interrogation d’une base de donnée communautaire, le logiciel reconnaît des véhicules réputés dangereux.
La direction et la position estimée du véhicule dangereux est signalée aux autres conducteurs environnants pour éviter un accident.
Le système intégrera également d’autre fonctions d’avertissement, tels des obstacles, animaux, dangers imprévus afin d’améliorer activement la sécurité routière.

V

Répondre à ce message
auteur
Pasc76

le 16 septembre à 11:45

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Vous avez tous raisons : la machine créera encore plus d’injustice, la signalisation verticale est un Foutoir sans nom...

Mais personne ne parle du Vandalisme de ces Hiboux déguisés.
Je m’explique : lesdits véhicules devront partir d’un point A pour aller a un point B de même que les véhicules de Gendarmerie/ Police partent de la Brigade/ hôtel de Police.
Des petits malins repèrent les véhicules banalisés, les photographies et balancent les images sur internet ( facebook et autres)

Qui les empêchera de repérer et d’identifier ces voitures-radars pour ensuite les vandaliser ou pire les incendier ?
Avant, dedans il y avait 2 Policiers à même de se défendre, mais maintenant le gugusse qui conduit, il aura quoi pour se défendre si on l’attaque ?
De surcroit, ces véhicules seront financés tout ou partie par l’Etat... donc par nos impots

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 13 septembre à 09:20

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Quoi qu’il en soit, on est toujours dans cette croyance aveugle dans les vertus de la machine. La machine saura tout, sera infaillible et permettra tout. Ben voyons....
.
Le mieux, dans ce genre d’histoire, c’est qu’on a beau apporter des arguments fondés et incontestables, les choses continuent à se faire sans aucune restriction ou correction. Il n’y a qu’à voir les nombreuses failles ou procédures intolérables de la "chaine CSA" qui perdurent depuis 2003.
.
Là, en l’occurrence, chercher des preuves pour contester (valablement) sera tout simplement totalement impossible. Nous voilà dorénavant à la merci de la sanction à la fois aléatoire, absolue et imprévisible.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 9 septembre à 20:21

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Bingo, c’est un gars dans une vie antérieure, il était médecin militaire pendant la guerre, il expliquait aux gars qui avaient marché sur une mine qu’ils avaient de la chance car ils allaient pouvoir rentrer à la maison lol

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 9 septembre à 15:10

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

A toutes choses malheur est bon, comme je vais vous l’enseigner dans la minute.
Les nouveaux conducteurs de ces véhicules n’auront plus le droit de vous appréhender, comme peuvent le faire aujourd’hui nos amis de la maréchaussée.
Lorsque vous doublerez, prudemment bien sûr, à 150 km/h ces engins de Satan sur une petite départementale, ce qui vous aurait valu, auparavant, une course poursuite endiablée, s’achevant sur votre mise à pied immédiate, désormais, vous aurez tout loisir de regagner paisiblement vos pénates au guidon de votre monture.
Ensuite, lorsque le facteur portera à votre domicile une missive courroucée de cet Etat français qui s’est livré, sans conscience ni honte, à Big Brother, vous n’aurez qu’à objecter que ce jour-là, vous étiez, brûlant, au lit avec 40 de fièvre, et que vous aviez confié votre fougueux cheval à un de vos nombreux amis pour aller s’enquérir, auprès de la pharmacie la plus proche, des actions à mener pour réduire vos souffrances, et qu’en raison de votre état semi-délirant et d’une vue troublée, vous ne sauriez affirmer avec certitude quel nom portait ce vaillant secouriste, en dépit de tous vos efforts pour vous livrer, ainsi qu’on vous l’enjoint, à cette magnifique oeuvre de délation encouragée par les autorités depuis au moins les années 40 du siècle dernier.

Répondre à ce message
auteur
Totoche44

le 8 septembre à 16:46

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Et les panneaux masqués (végétation exubérante, panneaux publicitaires, placés à peine en sortie de giratoire) : elles les liront aussi ?
Et ceux qui ont disparus ou sont restés après des travaux inachevés (pas plus tard qu’hier un 50 pour travaux inexistants et pas de fin de limitation).
Disons les choses comme elles le sont : si la signalisation routière était aussi rigoureuse que celle du chemin de fer, un contrôle automatique serait envisageable mais la signalisation routière est un vrai foutoir !
Donc nouvelles injustices en vue, espérons que cela fera monter un peu plus la moutarde au nez des citoyens éternels roulés dans la farine et qu’enfin on va se débarrasser véritablement d’une soi-disant élite qui n’est là que pour nous oppresser et favoriser la classe dominante.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 septembre à 16:25

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

juste faire de l’argent. les PV pour stationnement déjà privatisés dans certaines communes. ils alignent toutes les voitures sans même regarder les tickets de stationnement. le PV arrivant 1 mois plus tard nombreux sont ceux qui ne l’ont pas gardé. histoire vécue preuve à l’appui. réclamation aucune réponse à ce jour. c’est du vol avec pour complice l’état irresponsable qui privatise tout ce qui est rentable.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 8 septembre à 15:25

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

En même temps, que ce système ne soit pas concluant aurait été fort surprenant...
C’est un peu comme se mettre un coup de marteau sur les doigts histoire de vérifier si ça fait mal

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 8 septembre à 13:09

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Pourvu que ces voitures (pas au gazole quand même, si ?) ne viennent pas grossir le nombre circulant à Paris, sinon Franquette va encore nous faire un coup de calgon !

Répondre à ce message
auteur
flaneur

le 8 septembre à 12:16

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Pas au nombre de PV, sans blague !!!
il n’y a qu’a voir comment ça ce passe pour les fourrières, soit disant les XXXX de salaries sont payés au forfait aussi, puis viennent les primes .....

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 7 septembre à 23:58

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

- Combien de gendarmes et policiers en plus seront réellement affectés à d’autres missions quand par ailleurs on nous dit que ces voitures étaient utilisées en moyenne 1 heure par jour auparavant ? Poudre aux yeux ....
- Les futurs conducteurs privés auront soi disant un itinéraire préétabli , mais auront-ils des consignes quand à leur vitesse de déplacement ? Devront-ils donc toujours rouler au maxi des vitesses légales pour pouvoir "accrocher" des cibles ?
- Sociétés rémunérées au forfait ....trop drôle ! Comme si une société privée ne bossait pas pur faire du bénéfice , juste par simple philanthropie... En vérité , elles négocieront au départ des contrats juteux (sinon , c’est les gendarmes qui s’y recollent) et comme tout contrat , arrivé à échéance , il sera renégocié ... à la hausse bien sûr , surtout si ladite société s’est montrée "zélée" sur ses résultats ...
Après rien ni personne n’est empêché de faire une "opération escargot" devant un de ces véhicules ......

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 septembre à 23:52

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Et bientôt, la gendarmerie sera privatisée...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 septembre à 23:43

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

Sauf que ces voitures sont elles mêmes verbalisables . La plaque d ’ immatriculation à l ’ avant est montée sur charnière . Moi , si je me fait contrôler et que ma plaque n ’ est pas R I V E T E E , j ’ ai droit à une contravention et pas une des moi s chère . . . .
Est - ce que ça ne serait pas une faille dans le système qui permettrait de faire sauter la prune ?

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 7 septembre à 20:47

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

"Cela permettrait à terme de créer un millier d’emplois de chauffeurs"
Pour combien d’emplois qui sauteront par perte du permis, grignoté quotidiennement par des petits excès de vitesse ?

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 7 septembre à 20:45

Voiture-radar banalisée : privatisation en marche

"Quatre caméras disposées dans la voiture serviront à identifier les panneaux de signalisation et les entrées en agglomération afin de déterminer quelle est la vitesse maximale autorisée."

Hum, hum ! En partant de ce principe, je suis surpris que l’on puisse en déduire que les tests sont concluants. Que se passe-t-il s’il manque, comme souvent, un panneau de fin de limitation de vitesse après une intersection ? Ou si la voiture venant en sens inverse, se trouve sur une voie dont la vitesse n’est pas la même - ces fantastiques caméras arriveraient-elles à anticiper la lecture de dos d’un panneau de circulation routière ? A moins que le conducteur de cette maudite voiture n’ait la possibilité d’intervenir lui-même sur le dispositif de contrôle...

Répondre à ce message
Publicité