Sujet

Axel
le 9 février à 12:03

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

La Suzuki GSX-R 1000 revient 8 ans après le dernier modèle, et elle est en pleine forme ! Moto Magazine a essayé la version GSX-R 1000 R sur le circuit de Phillip Island en Australie… La Gex’ a encore la rage !

Lire l'article
Tous les messages
auteur
FRED

le 13 février à 12:47

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

ils ont bien des carenages intégraux, reste à voir si ça s’adapte sur les motos que tu aimerais :
http://www.poly26.com/carenage-moto-tuning-carenages-divers_17.html?poly26=42bae28a57a572be6a08c8cca6317cba

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 13 février à 11:03

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Fred,

Bien sûr, j’ai consulté le catalogue de Poly26 (je ne sais s’ils ont repris leur activité d’ailleurs, il me semble avoir entendu parler de dépôt de bilan suite à un incendie)...

C’est (ou c’était) essentiellement une excellente source de carénages et de têtes de fourche "sport"...

Côté G.B. ne reste accessible facilement que les copies des têtes de fourche "nez de cochon" d’Avon... Outre le fait que ce ne sont pas - comme indiqué - des carénages intégraux, disons que je trouve leur esthétique et leur "aérodynamisme"... contestables :-).

J’essaye de joindre au présent message l’image d’une TR 6P avec le carénage intégral années 70 (je ne sais pas si ça va passer). A part les équipement spécial police ça me semble être efficace pour faire d’une W ou d’une T-120 une machine de tourisme avec des protecs suffisantes contre les aléas de la météo...

FPW

Répondre à ce message
Documents joints :

auteur
FRED

le 13 février à 09:43

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

FPW, pour ton carénage tourisme, t’es tu déjà renseigné auprès de boites comme "poly26" par exemple ? C’est pas la panacée, mais ça pourrait déjà répondre au besoin.

Pour répondre sur l’aspect performances/sensations, j’ajouterai que même avec 200 ch, les sensations n’y sont pas, les courbes de puissance et de couple étant lissées au maximum. C’est justifié sur circuit, où la recherche d’efficacité est primordiale, mais pas sur route où on ne chasse pas le chrono, mais plutôt le plaisir. A quoi bon avoir un moteur qui ne donne des sensation qu’au dela des 200 km/h ?

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 13 février à 08:43

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Salut Ludo,

>>FPW je te trouve bien sévère sur l’offre 2RM actuelle .....
Il n’y a jamais eu autant de modèles (et leurs déclinaisons et variantes) sur le marché , toutes cylindrées , genres et disciplines confondues , ce serait bien le diable si on ne trouvait pas LE modèle qui nous convient …<<

Je n’ai rien à priori contre les déclinaisons mais je suis convaincu que la définition des « genres » qui scinde le marché en une série de « niches » ne correspond pas réellement au(x) besoin(s) et désir(s) des utilisateurs mais résulte des poncifs et idées préconçues des « marketeux » et – pour ce qui est des styles, hors machines (vraiment) néo-rétro, aux canons pseudo-artistiques et « mangatesque » de « designers » qui se prennent pour le carré de l’hypoténuse !

Or, pour deux raisons au moins, il est devenu très difficile – voire impossible – de réellement personnaliser les machines actuelles.

- D’une part les machines de « l’école contemporaine » sont pratiquement toute dotées d’un cadre périphérique ou treillis spécifique. Dans l’absolu il est plus performant que le tubulaire traditionnel, certes, mais dans quelles circonstances ?. Mais ce genre de cadre, très spécifique à chaque machine dans sa forme interdit pratiquement toute altération fondamentale des parties majeures de l’habillage – modifications qui, au-delà de l’esthétique, permettait de corriger certains défauts par rapport aux besoins (ou souhaits) de l’utilisateur, vire de modifier sur le fond le rôle que son fabricant assignait à la machine (ex : changement de réservoir pour obtenir une autonomie supérieure). Pas si sûr que le motard y ait vraiment gagné au change car je pense que dans la réalité de l’usage sur routes ouvertes le progrès de rigidité apporté par ces cadres issus de la compétition n’est pas sensible par rapport à un tubulaire traditionnel bien étudié car la supériorité – au demeurant réelle – des premiers a peu de chance de se manifester dans la pratique non seulement au vu des réglementations actuelles mais en fonction du profil des chaussées et de leur encombrement moyen par d’autres véhicules…

- D’autre part, même pour les machines d’anatomie plus traditionnelle, les accessoires disponibles vont toujours dans le cadre de la même classification à priori. Ainsi pour les vraies néo-rétro voit-on fleurir les pièces adaptables destiné à transformer un « roadster » classique en café-racer et, désormais, en scrambler mais personne n’offre l’option d’en faire des « routières » par un carénage intégral à la manière des GT ou plus « d’époque » de certaines machines de police (comme la TR-6P « Saint » pour les Triumph) qui en ferait de bonnes concurrentes aux éléphantesques G.T. actuelles au tarif inabordable pour le plus grand nombre. Dans le domaine particulier du « Custom » (alias Cruiser dans son pays d’origine) les accessoires ne manquent pas (on peut même parler de pléthore) mais toujours dans le même sens : « américaniser » un peu plus le style… Et si quelques accessoiristes ont – par exemple – accessoirisé le fameux Sportster Harley en cafe-racer (avec la surprise d’une partie cycle bien plus performante qu’on aurait pu l’imaginer), aucun n’a songé – malgré la mode rétro – à le transformer en une « Brough Superior Spirit », écho des V-Twin britanniques pourtant renommés (Brough, Vincent) entre les années 30 et la première moitié des années 50 et devenus légendaires !

Autre preuve qu’on enferme le motard dans une définition artificielle du profil utilisateur : pourquoi la plupart des vraies néo-rétro ne bénéficient-elles pas d’un freinage à la hauteur des meilleures machines ? Voire comme ce fut le cas des Kawasaki W-650 et W-800 de suspensions et de pneus corrects à l’origine ? Réponse : parce que les marketeux ont décidé que la clientèle de ce genre de machine n’attaquait jamais, fut-ce sur des petites routes à virolos ! Désolé Messieurs, mais moi qui suis fan de ce genre de machines, j’attaque sur les petites routes à virolos de mon coin et depuis que la W-650 a reçu des amortos Hagon à l’arrière à la place de vos pompes à vélo et des ressorts progressif du même bois dans la fourche, et des Heidenau comme chaussons c’est devenu possible… Par contre – et si j’en crois les essayeurs de Motomag la dernière Triumph T-120 est atteinte du même mal – la W avec son simple disque à l’avant n’a pas – selon moi – la qualité de freinage de mon K-100 RS (pourtant bien plus lourd) ni sa progressivité malgré la pose d’une durite aviation qui rend la commande moins spongieuse sur la W ! Aller donc trouver un kit double disque pour une W ou une Triumph homologué par le fabricant !

>>Question sensations c’est différent , les machines actuelles , à cause du bridage EuroX et de la volonté des constructeurs de faire des machines vendables partout dans le monde , il est clair qu’on est loin de ce que pouvait offrir une Bonneville originelle ou une Moto Guzzi V7 voire V11 (et bien d’autres !). C’est plus je pense une histoire de culture personnelle et de nostalgie…<<

Je ne te donne pas tort là dessus – les sensations sont effectivement moins intenses… Mais là tu interprètes mal ce que je veux dire… Sur une sportive moderne comme celles dont parle notre ami Patrice, les sensations tu ne peux les trouver qu’en transformant ta machine en piège à permis ! A quoi servent plus de 100 bourrins, voire 200 que tu ne peux faire hennir ? Surtout quand il sont obtenus – à l’image de ces roadster 4 cylindres au style Manga imposé dont parlait Fred dans son message – par une « turbine » dépourvue de couple à bas régime ! A l’opposé du spectre, a quoi sert une machine visiblement conçue pour les seuls parcours autoroutiers dont la cylindrée gigantesque ne sert a donner une puissance importante malheureusement aussitôt « bouffée » par son poids éléphantesque ? Combien de fois fait-on un parcours de 1000 bornes dans la journée (supposé être sans fatigue et courbature) par rapport au nombre de fois où on doit béquiller la machine ou la manœuvrer moteur arrêté ?

En ce qui me concerne – loin du pur utilitaire que pouvait être en son temps une 175 Motobécane – je prône une moto qui se rapproche beaucoup du cahier des charges exprimé par Fred à ceux exceptions près : une position de conduite tourisme et des sacoches (ou des valises) classiques car si mon père disait en rigolant « une femme sans fesse c’est comme un pantalon sans poche, on ne sait pas où mettre les mains », je dirais qu’une moto sans sacoches on ne sait pas où mettre le pain :-). Les sensations, c’est du couple en bas, de la maniabilité partout et que l’engin vous facilite la vie en toutes circonstances. Et je maintiens que le choix en ce domaine est plus que limité

FPW

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 12 février à 11:36

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

ludo51, reprends mon commentaire où je donne mon cahier des charges, et tu verras qu’il n’y a pas pléthore. Comme l’a dit Patrice, il y a la nouvelle SS de ducati...et qui encore, ne remplit pas toutes les demandes.

Après, c’est sur que le mec qui veut un roadster 4 cylindres, il a l’embarras du choix.

Répondre à ce message
auteur
Patrice333

le 12 février à 10:17

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Salut FPW,

Oui tu as une vision il me semble assez particulière du marché moto, mais je respecte ton point de vue, sans le partager.
J’ai plutôt l’impression que l’offre est assez diversifié. L’exemple de la "Deaubeville" c’est juste pour illustrer le type de moto utilitaire auquel tu faisais allusion, avant que la voiture devienne populaire....A mon avis la moto à cet époque là, ça ne devait pas non plus être des engins à tout faire...
Bref, on n’a pas la même vision, c’est le charme des discussions autour de notre sujet préféré :-)
Amicalement

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 12 février à 10:09

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

FPW je te trouve bien sévère sur l’offre 2RM actuelle .....
Il n’y a jamais eu autant de modèles (et leurs déclinaisons et variantes) sur le marché , toutes cylindrées , genres et disciplines confondues , ce serait bien le diable si on ne trouvait pas LE modèle qui nous convient ....
Question sensations c’est différent , les machines actuelles , à cause du bridage EuroX et de la volonté des constructeurs de faire des machines vendables partout dans le monde , il est clair qu’on est loin de ce que pouvait offrir une Bonneville originelle ou une Moto Guzzi V7 voire V11 (et bien d’autres !). C’est plus je pense une histoire de culture personnelle et de nostalgie....

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 12 février à 09:27

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Salut Patrice

>> Il reste quand même des bécanes utilitaires, certes peu excitantes, mais qui font bien leurs boulots non ? les deauville et cie... <<

On voit bien là que ce type de machine ne t’intéresse absolument pas... Sans vouloir te vexer, la Deauville (dite "Daubeville" par d’aucuns) n’est plus fabriquée depuis longtemps et n’avait rien à voir avec une machine qui serait à la fois vivable sur le plan pratique et sympa à conduire par les sensations qu’elle procure (je dis bien sensations plus que performances - notamment en vitesse de pointe)...

Il ne reste pratiquement aucune machine qui combine "le cœur et la raison" sur le marché actuel... Sauf certaines "rétro" accessoirisées de manière ad-hoc - pour autant que l’accessoire en question existe...

FPW

Répondre à ce message
auteur
Patrice333

le 11 février à 16:47

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Salut FPW,

Oui tout le monde n’a pas les mêmes choix...ben oui, et ça ne change rien à la problématique d’une moto de 200ch...une fois encore, oui d’accord avec toi, budget, entretien etcetc oui, mais alors ? ces machines sont en vente et tant mieux pour celui qui peut les acheter (perso j’achète toujours d’occaz...une sportive qui a un an à déja perdu 3000€..et j’achète quasiment tout d’occaz d’ailleurs...enfin véhicules, ordinateurs et...téléphones)
Tu parles à nouveau des gens jeunes qui peuvent se faire piéger...ben oui d’accord avec toi, on a tous été jeunes et un peu "pas les pieds sur terre"...et il y a toujours eu des objets trop chers pour nous (enfin moi c’est mon cas :).
Jeune je me suis retrouvé à bouffer des pâtes et j’ai frisé l’interdiction bancaire ...pour rouler avec mon stinger à l’époque..j’ai fait mes choix, bons ou mauvais, mais ça ne change rien, en dehors du fait que c’est encore plus dur pour un jeune aujourd’hui, ça c’est évident.
Mais des objets trop chers et pas raisonnables , il y en a toujours eu, vraiment je ne vois pas ce que ça change.

Pour les téléphones à 700€...en réalité je suis totalement d’accord avec toi, inutile car un moyen gamme couvre 99% des besoins pour 99% de la population :)... c’est de la c....... comme tu dis, mais bon...ça se vend, encore que, je suis le marché, car un peu geek, et je peux te dire quand même que le gros, très gros des ventes est le moyen/entrée de gamme, le haut de gamme est le fleuron, image de marque oblige (sauf la marque à la pomme, qui ne vend que du haut de gamme, grand bien leur fasse, pas client :)

Pour mon exemple sur la corée du nord, d’accord avec toi, mais on touche un autre sujet, celui de l’éducation, de l’esprit critique, du libre arbitre, de "l’intelligence", sous toutes ses formes, pas que celle qui permet d’obtenir un diplôme, celle qui permet de ne pas être un mouton...
ET là...c’est pas gagné, sans tomber dans le "c’était mieux avant", il faut bien reconnaître que tout pousse à être des consommateurs obéissants et dociles..ENTIÈREMENT d’accord avec toi...mais que faire, à part éduquer ses enfants du mieux possible, leur ouvrir l’esprit, leur apprendre à être critique, bref, tout ça...c’est pas gagné, comme tu dis, les conditions ne sont plus remplies dans la société actuelle, ou l’on met en avant des crétins décérébrés (heu...dans le milieu de la télé, du foot, du spectacle...par exemple).
Perso, mes enfants, encore jeunes (ados) et bien je me targue de leurs faire voir notre monde moderne sous un angle différent, et je les laisse le voir sous leurs angles à eux aussi, et pour l’instant ça fonctionne pas trop mal..
Je partage le même constat, mais pour moi ça n’a pas de lien avec le fait d’avoir ce genre de motos sur le marché, ou alors le lien est très indirect et c’est revenir à la base de la société de consommation...

Pour la cuisine équipée, juste un exemple...mais même si la qualité est là, quand tu payes 3 fois plus cher....tu te fais un peu plaisir quand même, enfin c’est mon avis, et tu rentres dans le débat du "vrai besoin", comme pour mon CBR...pas le même sujet, mais même problématique pour moi...
Je pouvais me contenter d’une sportive plus "raisonnable" mais bon...

Après l’historique de l’usage d’une moto..tu as certainement raison, je suis peu connaisseur, enfin que les bases, mais après...là c’est pareil, on vit dans ce monde, on peut le regretter ou pas, mais on est dedans. Que la moto soit devenue un "objet de luxe" quasiment....ben oui certainement, mais là, ça dépasse mon analyse.
Il reste quand même des bécanes utilitaires, certes peu excitantes, mais qui font bien leurs boulots non ? les deauville et cie...
Mais oui la moto est "chère" maintenant, même si tout est cher en réalité...
Sinon je suis très content pour toi, que tu sois là à pouvoir tapoter sur ton clavier...même si c’est pour critiquer ces sublimes machines ;-), après avoir vaincu deux cancers...bravo...

Juste une précision sur BMW, oui je trouve aussi qu’il y a un coté blingbling chez eux, en tout cas quand je vais dans leur concession (j’y suis allé plusieurs fois voir la s1000rr...), mais là c’est pareil, c’est clairement un choix assumé je pense, on peut le regretter si on est comme toi un ancien de la marque, ça doit même piquer si on est nostalgique des motos simples et robustes, mais ils font comme les autres...ils visent leurs cibles, et à mon humble avis...leurs cibles...c’est des avocats et des toubibs maintenant...c’est un peu cliché je te l’accorde, mais c’est franchement l’impression que j’ai eu quand j’y suis allé...

Amicalement

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 11 février à 14:41

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Salut Patrice,

Tu écris :

>> ... Mais pour le coté raisonnable ou pas....là je suis moins d’accord. Déjà sur le coté financier, oui c’est évident, ça coûte un bras, mais la plupart des grosses cylindrées coûte un bras, à l’achat et entretien (...)
Mais tu as raison, il y a un risque de s’endetter, comme tu dis j’ai les moyens pour rouler avec, avec une voiture en plus, oui, car j’arrive à une période de ma vie ou je peux me le permettre, mais c’est un choix, au détriment d’autres choses, on fait tous des choix...(pas gagné au loto hélas :) <<

Tout le monde n’a pas le même spectre de choix... Et tout le monde n’a pas de "vrais" choix à faire, il existe des gens pour lesquels, quoi qu’ils fassent - le soleil ne se couche jamais sur leur compte en banque... Simplement, je pense que pour la plupart des gens le spectre des choix possibles n’est pas aussi large que le tien (qui est déjà limité)... Et je pense tout particulièrement à des gens jeunes et peu expérimentés en matière de gestion de budget qui peuvent se retrouver piégés...

>> L’argument de s’endetter, le risque de s’endetter, revient à dire qu’il ne faudrait pas mettre ce genre de bécanes sur le marché car ça "tente"... <<

Absolument pas... Il résulte d’un constat, celui que les débutants ne tiennent que rarement compte des frais annexes avant de sacrifier à leurs impulsions (assurance, entretien...) Car ces machines sont spécifiques quant à leurs possibilités et diffèrent réellement des autres.

>> Si tu vas chez bmw, qu’en dis tu alors, ou la moindre grosse cylindrée coûte aussi voir plus cher (parfois beaucoup plus), sans parler de la liste des options, interminables, et le coût de l’entretien, salé quand même.. <<

J’ai été très longtemps un béhèmiste convaincu... Je suis devenu un dégoûté et je n’ai d’ailleurs jamais acheté de BMW neuve... Dans les années 50, 60, 70, voire 80, l’achat d’une BMW aboutissait certes à une forte dépense mais était compensable par une fiabilité hors norme pour l’époque et une parfaite adaptation à la vocation routière et polyvalente (et pas seulement autoroutière) qui me semble être celle d’une vraie GT (les options étaient aussi assez peu développées)... Depuis ce sont devenus des monstres bling-bling - je regrette mais je ne considère pas comme une vraie moto (toutes catégories confondues) un monstre qui en solo nécessite une marche arrière pour les manœuvres comme leur 1600 ! Cela dit, il serait bon de comparer ici le coût à l’usage d’une hyper-sport et celui d’une 1200 RT...

>> On est tenté par tout dans notre société de consommation, malheureusement ou heureusement on y vit tous, et on a des tentations en permanence sous les yeux, comme certains smartphones à 700 ou 800€, pour qui certains sont prêts à se priver d’autres choses...perso ça me laisse froid, mon téléphone date de 2011, mais je comprends, si c’est leurs plaisirs... <<

Là désolé mais ma compréhension s’arrête, non pas avec ta froideur, mais avec l’enthousiasme des acheteurs de ces smartphones de luxe, tous d’une certaine marque... En effet, père d’un informaticien qui connaît très bien les possibilités réelles de ce genre d’appareils, il est clair que, contrairement aux motos hyper-sport qui offrent quelque chose que les autres n’ont pas (même si c’est du domaine du rêve ou de l’inutile en pratique) les smartphone en question n’offrent - hors le logo bling-bling à la mode de leur fabricant, AUCUN avantage réel sur d’autres bien moins chers et tout aussi fiables !
On atteint ici selon moi la frontière entre la concrétisation d’un rêve et la co....rie de la part de l’acheteur et celle qui sépare le fait de profiter des rêves d’une clientèle potentielle et d’escroquer les gens de la part du fabricant !

>> chacun est libre et chacun fait ses choix...certains sont utiles d’autres pas, mais on ne peut pas supprimer du marché tout ce qui "tente et pas utile"...ou alors c’est direction corée du nord :( <<

Faut arrêter ce genre de discours préfabriqué s’il te plait... En ce domaine, la vraie liberté suppose deux choses : une capacité à s’informer objectivement et la capacité à acheter (et maintenir et utiliser) ce qui correspond aux envies (motivées par des faits ou des rêves ou les deux...)... Ce type de condition n’est pas réuni aujourd’hui dans la société dans laquelle nous vivons qui, de plus, fait tout pour formater l’individu à être un mouton consommateur de ce que la publicité et le marketing mettent en avant et non à la réflexion personnelle... A partir de là est-on réellement plus "libre" qu’en Corée du Nord ?

>> Mais après je suis d’accord, il faut déconseiller ce genre de machines aux gens qui n’ont pas les moyens de les faire rouler etcetc...
Mais c’est un vœu pieux non ? <<

Non, je ne pense pas que le plus grand nombre de gens soient inaccessibles à des arguments raisonnables s’ils ont confiance dans celui qui les leur apporte...

>> quand tu sais par exemple que la cuisine équipée a été pendant longtemps (peut être encore, sais pas) la première cause de surendettement...mais j’ai compris pourquoi il y a peu de temps, j’ai acheté une cuisine équipée...chez ikéa, après avoir fait qq devis chez les cuisinistes....houlà, les fous, vadé retro !!! est ce qu’il faut déconseiller les cuisinistes ?? non je ne crois pas, perso moi je me satisfait d’une ikéa, mais toi peut être pas ou ton voisin, ou le voisin de ton voisin :) <<

Comme pour les Smartphones, avant que j’aille (si j’en ressentais le besoin et en ai les moyens) chez un "cuisiniste", je m’assurerais que la différence de prix entre Ikea et lui se justifie bien par des avantages PRATIQUES qui valent cette différence... Tout en sachant qu’Ikea pratiquent déjà des tarifs très surévalués par rapport à la qualité réelle de ce qu’ils vendent... Nous somme là dans une toute autre sphère que le choix "pointu" d’un genre de moto...

>> (...) je trouve quand même qu’il y a un certain choix, il me semble que le marché propose un peu de tout, chacun arrive à trouver son bonheur il me semble, si on peut se le permettre, évidemment...mais ça a toujours été un peu le cas, la moto reste un objet cher, et qui dégage quand le budget est juste.. <<

La moto fut autrefois le premier type de véhicule à moteur abordable pour le plus grand nombre... Elle n’a cédé ce rôle qu’avec l’arrivée de voitures dites "populaires" qui offraient un moyen de transport à l’abri des intempéries pour toute la famille - gosses compris... La moto (jusqu’à Barbe et Guyot) restait aussi abordable - même en forte cylindrée - à condition de ne pas aller chercher des modèles hors norme et d’accepter de prendre de l’occasion...

Par exemple ma K-100 RS ne m’a coûté que 2500€ et aujourd’hui elle est assurée tout risque collection à l’A.M.D.M.. Il est d’ailleurs à mon avis possible de trouver encore mieux pour ce prix là mais après avoir contre toute attente sauvé ma peau après deux cancers (dont un généralement mortel) et avoir reçu l’autorisation de mon chirurgien de refaire de la bécane (à condition de ne pas utiliser de kick pour démarrer) j’étais pressé... Une K-100 RT ou LT m’aurait mieux convenu sans doute.

Par contre sur le marché du neuf - pour ceux qui - en activité - en ont les moyens les choix sympas ET raisonnables se font rares... Par exemple, avec l’arrêt de la W-800 chez Kawa, il faut passer à la Triumph qui atteint ou dépasse les 10.000€ selon les versions... Et encore je ne connais aucune machine dans ces prix disposant - accessoire ou d’origine - d’un carénage tourisme pour ceux qui veulent pouvoir rouler avec du confort par tous les temps...

FPW

Répondre à ce message
auteur
Patrice333

le 11 février à 14:28

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Fred,

Oui tu as raison, et c’est certainement une partie de l’effondrement des ventes des sportives, pas que ça à mon avis, mais ça doit y jouer, clairement.
Après...une sportive, avec quelques concessions sur la partie pratique...pas convaincu que ce soit un best-seller en puissance, je crois aussi que la fascination de notre génération (j’ai 46 ans) pour les gsxr, fzr, cbr et autres, et bien je crois que cette fascination n’exerce plus trop...sans parler du pouvoir d’achat qui s’est effondré.
Perso, jeune, j’ai roulé en sportive, ça coûtait cher, mais c’était faisable, en faisant beaucoup de sacrifices, maintenant, un jeune qui débute dans la vie, pour la grande majorité, une sportive, allez même adoucie, c’est trop cher, comme une belle routière, pareil, y compris en occaz, avec l’entretien etcetc.
Je ne parle pas du permis, évidement les deux ans c’est un frein, mais ce n’est que deux ans (je vais me faire taper dessus je crois :)
Je crois que ces machines ne font plus rêver comme avant, en tout cas beaucoup moins.
Mon petit cas perso...je vois au boulot, il y a des motards, mais aucun n’est attiré par les sportives, et ils se demandent même l’intérêt d’un truc pareil (que les dieux les pardonnent ;)
Pas certain que des poignées passagers ou un logement change la donne, mais je ne demande qu’à me tromper, car j’aimerai bien aussi voir une sportive un peu moins extrême, déjà pour voir si ça se vend, et pour peut être me laisser tenter un jour, qui sait.
Mais pas un bicylindre, ha non pitié pas ça...quel manque de gout de ta part... ;)
Au fait y a Ducat qui va sortir une nouvelle ss, c’est pas très loin de ta demande, enfin presque...ça va coûter un bras, et y aura pas de poignée..
Mais tu as un bicylindre...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 11 février à 12:48

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Oui Patrice, l’aspect pratique compte moins qu’avant. Mais là, il n’y en as plus du tout. Les motards n’auraient-ils plus jamais de passager(e) ? N’auraient-(ils)elles plus de bras pour s’accrocher ? N’y aurait-il plus de vol pour qu’on n’ait plus besoin de transporter un antivol ? ne jamais ramener 2-3 bricoles ?

Oui, les motos sportives sont des replicas. Ce qui, bizarrement, n’a jamais existé en voiture. Une ferrari ou une porsche, sur les aspects pratiques, ça reste plus proche d’une mégane que d’une F1. En fait, nos sportives actuelles, cela ressemble à des caterham. Il ne font donc s’etonner si les ventes de sportives deviennent confidentielles comme celles de cette marque de voitures.

Qu’il existe des replicas, soit. Mais pas qu’il n’y ait QUE ça.
Voici mon cahier des charges pour une moto : sportive, bicylindre,avec environ 10 mkg de couple, avec une vraie place passager, une place sous la selle pour transporter un antivol, et si possible qui ne coute pas un bras en entretien.

Et bien c’est introuvable.

Répondre à ce message
auteur
Patrice333

le 11 février à 10:47

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

FPW,

Je réponds à ton post, car déjà le débat est, je trouve intéressant et posé, ce qui n’est pas toujours le cas sur le forum, j’ai vu pas mal d’échanges partir en vrille, et d’autre part tu te trompes dans ton calcul...
J’ai 25km de trajet domicile/travail, uniquement hors agglomération. Je la prends tout les jours, même par grand froid (vers Bordeaux...c’est pas la sibérie :), sauf les jours de pluie, car même si rouler sur la pluie ne me gène pas, j’ai maintenant peur, trop de gazoil sur nos routes, trop de risques tout simplement, j’ai vieilli et une famille.. (pourtant le risque j’aime bien, sur circuit, j’ai un vieux sv qui me permet de faire monter l’adrénaline, mais sur route mouillée, terminée).
En plus je l’aime bien bien propre ma moto :)
Bref, je fais environ 7000 par an, mais c’est variable bien sûr. Je ne la prends jamais en vacances et très rarement le weekend. Il m’arrive de faire des ballades mais jamais longues..
Et à nouveau, une fois de plus, je suis d’accord avec tous les arguments que toi et d’autres ont avancé, vous tapez dans le mille, en ciblant ces hypersportives comme mal adaptées, très (trop) puissantes etcetc.
Là pas de soucis.
Mais pour le coté raisonnable ou pas....là je suis moins d’accord. Déjà sur le coté financier, oui c’est évident, ça coûte un bras, mais la plupart des grosses cylindrées coûte un bras, à l’achat et entretien, et justement petit clin d’oeil à Fred, oui j’avoue, ma cbr n’est pas la plus belle...mais justement je l’ai acheté car son entretien est quand même beaucoup plus light qu’une panigale ou une s1000rr, à la fiabliité mois éprouvée, d’après ce que j’en sais..
Mais tu as raison, il y a un risque de s’endetter, comme tu dis j’ai les moyens pour rouler avec, avec une voiture en plus, oui, car j’arrive à une période de ma vie ou je peux me le permettre, mais c’est un choix, au détriment d’autres choses, on fait tous des choix...(pas gagné au loto hélas :)
L’argument de s’endetter, le risque de s’endetter, revient à dire qu’il ne faudrait pas mettre ce genre de bécanes sur le marché car ça "tente"...
Si tu vas chez bmw, qu’en dis tu alors, ou la moindre grosse cylindrée coûte aussi voir plus cher (parfois beaucoup plus), sans parler de la liste des options, interminables, et le coût de l’entretien, salé quand même..
On est tenté par tout dans notre société de consommation, malheureusement ou heureusement on y vit tous, et on a des tentations en permanence sous les yeux, comme certains smartphones à 700 ou 800€, pour qui certains sont prêts à se priver d’autres choses...perso ça me laisse froid, mon téléphone date de 2011, mais je comprends, si c’est leurs plaisirs...chacun est libre et chacun fait ses choix...certains sont utiles d’autres pas, mais on ne peut pas supprimer du marché tout ce qui "tente et pas utile"...ou alors c’est direction corée du nord :(
Mais après je suis d’accord, il faut déconseiller ce genre de machines aux gens qui n’ont pas les moyens de les faire rouler etcetc...
Mais c’est un vœu pieux non ? quand tu sais par exemple que la cuisine équipée a été pendant longtemps (peut être encore, sais pas) la première cause de surendettement...mais j’ai compris pourquoi il y a peu de temps, j’ai acheté une cuisine équipée...chez ikéa, après avoir fait qq devis chez les cuisinistes....houlà, les fous, vadé retro !!! est ce qu’il faut déconseiller les cuisinistes ?? non je ne crois pas, perso moi je me satisfait d’une ikéa, mais toi peut être pas ou ton voisin, ou le voisin de ton voisin :)
Je suis d’accord sur les arguments techniques sur ces sportives, totalement inadaptés, mais j’ai répondu sur ma façon de voir les choses précédemment.
Sinon je trouve quand même qu’il y a un certain choix, il me semble que le marché propose un peu de tout, chacun arrive à trouver son bonheur il me semble, si on peut se le permettre, évidemment...mais ça a toujours été un peu le cas, la moto reste un objet cher, et qui dégage quand le budget est juste..
La on a une vision un peu différente, sur le choix qu’offre le marché, car certainement pas les mêmes attentes. Mais je respecte ton point de vue évidemment.
Amicalement

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 11 février à 00:42

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Patrice,

Une première remarque, déconseiller n’est pas vouloir interdire et je me garderais bien de vouloir - surtout par les temps qui courent - empêcher la concrétisation d’un rêve...

Mais selon le chiffre que tu nous donnes - 7000 Km/an - et en admettant que tu ne prennes jamais de vacances et en travaillant 5 jours par semaine j’aboutis à une distance domicile-travail de l’ordre de 13,5Km, soit 27Km/jour... En fait je pense que c’est même un peu moins car je te vois mal ne jamais rouler le week-end ou en jamais faire de route pendant tes vacances... Je suppose que tu ne fais pas non plus tes courses régulière avec, faute de pouvoir transporter quoi que ce soit sur ta monture (je n’ose penser que tu acceptes de la défigurer avec un immonde top-case !)... Enfin ce n’est pas exactement le genre de mécanique conçue pour "rouler cool"... Donc, je ne pense pas que - contrairement à ta mécanique qui souffre si jamais tes trajets sont essentiellement urbains et peri-urbains au moindre encombrement - tes poignets aient le temps de prendre des crampes sur des bracelets rendant pénible la tenue de cap à vitesse réduite... Et - n’y vois pas de jalousie - mais il faut avoir certains moyens, pour ne pas dire des moyens certains, pour se permettre d’acheter et de maintenir une machine comme la tienne pour au final si peu s’en servir et n’accorder aucune importance aux aspects pratiques et utilitaires... Un rêve qui coûte très cher et qui - je suppose - se traduit par ailleurs par la possession d’un véhicule familial carrossé... qui devant assurer toutes les tâches vénielles et sans doute l’essentiel du kilométrage familial annuel n’est sûrement pas lui non plus une trapanelle à la veille de rendre l’âme...

Honnêtement, même en faisant un large part au rêve, ne trouves-tu pas qu’il est légitime de déconseiller ce genre de choix non seulement par son inadaptation objective aux réelles conditions de la pratique motocycliste sur route ouverte, mais aussi pour éviter que certains qui n’ont pas les moyens d’assumer ce genre de choix ne s’endettent au delà de leurs possibilités ?

Enfin, si les constructeurs mettaient autant d’ardeur à mettre sur le marché des machines collant plus aux réalités (ce qui n’est pas à mon avis le cas des Harleys et Cie. que tu cites comme contre-exemples ou les gros Trails interdites de fait aux moins de 1,80m, ou même que les autoroutières éléphantesques qu’on nous présente aujourd’hui comme le summum en matière de moto de tourisme) je serais d’accord sur ta conclusion... Au nom du droit au rêve ! Mais aujourd’hui le choix de machines attirantes mais raisonnables n’est pas si vaste que celui offert aux motards en terme de concepts étroits et bling-bling et de "design" anti-ergonomique...

Je tiens aussi à répondre à Ludo :

En plus du fait que déconseiller, comme dit précédemment, n’est pas interdire, il me semble que l’A.M.D.M. n’hésite pas à conseiller des machines pour les débutants et à leurs consentir des tarifs préférentiels s’ils se conforment à ces conseils et à refuser d’assurer certaines machines en fonction d’une expérience jugée insuffisante... Ce que je ne trouve pas anormal... Ne serait-il pas naturel que Motomag, pour sa part, n’hésite pas à déconseiller certains choix dans l’intérêt des pratiquants de notre passion et ce sans conséquence pratique, contrairement aux décisions de l’A.M.D.M. ?

Pour ce qui est de la présence aux catalogues des marques d’hyper-sports il faut aussi tenir compte du fait que ce qui ne correspond pas ou plus au marché français du fait des conditions qui règnent sur nos routes n’est pas forcément aussi déplacé sous d’autres cieux...

Bien amicalement à vous deux

FPW

Répondre à ce message
auteur
Patrice333

le 10 février à 20:24

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Alors d’abord Fred ton commentaire est lamentable...MA Honda est la plus belle !! d’abord parce qu’elle dort dans mon garage, et d’une, et de deux....ben c’est la plus belle...en toute objectivité..

Et sinon oui je ne peux qu’être d’accord avec toi, les sportives actuelles n’ont plus aucuns aspects pratiques, adieu les gsxr1100 (que j’ai eu) ou tu transportais un passager sans peine.
Oui très clairement tu as raison, c’est des réplicas, avec tout ce que ça implique...le problème c’est qu’elles me plaisent aussi pour ça :)

Après le marché a bien évolué aussi, et la moto est devenue un loisir il me semble, enfin pas que, mais beaucoup de gars roulent moins qu’avant, du coup, l’aspect pratique passe peut être au second plan non ?
En tout cas pour moi oui, mais c’est sûr que tu as raison, le nombre de vente famélique pour les sportives le confirme.

Et sinon...je n’ai que l’abs sur ma cbr de 2014, et j’espère pouvoir me payer un jour la nouvelle, elle a toute l’électronique dont tu parles ;)

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 10 février à 19:38

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Patrice, laisse tomber, tu trouves que ta honda est belle, tu n’as donc aucune crédibilité ;-)

Plus sérieusement, ce qui devient quand même consternant, c’est que des motos destinées à rouler sur route n’ont plus aucun aspect pratique, contrairement à ce qui se faisait dans les années 90-2000 : plus de poignées passager, plus de selle, plus moyen de transporter la moindre chose sous la selle, même pas un antivol. Au final, on a quasiment des motogp. D’ailleurs, elles sont tellement inutilisables qu’elles sont toutes équipées d’antipatinage, antiwheeling, etc. Au final, les motos ne sont plus bridées légalement, mais elles le sont pas l’electronique devenue indispensable.

Répondre à ce message
auteur
Patrice333

le 10 février à 16:38

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

à denifrian

Clairement aucune utilité, comme 160 ch sur une routière, ou 140 sur un roadster, parce qu’en réalité avec 70 ou 80 ch, on roule..
C’est la recherche de performance qui tire la technologie vers le haut et qui profite à toutes les catégories ensuite, c’est pour ça que la compétition est aussi importante pour les constructeurs, c’est une histoire d’image de marque mais aussi d’évolutions techniques...
Après chacun trouve son compte dans les motos qu’il aime, mais perso..200ch ça me choque pas, car 150 ou 200...pour avoir connu comme beaucoup d’entre nous les motos bridées, et les moyennes cylindrées, etcetc....bah c’est vraiment la tête qui merde, si t’es bargeot t’es bargeot...avec 120 ou 200..tu rouleras comme un idiot pareil..
Enfin c’est mon avis, je vois par ex, j’ai fait débridé mon CBR assez récemment, il y a 6 mois, ben à part le plaisir de retrouver un moteur "vivant"...je roule pareil...comme beaucoup d’entre nous je pense (sauf les bargeots :)

Répondre à ce message
auteur
denifrian

le 10 février à 16:12

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

c’est intéressant 200 chevaux, pour quelle utilité du moment au fait ? non parce que là je vois pas de rouler avec ça, , pour quoi faire d’ailleurs ? ils se foutent pas un peu de notre gueule les constructeurs ? quelle bande de déconneurs quand même ceux là ! Allez donc demandez l’avis a nos anges gardiens !! après réponse, on revient .....tssss

Répondre à ce message
auteur
Patrice333

le 10 février à 15:43

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Tiens allez première fois que je vais réagir aux commentaires sur un sujet.. :)
En lisant vos réactions je ne pourrai être que d’accord avec vous....si j’oubliais que je roule sur une (sublime) CBR1000RR.

Sérieusement je suis totalement d’accord avec votre point de vue sur les sportives actuelles, des bolides conçus pour faire des chronos sur un circuit, et pourtant je fais environ 7000km/an et chaque matin...monter sur une bécane comme la mienne....c’est partir au boulot en rêvant un peu, sur une moto que je trouve absolument sublime, en étant à coté ou dessus...et qui permet de rouler assez cool, ce que je fais (pas toujours toujours ok mais 95% du temps)
Il me semble que la moto est là aussi pour faire rêver, se faire plaisir...et monter sur une bécane qui est homologué, et qui pourtant ressemble furieusement à la version circuit...ben ça fait partie de mon plaisir aussi :).
Par exemple une Harley ou un gros trail...ben ça me laisse totalement froid, pas le coté technique, c’est intéressant de regarder un peu tout, mais m’imaginer dessus...calme plat...presque beurk :)
J’ai repris la moto après une longue coupure, et après avoir goûté du roadster...ben je suis vite retourné sur une sportive.
Pourtant le petit MT-07 était pas mal, et permet de se faire radariser aussi facilement qu’avec le CBR...
C’est sûr qu’il faut garder la tête sur les épaules, mais vu les perfs des motos modernes, sportives, routières, roadster...kifkif au niveau des risques maintenant..enfin il me semble...mais je n’ai plus 20 ans non plus.
Le reste...question de gout...et j’espère que les constructeurs continueront à sortir des machines de folie...juste pour nous (me) faire rêver !!!
Mais je comprends bien le point de vue des messages précédents.
V motard

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 10 février à 14:55

Suzuki GSX-R 1000 R : rage again…

Je ne pense pas que ce soit à la rédaction de Moto-Mag de déconseiller ou prôner tel ou tel type de moto , à chacun de choisir selon ses propres critères et goûts.
Entre des missiles (ou suppositoires à camion , c’est selon...) à 18000 € dépourvus de tout aspect pratique - je n’ose même pas dire utilitaire - et une conduite que je qualifierais de normale , sur des routes de plus en plus mal entretenues voire défoncées , fréquentées et envahies par moult caméras , radars , ralentisseurs et autres joyeusetés du même style , à mon humble avis , la sélection "naturelle" se fera bien toute seule...
Il faut toutefois croire que le créneau est encore porteur puisque chaque marque ou presque en propose dans son catalogue !

Répondre à ce message
Publicité