Grosses bagarres et revirements de situations pourraient très bien qualifier cette semaine de course. Dès les essais privés le mercredi le ton est donné. Les pilotes et écuries prennent possession de la piste. Des virages qui se referment, des courbes techniques, des pif-paf rapides, le tracé germanique est physique, tant pour les hommes que pour les machines et les pneumatiques. Les fortes chaleurs n’ont pas non plus épargnées les participants à l’épreuve allemande.

C’est le GMT 94 qui s’empare de la pôle position au terme des 2 séances qualifs. Mais une course d’endurance n’est pas une course comme les autres. Le départ en épi type Le Mans profite à Gregg Black qui réalise le holeshot. La tête de course passera tour à tour entre les mains du SERT, GMT 94, NRT 48, et FCC TSR.

Honda en tête du Championnat du monde d’endurance
Au terme des 8h de course, la Honda #5 du FCC TSR pilotée par Freddy Foray, Alan Techer et Josh Hook passera le damier en tête suivie de la Kawasaki #11 du SRC. La troisième marche du podium revient à la Yamaha du GMT 94 de Christophe Guyot suite à la chute dans le dernier tour de Mike Di Meglio qui parviendra quand même à repartir et finir 3ème grâce à l’avance prise sur le 4ème.
La Honda #5 reste en tête du championnat du monde devant la Yamaha du GMT 94. Tout se jouera lors de la dernière manche EWC pour les 8H de Suzuka au Japon.

En catégorie Superstock, c’est la Yamaha #96 du team Moto Ain pilotée par Roberto Rolfo, Christopher Bergman et Alexis Masbou qui remporte la course et finit 3ème du Championnat du Monde Superstock. La première place revenant à la Kawasaki #4 du TATI Team.

Portrait d’un team manager : Malaurie d’Orazio

Intégrée au monde de la moto depuis 1996, Malaurie d’Orazio est devenue la Team manageuse du team AVIO BIKE (Yamaha R1 Superstock #101) depuis septembre 2017. Elle était auparavant dans le team FSB en 2015 et 2016 pour les épreuves du Bol d’Or et des 24H du Mans moto.

N’ayant jamais fait d’endurance, le team AVIO BIKE a fait appel à Malaurie afin que celle-ci leur apporte ses connaissances et compétences dans le monde de l’endurance. S’occupant des parties administratives et des mises en place de chacun avant l’inscription, pendant les semaines de courses et après les courses, la manageuse offre tout son savoir à la #101. Le but cette saison étant de finir les courses et si possible d’être bien placé au classement. Le contrat est rempli puisque la moto a fini les 4 courses en se classant à chaque fois.

En cette fin de saison, plusieurs opportunités s’offrent à la manageuse mais rien d’officiel encore. Affaire à suivre.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité