46 ans et toujours au top ! Troy Bayliss vient d’être appelé à la rescousse pour prendre le guidon de la Ducati officielle. Il défendra les couleurs de la firme de Bologne lors de la première épreuve du championnat du monde Superbike, le 22 février, sur le circuit de Phillip Island, en Australie.

Grâce à une wild card délivrée en urgence, il remplace au dernier moment Davide Giugliano, le pilote officiel. L’Italien a fait un vilain high-side sur le circuit australien et s’est blessé aux vertèbres. Sa vie n’est pas en danger, mais il doit respecter une longue période de convalescence de 90 jours.

Ducati joue donc la sécurité en rappelant le pilote australien. Fort de ses 3 titres de champion du monde de Superbike (en 2001, 2006 et 2008) avec la marque italienne, Troy Bayliss joue ici à domicile et devrait faire des étincelles ce week-end. D’autant qu’il a une capacité d’adaptation impressionnante : ses trois titres ont été remportés sur 3 générations de machines, la 996, la 999 et la 1098. Il devra ce week-end appréhender la Panigale R pour défendre les couleurs italiennes.

Le retour de la légende est fort apprécié par les autres concurrents, notamment par le champion du monde en titre, Sylvain Guintoli, qui perd pour cette manche son statut de doyen de la compétition.

Reste à observer les prouesses de « Baylisstic » ce dimanche !

Dans la Boutique Motomag.com

- Commandez le DVD « Tourist Trophy, la course de l’extrême » (avec Guy Martin)
- Commandez un tee-shirt « Cœur de Motard » illustré par un moteur mythique de Ducati

Publicité

Commentaire (0)

Publicité